Témoignage 29 - Muriel

Merci pour la question n°13 (au sujet du xylitol) autant que pour la réponse.
Merci aussi pour l'explication sur la différence entre l'addiction au sucre et le conditionnement au goût sucré. J'ai pu faire un "diagnostic" plus précis me concernant, je serais plutôt dans le 2ème cas de figure. Et oui même si le processus de déconditionnement émotionnel lié à l'enfance est entamé depuis plusieurs années, le sevrage est très très difficile, et je rechute souvent, mais plus dans la culpabilité. Je ne vis plus le cycle sucre-sevrage-rechute-culpabilité, donc sucre-sevrage-rechute-culpabilité donc... etc etc (vous savez, le serpent qui se mord la queue :-) ).


Des années de réflexes conditionnés ne se défont pas si facilement, et il me semble qu'assumer d'avoir encore cette "faiblesse" et d'y poser un regard sans culpabilité ni auto-dévalorisation est déjà un petit pas en avant.


Mais difficile ne veut pas dire impossible, et je sais que ça bougera. Tellement de choses ont bougé en plus de 50 ans (merveilleuse vie présente où j'ai enfin accepté d'ouvrir un oeil... puis l'autre, mais quelle masse de travail aussi !).


Enfin voilà où j'en suis aujourd'hui avec le goût sucré.


Merci encore à toutes celles et ceux qui témoignent et répondent sur ce réseau, un vrai partage !


Muriel

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0