Témoignage 23 - Edwige

Bonjour,

 
J'ai accueilli l'arrivée du réseau Leo avec un immense intérêt, après avoir découvert les dialogues avec l'Ange qui m'ont enfin libérée du traquenard New-Age, je considère ce nouveau site comme la cerise sur le gâteau ! Tout est parfait. Merci à vous 4.

 
En effet, je m'interroge et ce depuis toujours. Je suis en questionnement permanent et j'ai soif de connaissance. Lire pour l'Être m'a tant apporté depuis 2 ans. Moment où j'ai compris que je partirais en quête... puis j'ai traversé, semble-t-il, en accéléré quelques phases (exaltation New Age, formation Amour et Lumière, désir de changer le monde en rejoignant sur facebook des groupes de Résistance qui lutte contre le mensonge par la divulgation qui s'avère en fait de la désinformation Cointelpro. Bref j'ai  été entourée et attirée par des SDS certes positifs pour la plupart, mais pas que...).

 

Aujourd'hui, après une prise de recul et un voyage en Afrique de 21 j en terre natale, pour comprendre mon cheminement jusqu'à ce jour, je me retrouve déconnectée des réseaux sociaux (mon compte facebook sur lequel j'étais très active et témoin de mes égarements New Age a été supprimé...j'y ai vu un signe ;-)


Je suis à la croisée des chemins. Il y a quelques jours en me baladant en forêt, j'ai soudain vu des Y partout, sur chaque branche où je posais mon regard un Y... ils apparaissaient partout, à moi de comprendre la symbolique.


Je cherche toujours mais j'ai déjà compris qu'il me faut mieux conscientiser le choix en orientation SDA auquel j'aspire et surtout que j'en mesure les impacts : j'avais débuté un régime cétogene avant de partir au Sénégal, sans passer par la transition paléo,  je l'ai stoppé au bout de 15 j, faute de trouver de la viande et surtout du gras de bonne qualité.

Je ne l'ai pourtant pas repris à mon retour... Il m'a fallu l'écoute du dernier dialogue, la lettre de Sand à Pôle emploi et l'explication sur les Léonidés pour résolument accepter de faire le choix qu'il m'est demandé.

 

Depuis mi-avril j'ai amorcé la transition paléo et je compte bien la faire progressivement en 45 j. Depuis que j'ai découvert les dialogues de Sand et Jenaël, un nouveau monde s'est ouvert, ce monde SDA ! J'ai toujours su au fond de moi que cette réalité d'Être existait, mais j'ignorais comment y retourner. J'ai désormais conscience d'avoir trouvé ma mission de vie, qui consiste à déverrouiller mes portes émotionnelles et libérer mon Être.

 

Lire pour l'Être est mon outil privilégié de guérison. Il m'a donc été demandé de conscientiser le choix d'arrêter de chercher un emploi et d'accepter de me consacrer à la récupération de mes connaissances.

La croisée des chemins : continuer à envoyer des CV en sachant que l'on ne souhaite pas ou que l'on ne peut pas retourner travailler comme juriste, et conscientiser son choix de ne plus retravailler ne donne pas les mêmes résultats. Dans le 1er cas, je vis la situation par défaut : les lettres de refus que je reçois ne sont que le reflet de mon propre refus de collaborer dans ce monde. Alors que dans le 2nd cas, je m'assume entièrement en tant que chercheuse de vérité qui consacre actuellement tout son temps à lire Laura Knight, Anton Parks et tout ce qui vibre SDA pour me permettre de changer de dimension de conscience.

Le Y est aussi le masculin, le chromosome mâle, celui avec qui j'ai tant de difficulté en tant que guerrière Amasatum... Issue d'une lignée matriarcale, de femmes très remontées contre la gente masculine, j'ai à mon grand malheur hérité de la tare. Mais je suis à la croisée des chemins, j'ai le choix de faire ce travail de réconciliation, de recherche d'équilibre et de complémentarité  avec le masculin... pour le bien de ma fille Gaïa de bientôt 4 ans mais aussi du mien.


Les exemples de couple que je trouve sur le réseau Leo, Sand et Jenaël, Hélène et David, me confirment dans cette nécessité qu'il y'a de cheminer en couple, en groupe, en famille... même si la quête elle, est intime et personnelle.

 

Dans mon parcours SDS, j'ai eu cette tendance qui consiste à vouloir changer l'autre malgré lui, j'ai fait l'erreur de tenter d'éclairer mon partenaire alors qu'il ne le désirait pas. Consciente désormais de la nécessité de respecter le libre arbitre de mon entourage , je vis depuis seule en compagnie de celle qui représente mon plus grand défi : transmettre sans imposer, élever sans contrôler, avoir la responsabilité de guider un enfant alors que nous-mêmes souhaitons être guidés... et surtout comment savoir si il est juste pour elle de la faire sortir de la matrice. Après tout, il a bien fallu que j'y vive pour ressentir cette envie d'en sortir... merci à tous ceux qui auront été sensibles à ce texte (désolée un peu long car légèrement fourre-tout) et qui souhaiteraient communiquer avec moi, pour nous permettre de progresser ensemble. C'est l'histoire de la brindille que l'on voit chez l'autre mais de la poutre qui a besoin du regard de l'autre pour cesser de nous être dissimulée.

 

Je vous promets donc courage, sincérité et bienveillance dans nos échanges.
Unité !


Edwige - Inscrite au cénacle

 

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Iskender Nexus (lundi, 25 avril 2016 21:12)

    Merci pour ce témoignage Edwige, fait très plaisir de te revoir.

  • #2

    Edwige (mercredi, 27 avril 2016 15:07)

    Salut Iskender, très heureuse de te retrouver aussi :-)