Témoignage 83 - Lhamo

Bonjour, 

 

Je viens d'écouter la conférence sur les cagots, ça me parle très très fort.

En 2009 je suis allée en Syrie et au cours d'une méditation, je me suis vue en gitane dansant, dans un cabaret. J'avais une robe à volant et un fichu sur la tête avec des pampilles qui me tombaient sur le front.

 

En 2011, je suis allée à Glastonbury et là, il y avait une fille genre gitane qui était le portrait craché de la gitane de Syrie (de plus, elle habite à quelques km de chez moi et avait le foulard à pampilles !!!

 

Je me permets de vous dire d'écouter sur youtube "HIJO DE LA LUNA", chanté par Mécano (tu es le fils d'un cagot).

 

Voilà, je pleure tout le temps quand, j'entends cette chanson. Il y a plein d'autres choses qui me parlent dans les dialogues mais je n'ai plus de place. Peut-être une autre fois... Aussi, quand j'étais enfant, on habitait PARIS et un oncle de temps à autre nous payait le restau à la REINE PE D AUQUE.

 

SALUTATIONS. MERCI

 

 

PAROLES :

Idiot qui ne comprend pas,

La légende qui comme ça

Dis qu'une gitane implora

La lune jusqu'au levé du jour.

Pleurant elle demandait,

Un gitan qui voudrait

L'épouser par amour...

 

''Tu auras ton homme,

Femme brune''

Du ciel, répondit

La pleine lune,

''Mais il faudra donner,

Ton enfant le premier

Dès qu'il te sera né...''

Celle qui pour un homme,

Son enfant immole,

Bien peu l'auraient aimée

 

REFRAIN 

 

Lune tu veux être mère,

Tu ne trouves pas l'amour

Qui exhausse ta prière

Dis moi lune d'argent,

Toi qui n'as pas de bras,

Comment bercer l'enfant ?

Ah...aahhh...

Hijo de la luna.

 

D'un gitan cannelle,

Naquit l'enfant,

Tout comme l'hermine

Il était blanc..

Cas prunelles grises

Pas couleur olive,

Fils albinos de lune.

''Maudit sois-tu bâtard,

T'es le fils d'un gadjo,

T'es le fils d'un blafard''

 

REFRAIN

 

Le gitan se croyant déshonoré,

Couteau en main,

Sa femme alla trouver...

''L'enfant n'est pas de moi !

Tu m'as trompé je vois !''

A mort il la blessa.

 

Et l'enfant dans ses bras,

La colline il monta,

Là-haut, l'abandonna...

 

REFRAIN

 

Et les soirs où l'enfant

Joue et sourit,

De joie aussi,

La lune s'arrondit...

Et lorsque l'enfant pleure,

Elle décroit

Pour lui faire un berceau de lumière...

 

Et lorsque l'enfant pleure

Elle décroit,

Pour lui faire un berceau de lumière...

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0