Témoignage 74 - Alicia-Atmaja

Commentaire laissé suite au témoignage de Muriel (n°73)

 

Je me souviens... c'était dans les années 1990... J'étais partie chez mon frère ainé et ma belle soeur, en région parisienne : un couple et une petite famille (2 filles, mariées, et maintenant des petits enfants) tout ce qu'il y a de plus conforme. Moi, je ne l'étais pas, je ne l'avais jamais été... J'observais attentivement leur mode de vie, de pensée, de comportements et je me savais... différente, seule, si seule...

 

Alors j'ai versé bien des larmes : leur sécurité, jamais je ne l'aurais, ni leurs certitudes, ni leur confort, ni leur aisance matérielle gagnée au travail, sans rechigner, ni cette vie de couple bien réglée, ni cette famille, ni, ni, ni...! Non, moi, j' avais toujours été la rebelle, celle qui avait, disait-on, dans ma famille, un "caractère entier " et indomptable !

 

Je pleurais abondamment, désespérée de savoir que JAMAIS JE NE SERAIS COMME TOUT LE MONDE. Puis, je compris: alors, je renonçai, j'acceptai, je sus, et pour toujours, que la seule chose que je DEVAIS faire était de vivre selon cette différence, et d'y trouver ma sécurité, là, dans cette quête de liberté, oui. C'est le cas aujourd'hui encore, même si, à certains moments, j'ai pu être un peu triste de ne pouvoir même pas faire semblant ; tu sais, Muriel, rien que pour être parmi tous ces gens, dans leur chaleur, et ne plus être seule parmi eux...

 

Voilà, maintenant, tout va bien, et pour rien au monde je ne voudrais renoncer à cette intense aspiration à la Liberté! Bienvenue au club, chère Muriel !

 

Alicia - Atmaja

 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Ursule (jeudi, 03 novembre 2016 22:15)

    Ca me fait penser à cette chanson
    https://www.youtube.com/watch?v=dWeuf5-FCSM
    Biz à vous