Témoignage 28 - Marie-Jeanne

Au sujet de l'article : Chapitre V - L’œuf et le feu : alchimie du couple

 

Un grand merci Hélène et David !

 

Quel travail vous avez fourni là et pour en arriver là, à produire ce texte.
J'ai commencé à le lire il y a 2 jours, en 2 étapes. Mais il demande à y revenir plusieurs fois pour saisir un peu mieux, aller un peu plus profond dans la lecture. Vous savez, il vaut à lui seul un dialogue de 2 heures et quelques de Sand et Jenaël.

 

Vraiment bravo pour le courage qui est le vôtre et votre capacité à vous dénuder ainsi. J'ai été profondément touchée par vos parcours et votre façon de vous exprimer, vraiment.


Tout n'est pas aisé à comprendre, enfin pour moi, car côté David il est vrai que ça vole haut et qu'il a des facilités évidentes pour l'abstraction. Surtout, Hélène ne vois rien de dévalorisant à ce que je dis, par bien des côtés je me suis reconnue en toi.


Parmi les choses qui m'ont percutée, il a ce que vous dites de l'Ankh et son lien avec les gris, tout comme ce que vous dites des connaissances de l'Egypte antique. Jamais je ne vous en remercierai assez. Après avoir suivi il y a 4 ans des enseignements égyptiens en Espagne, des savoirs de l'école de l’œil droit d'Horus (Ecole masculine) j'étais ressortie de là très perplexe et méfiante. Quelque chose me disait, tant à travers le contenu de l'enseignement, la façon de l'aborder, l'enseignant et les élèves qu'ils attiraient que l'attrait principal pour beaucoup de gens était basé sur une fascination du pouvoir, pouvoir dans son sens à deux faces, fascination pour la technologie également.

 

Ce n'est pas pour rien que cette fascination pour le pouvoir m'a dérangée. Lors du dernier stage avec eux, plus une vison en rêve quelques jours avant, j'ai eu l'impression que moi-même, en Egypte, j'avais nettement abusé de certains pouvoirs en tant que prêtre (mémoires transdimensionnelles)*. C'est donc, très probablement une des mes faces qui se montrait là. A cet époque cette partie de moi-même a été très difficile à intégrer.


En tous les cas, je m'étais détournée de ces enseignements et de leur utilisation, mais une fois de plus, au feeling, sans explication rationnelle. Je m'étais même dit, enfin mon prédateur devait me souffler "Allez, encore une fois tu exagères à te méfier ainsi". Comme le jour où j'avais dit à l'enseignant "A t'écouter, en Egypte il n'y a que les pyramides et les temples qui méritent une visite... et les paysans qui récoltent, produisent  et distillent les plantes dont on tire les huiles essentielles pour les onctions ils ne comptent pas ? Sans eux, on ne pourrait rien faire de ce que tu dis, et moi c'est eux que j'ai envie d'aller voir". Bon c'était le coup de gueule du mouton noir.... Désarçonné, il avait répondu "Mais en fait les prêtres d'aujourd'hui c'est eux."


A propos de l'Ankh, ce même enseignant avait toutefois pris soin de ne dire que la personne qui le manie doit être non seulement très prudente sur la façon de procéder, de l'orienter, mais très au clair avec la nature de ses intentions. Car l'Ankh peut soigner, comme tuer, booster quelqu'un en énergie comme le vider de son énergie vitale. Des décès auraient d'ailleurs eu lieu en Catalogne, suite à son utilisation par d'anciens élèves de cet enseignant qui, renseignements pris, se sont avérés être des Francs Maçons.


Pour le lien avec les Gris, c'est une confirmation de votre part.

Un super merci à vous deux, je vous embrasse.


Marie Jeanne

 

* De notre ressort

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0