SDS ou SDA ? / STS or STO ?

ūüá¨ūüáßEnglish translation available in PDF format at the bottom of the page

 

 

Que signifie ces acronymes ?

- "SDS" correspond à l'abréviation au "Service de Soi"

- "SDA" correspond à l'abréviation au "Service d'Autrui".

 

Ces deux services repr√©sentent les deux voies d'√©volution de l'√āme qui s'accomplissent dans notre Univers.

 

Il existe deux formes ou voies de cr√©ation distinctes s'exprimant simultan√©ment √† travers la conscience du "Cr√©ateur" qui offrent √† tous les √™tres qui peuplent sa cr√©ation, l'une ou l'autre possibilit√© d'√Čvolution, celle du "Service de Soi" ou celle au "Service d'Autrui".

 

"SDS" ou "SDA" d√©finit donc pr√©cis√©ment le chemin d'√©volution que chaque humain, en tant qu'esprit incarn√© dans un corps, est amen√© pendant son existence terrestre √† choisir, afin que son √āme puisse √©prouver cette voie dans son cycle d'√©volution √† venir.

 

Toutefois, notre √āme √©volue √©galement sur d'autres plans ou dimensions sous d'autres formes de vie, notamment celles que nous humains qualifions "d'extraterrestres". Ces entit√©s existent dans des dimensions affranchies de notre conception du temps, mais pour notre psychisme lin√©aire et limit√©, ils sont "nous-m√™mes" dans notre pass√© ou dans notre futur.

 

L'√āme est l'entit√© √©lectromagn√©tique qui selon les choix de l'individu, construit et g√©n√®re les programmes d'incarnation au travers des exp√©riences de nos vies pass√©es, pr√©sentes et futures.

 

Les deux univers SDS et SDA s'entrecroisent au stade de notre réalité humaine, dans notre quotidien, notre comportement, nos habitudes..., que nous désignons communément : la 3ème densité de réalité. Ils se déroulent et s'accomplissent à travers le psychisme de l'humain, ses croyances et son émotionnel.

 

Ces deux univers ou principes de création, sont des émanations et des projections de notre esprit que l'on pourrait définir soit par :

 

L'univers focalisé autour du "Service de Soi", encore appelé 4ème densité SDS ou parfois bas astral. Les créatures qui s'y trouvent sont limitées et plafonnées dans leur évolution sur un plan physique de 4ème densité, parallèle à notre réalité humaine, qui toutefois, demeure invisible à nos sens humains.

 

La conscience des Êtres SDS provient de la 5ème densité, mais le cheminement vers la 5 et 6ème densité n'est plus qu'un cheminement orienté vers le "Service d'Autrui - SDA".

 

Il n'existe donc pas de plan physique ni psychique au-delà de la 5ème densité pour les entités SDS car leurs croyances et leurs pensées possèdent deux polarités opposées qui jonglent entre le bien et le mal.

 

Dans l'expérience de cette dualité, deux clans SDS s'opposent selon leurs croyances à tendance négatives ou positives :

 

- Les premiers, les SDS n√©gatifs qui font l'exp√©rience de g√©n√©rer le mal, seront plut√īt orient√©s par leurs √©motions n√©gatives, un attrait pour la physicalit√©, le monde mat√©riel, la possession, l'argent, le pouvoir, la vampirisation, la manipulation et le d√©tournement de toutes ces formes d'√©nergie, qu'ils utilisent pour eux-m√™mes, pour leur "moi", leur "soi", le "moi-je", etc.

 

Les SDS n√©gatifs se satisfont de leur confortable mode "Service de Soi" car leur √āme n'est pas encore assez exp√©riment√©e pour pr√©tendre changer de dimension de conscience. Ils n'ont donc aucune raison de se remettre en question.

 

Leur conscience intuitive et altruiste n'est que très peu développée, mais leur intelligence peut devenir très intéressée, manipulatrice, parfois même "machiavélique". Ils sont les prédateurs, les bourreaux, les psychopathes dans notre société humaine. Ces Êtres évoluent dans le passé de la 4ème densité sous l'apparence ou la forme d'aliens reptiliens malveillants, de Gris ou autres entités négatives et sont parfois aussi perçus comme des démons.

 

- Les seconds, les SDS positifs font l'exp√©rience de s'efforcer √† g√©n√©rer le bien. Ils sont plut√īt orient√©s par leurs √©motions positives mais subjectives et √©ph√©m√®res, indiquant g√©n√©ralement une souffrance de l'√āme. Ils s'expriment habituellement par le besoin de partager. N√©anmoins, ils sont tr√®s calculateur, d'une bienveillance int√©ress√©e, d'une forte empathie inassouvie, √† la recherche de la paix, du bonheur et du bien-√™tre...

 

Ce genre d'individus endossent souvent le r√īle de victimes innocentes, opprim√©es, marqu√©es par les blessures de l'√āme, tels le besoin de reconnaissance, la d√©valorisation, la r√©bellion... Ils sont souvent ces utopistes, ces r√©volt√©s et marginaux de la soci√©t√©, qui servent de souffre-douleur √† la cat√©gorie des pr√©dateurs. Ils sont devenus les victimes par excellence de certains mouvements religieux ou spirituels, comme le New Age.

 

Parmi ces derniers, certains sont litt√©ralement "bouscul√©s" par leur Supraconscience et se d√©m√®nent corps et √āme afin de sortir du fonctionnement "SDS" et de leur conscience limit√©e, pour √™tre fin pr√™ts √† √©lever leur √āme en 5 ou 6√®me densit√© le moment venu.

 

Comme les SDS n√©gatifs, ils √©voluent aussi en 4√®me densit√©. Sur ce plan d'existence, ces √ätres ont l'aspect ou la forme d'aliens reptiliens bienveillants, de Gris d'apparence plut√īt rassurante ou d'entit√©s paraissant √©motionnellement sensibles. Ils sont consid√©r√©s comme des √ätres "positifs" et peuplent le futur de l'humanit√© SDS de 4√®me densit√©.

 

 

L'univers focalisé autour du "Service des Autres", appelé "3ème densité au Service d'Autrui - SDA" ou à un niveau de conscience supérieure : "la 4ème densité SDA".

 

Toutefois, la 3√®me densit√© SDA n'existe pas encore r√©ellement, puisqu'elle repr√©sente un nouveau monde physique ou densit√© en devenir. Il s'agit d'une r√©alit√© o√Ļ le mat√©riel et la technologie auront peu d'importance et dans lequel l'humanit√© dans son futur, √©voluera et s'expansera.

 

Dans les mondes SDA, la conscience prime sur la technologie puisque la conscience/intelligence/intuition de certains humains SDA, peut atteindre la 5ème ou la 6ème densité et de la sorte manifester un environnement et une réalité correspondant à leur fréquence vibratoire, sans aucune forme de technologie.

 

Les pens√©es des √™tres SDA sont plut√īt orient√©es par leur √©motionnel d√©tach√©. Ils sont de nature altruistes, g√©n√©reux, fraternels, d√©sint√©ress√©s, d√©vou√©s et nobles. Ils ne prennent jamais parti, ni pour les SDS positifs, ni contre les SDS n√©gatifs et poss√®dent peu d'attrait pour la physicalit√©, le monde mat√©riel, la possession, l'argent. Ce sont des √™tres qui disposent et expriment une grande sagesse. Ils sont en quelque sorte les arbitres ou les observateurs de l'Univers.

 

Notre dimension humaine actuelle : la 3√®me densit√©, est un lieu d'intersection entre ces deux √©nergies. Celui-ci correspond au travail d'√©volution de l'√āme lors de l'incarnation de notre Esprit dans un corps physique humain, donc au monde de l'√©motionnel ainsi qu‚Äôau si√®ge du moment pr√©sent.

 

Ainsi, la conscience qui contr√īle le corps humain n'est pas r√©ellement humaine, mais provient de ces autres dimensions soit SDS ou SDA.

 

La conscience de la plupart des humains a été supplantée par l'esprit de certaines entités reptiliennes, Gris ou autres, que nous désignons par les qualificatifs suivants : prédateurs, parasites, prédation ou corpus prédateur.

 

Pour sch√©matiser √† l'extr√™me, ces entit√©s pr√©datrices conduites et dirig√©es en cela par les Reptiliens, contr√īlent au sein de notre existence quotidienne, une partie de notre corps et de notre esprit sans que nous en ayons conscience.

 

Et aussi longtemps que l'humain ignore que son comportement est d√Ľ au contr√īle de son esprit par les entit√©s de 4√®me densit√©, on peut consid√©rer qu'il dort ! Il est inconscient de sa r√©alit√© et ne peut percevoir de son environnement qu'une r√©alit√© subjective, celle qui le conforte dans ses croyances et lui procure l'illusion d'une s√©curit√©.

 

Lorsqu'il comprend que dans son quotidien, la r√©alit√© qu'il per√ßoit est voil√©e pour servir d'apprentissage et de croissance √† son √āme, il peut choisir de changer sa vie et son dessein, en acceptant de lever le voile qui masque sa r√©alit√©. Cela en acqu√©rant la Connaissance.

 

Il est donc inopportun que l'individu se juge ou culpabilise à propos de son orientation actuelle. Mais il est indispensable qu'il en prenne conscience et qu'il continue à s'informer, afin d'apprendre à réfléchir objectivement et pouvoir peu à peu réajuster son comportement en acquérant la Connaissance !

 

Il pourra alors, soit rester au Service de Soi de 4√®me densit√©, soit permettre √† son √āme de cheminer sur la voie du Service d'Autrui de 4 et 5√®me densit√©s. Sa conscience lui fournira de nouveaux outils et g√©n√©rera un environnement mieux adapt√© √† son √©volution.

 

De la sorte, dans notre dimension humaine, nous pouvons faire grandir et renforcer notre d√©cision qui, lorsqu'elle est align√©e sur des pens√©es soit SDS, soit SDA, permet (dans la mesure o√Ļ nos actes restent en ad√©quation avec notre conscience) de manifester la volont√© de cette conscience dans notre r√©alit√©.

 

Lorsque nos pens√©es s'alignent sur les centres de pens√©es SDS, il se produit une augmentation de la conscience mat√©rielle, une forte propension pour l'argent et la possession, le pouvoir, le go√Ľt de faire, mais √©galement une diminution notable de la conscience spirituelle.

 

À l'inverse, lorsque nos pensées s'alignent avec les centres de pensées SDA, elles s'amplifient et aboutissent à une augmentation de la conscience spirituelle, une diminution de la conscience matérielle, un manque d'intérêt pour la richesse, la propriété, le luxe et le besoin de se faire remarquer ou d'être reconnu.

 

L'homme en 3ème densité possède la faculté de changer la fréquence vibratoire de sa conscience en alignant celle-ci, donc son comportement, sur la polarité SDA. Il constatera alors que la partie de lui-même qui est vraiment au Service d'Autrui, s'amplifie par la loi de résonance des fréquences.

 

Faire les choix d'aligner notre conscience et nos actes avec le centre de pensées SDA, augmente la fréquence d'oscillation de nos champs d'énergie. Mais ce n'est que par la volonté, la persévérance et un travail acharné sur soi et ses croyances, que l'individu pourra devenir générateur de ses propres miracles et résolument créateur de son nouvel environnement. Et il ne peut le réaliser que lorsqu'il acquière la Connaissance.

Les anciennes traditions ésotériques appelaient cela : se lancer à la Queste et découvrir le Graal !

 

Lorsqu'un individu acquière suffisamment d'expériences et de connaissances, le choix de l’orientation de sa conscience commencera à se manifester dans son quotidien. Si la fréquence vibratoire est suffisante, toutes ses autres fréquences, en d'autres termes toutes ses autres incarnations, se déplaceront graduellement dans la fréquence de résonance au Service d'Autrui.

 

La Connaissance est une fonction de la conscience. Toute la Connaissance qui est Connaissance objective et non pas supposition, préjugé ou illusion, augmente la conscience humaine à un niveau supérieur.

 

Pour diff√©rencier une individualit√© SDS de celle SDA, il est important de prendre en compte le sch√©ma de l'autosatisfaction physique et mat√©rielle. Tout humain, √† partir du moment o√Ļ il est incarn√© dans un monde de 3√®me densit√© de dualit√©, est automatiquement projet√© dans un mode de comportement "SDS". Puisqu‚Äôau travers de son fonctionnement √©gotique il est d√©pendant du plan physique, celui-ci est donc sens√© lui procurer une certaine forme de satisfaction. Il existe alors m√©caniquement, pour ainsi dire, une disproportion entre le monde physique auquel il s'identifie √† cause de son ego, et les mondes √©th√©riques auxquels sont reli√©s son Soi sup√©rieur ou sa Conscience sup√©rieure et les multiples dimensions de son √ätret√©.

 

De par sa nature, l'humain compl√®tement coup√© du monde √©th√©rique, est perp√©tuellement d√©pendant du plaisir physique et de ses besoins mat√©riels de 3√®me densit√©. Il est donc face au dilemme fondamental engendr√© par les deux polarit√©s de la dualit√© : celui du bien ou du mal. L'individu est ainsi appel√© √† prendre conscience de ses m√©canismes de contr√īle instinctifs qui se dissimulent derri√®re toute forme d'autosatisfaction physique et qui sont in√©luctablement g√©n√©rateurs d'un processus karmique, autrement dit de ses m√©saventures r√©p√©titives tout au long de sa vie.

 

En usant du libre arbitre, de son intelligence humaine et du d√©cryptage des signes, il devra r√©ajuster son comportement afin de r√©apprendre √† respecter l'environnement que lui offre la Conscience de son Cr√©ateur. Pour cela, il est indispensable de comprendre le m√©canisme √©motionnel qui, sur le plan quantique, g√©n√®re la circulation de l'√Čnergie.

 

Et comme pour tout mécanisme, il existe une clé afin de le mettre en marche ou de l'arrêter.

Voici donc quelques clés pour détecter si sa manière de penser et son comportement se situent dans la voie SDS ou SDA :

 

‚Ėļ L'individu "SDS" poss√®de ! Il poss√®de et amasse tout ce qu'il peut acqu√©rir. Il poss√®de ses terres, son argent, sa maison, ses voitures, ses animaux de compagnie, son b√©tail, sa femme ou son homme, ses titres, son travail, etc. "Ceci m'appartient, je suis propri√©taire de..., j'en suis ma√ģtre, c'est √† moi !"

 

‚Ėļ L'individu "SDS" est confront√© en permanence au besoin de se valoriser au travers de comp√©titions, de rivalit√©s, de concurrences, d'exploits, pour √™tre adul√©, plaire, briller, √™tre reconnu... (en exemple : lors de comp√©titions sportives, en politique, dans le divertissement, au travail...). Il √©prouve souvent le besoin d'√™tre reconnu par la famille, ses pairs, la soci√©t√©. Il accumulera alors dipl√īmes, prix, troph√©es, titres, grades, m√©dailles...

 

‚Ėļ L'individu "SDS" a souvent tendance √† prendre ses d√©sirs pour des r√©alit√©s, il fera donc tout ce qui est en son pouvoir ‚Äď au travers de l'ego ‚Äď pour que ses envies se mat√©rialisent.

 

‚Ėļ Dans son fonctionnement "SDS", le don gratuit n'existe pas (ou peut √™tre subtilement d√©guis√© dans l'attente d‚Äôune reconnaissance) et comme il est incapable de faire confiance √† son Soi sup√©rieur, il travaille dur, compte son argent, l'√©conomise, fait des r√©serves, des pr√©visions, des plans de carri√®re, contracte des assurances, des √©pargnes. Souvent m√™me, il cherche √† s'approprier le bien des autres. Pour cela il vole, ment, triche, surveille, √©pie, espionne, puis trompe, arnaque... et devient jaloux, possessif, envieux, orgueilleux... Il est incapable de donner, de r√©aliser un don v√©ritable sans attente d'un retour car il a oubli√© le fonctionnement de l'√Čnergie au sein de l'Univers quantique. Il ignore aussi que le flux de l'√Čnergie universelle est Abondance omnipr√©sente car elle provient de la "prodigalit√© de la Source".

 

‚Ėļ L'individu SDA est capable de jouir de la Vie sans √©prouver le besoin de poss√©der. Il se satisfait de ce qu'il lui est offert ! Il n'√©prouve aucun besoin d'√™tre propri√©taire, de poss√©der, d'amasser, de conqu√©rir. Il n'a pas besoin d'acqu√©rir de terres, faire des r√©serves d'argent, collectionner des voitures, parquer les animaux, se marier pour poss√©der une √©pouse ou un mari. Peu de choses lui appartiennent. Il n'√©prouve pas le besoin de devenir ma√ģtre de quelque chose, de dominer ou poss√©der autrui. (Cela ne signifie aucunement qu'il se prive de quoi que ce soit mais il a cess√© de s'identifier aux choses en leur attribuant une quelconque valeur par r√©sonance √©gotique.)

 

‚Ėļ Il n'a cure d'√™tre valoris√©. Il ne s'int√©resse alors ni aux comp√©titions, ni aux exploits des autres. Il ne ressent aucun besoin d'√™tre reconnu, honor√©, r√©compens√©... Il n'√©prouve nulle n√©cessit√© d'√™tre gratifi√© aux travers de titres, dipl√īmes, prix, troph√©es...

 

‚Ėļ Pour un individu "SDA", le don gratuit est volontaire. Il n'a pas besoin de compter son argent parce que le n√©cessaire lui est toujours donn√©. Il ne fait pas de r√©serves, ne stocke jamais au cas o√Ļ, n'a pas besoin de "pr√©visionnel pour son futur", ni de contracter de multiples assurances et √©pargnes pour se s√©curiser. Il ne cherche jamais √† s'approprier le bien des autres. Il n'a nul besoin de voler, mentir, tricher, surveiller, √©pier, espionner, tromper, arnaquer... Il n'a donc aucune raison de devenir jaloux, possessif, envieux, orgueilleux.

 

L'humanité est ce qu'elle est. Le progrès est le progrès ! Si l'humain, en toute honnêteté, pouvait être ce qu'il est déjà de par son essence et exister sans violer le libre arbitre des autres dans cette 3ème densité, il pourrait réellement s'orienter et retrouver sa véritable nature qui est celle d'être au "Service d'Autrui - SDA". Mais comme il est "SDS" à cause de la dimension de conscience qu'il se crée au travers de ses croyances et ses peurs, il ne peut pas devenir totalement "SDA" en ce bas monde de 3ème densité.

 

 

Pour bien cerner la différence entre les SDS négatifs, les SDS positifs et les SDA, prenons l'exemple du football.

 

Deux équipes qui s'affrontent sur le stade, sont comparables aux SDS négatifs qui jouent contre les SDS positifs sur Terre en 3ème densité.

 

Les SDS les plus forts marquent des buts, mais ne respectant pas toujours les règles du jeu, ils blessent de nombreux joueurs SDS positifs qui deviennent ainsi leurs victimes.

 

Ces joueurs blessés deviennent alors de "pauvres persécutés" et s'en remettent à l'arbitre.

Ce dernier possède le pouvoir décisionnel d'attribuer un avertissement ou un carton rouge à l'équipe favorite et parfois se sert de son pouvoir d'arbitre lorsque les SDS négatifs dépassent les limites et outrepassent les règles du jeu.

 

Ce scénario est exactement celui qui se produit sur Terre. Les SDS de 4ème densité ont violés les lois universelles. Les SDA : les arbitres de l'Univers, leur ont attribué un carton rouge et les ont envoyés sur le banc de touche.

 

Toutefois pour équilibrer la situation, l'Univers a envoyé des joueurs-arbitres-stagiaires pour épauler l'équipe des SDS positifs, à grossir leurs rangs et rétablir un équilibre dans le jeu entre les deux équipes.

 

Avant de devenir eux aussi des m√©diateurs chevronn√©s, ces arbitres participaient √† des matchs de foot en tant que joueurs. Ils ont d√Ľ passer par l'√©quipe SDS n√©gatif puis celle des SDS positifs, afin d'apprendre toutes les ficelles du m√©tier.

 

De plus, un arbitre peut parvenir au statut d'arbitre r√©gional, national, voir international. Il devient alors le m√©diateur supr√™me des jeux internationaux. En d'autres termes, au niveau de l'exp√©rience humaine dans l'Univers : il joue le r√īle de Dieu ou de la Conscience du Cr√©ateur.

 

Dans l'esprit de la grande majorité des personnes comme par exemple dans le New Age, règne la confusion. Elles confondent les SDS positifs avec les SDA. Ainsi les profanes en ésotérisme pensent que les conflits galactiques ont lieu entre les SDS et les SDA.

 

Il n'en est pas ainsi. Pour des raisons éthiques et afin de respecter la loi du libre arbitre, les SDA n'interviennent jamais ouvertement dans les affaires internes des mondes, ni dans le quotidien de ses habitants. Ils ne se dévoilent jamais ouvertement aux yeux des humains comme au contraire le font par exemple, les Gris positifs ou négatifs.

 

N√©anmoins, pour r√©ajuster l'√©quilibre dans les mondes entropiques, au risque de retomber dans un cycle karmique, leurs √āmes s'incarnent dans des corps humains. Par altruisme et compassion, elles se portent ainsi volontaires pour ce noble mais p√©rilleux minist√®re.

 

Voilà désormais levée une énorme confusion qui règne sur la plupart des sites dits spirituels !

 

 

 

Sch√©ma des relations Corps-√āme-Esprit

et Conscience supérieure - SDS/SDA

Schéma réalisé par iKam

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Télécharger
STS or STO.pdf
Document Adobe Acrobat 204.6 KB

 

 

√Čcrire commentaire

Commentaires: 10
  • #1

    Jack Chistian Bosque (mardi, 15 mars 2016 22:08)

    Ol√°,bonjour
    Je pense Que je poss√®de le c√īt√© SDS positif incertain !!,il y a peu de temps encore mes chances √©taient infimes de pouvoir √©ffleurer SDS positif.Aujourd¬īhui mon espoir a grandi et avec votre aide,tout sera plus facile. En v√©rit√© nous sommes anesth√©si√©s par nos pr√©dateurs. je pense que le plus grand √©ffort est de s¬īen lib√©rer par la connaissance. Merci R√©seau L√©o j¬īaime les personnes qui enseignent les autres,belle charit√©.
    Jack C Bosque

  • #2

    Piel (mardi, 22 mars 2016 10:46)

    Bonjour,
    merci pour cet enseignement qui est clair, malgré un sujet pas facile à saisir pour le mental.
    Que sont vraiment les √©gr√©gores, leur r√īle dans cette aventure?
    BonSoleil.
    M

  • #3

    Bruno Tacnet (mercredi, 23 mars 2016 02:31)

    Bonjour et merci pour tout ce que vous faites !
    Votre nouveau site est une bénédiction !
    Plus je vous lis, plus je pense être depuis toujours SDA .
    Je suis direct mais, j'ai toujours été spectateur du théatre de ce monde ( et ce depuis tout petit ). Il est difficile de résumé ici, pourquoi j'en arrive à ce conclusion ( à part le fait que je me retrouve en tout point dans la description que vous faites d'un SDA )
    Encore MERCI !
    Bien à vous,
    Bruno

  • #4

    pegase12001 (mercredi, 30 mars 2016 10:57)

    bonjour .. voila une bien belle demarche que nous nous devons de saluer avec RESPECT! merci a vous deux ...les initiateurs de ceci..
    et comme le disait un jour un bel homme..." que Ceux qui ont des oreilles entendent...que ceux qui ont des yeux les ouvrent pour voir""

  • #5

    Viacor (mardi, 27 décembre 2016 01:18)

    MERCI !

    Un grand merci pour cet article qui m'a éclairé dans mes lectures ou les mots SDS et SDA étaient constamment utilisés sans en donner la teneur.

    Une belle lumière, et cela permet aussi de bien se replacer et voir quels comportements doivent changer dans notre vie.

    Cordialement.

  • #6

    Sabine Becker (jeudi, 12 janvier 2017 14:09)

    Merci pour cette d√©finition si claire, tr√®s bien √©crite et p√©dagogique. Elle me permet de voir clair en moi et o√Ļ j'en suis. L'apprentissage du discernement, la volont√©, la pers√©v√©rance et l'acharnement au travail sur soi est mon lot quotidien depuis quelques ann√©es et depuis maintenant deux ans, nous avons la chance de le faire en couple, quelle gr√Ęce! Merci pour vos dons.

  • #7

    Manu (vendredi, 25 ao√Ľt 2017 12:54)

    Merci pour ces informations me permettant de mieux sonder les différents aspects de moi-meme.

  • #8

    Gérard (mardi, 27 février 2018 00:06)

    Gratitude pour cette synth√®se claire qui me permet de me situer ...J'ai beaucoup navigu√© dans le new age sans trouver la quintessence de ce que S et J m'ont apport√© il y a d√©ja quelques ann√©es ...Je suis tr√®s int√©ress√© de pouvoir partager en compagnie du r√©seau L√©o qui me semble √™tre une famille d'√Ęmes . F√©licitations sinc√®res pour cette belle entreprise !

  • #9

    ELODIE0718 (jeudi, 26 juillet 2018 02:41)

    Milles merci une fois de plus d'avoir si bien étanché ma soif sur ce vaste sujet ^^
    Comme le disent si bien tous les compagnons ci dessus dans leurs commentaires, c'est une belle lumière cette synthèse. Haha comme si nous venions de frotter une allumette et que:
    ¬ę...nous voyions enfin le tableau
    celui découvert enfant,
    celui sur lequel et depuis toujours nous avons promené nos doigts, et découvert avec passion toutes les aspérités de la peinture
    Et un BEAU jour les quelques un que nous attendions depuis TOUJOURS arrivent avec une allumette¬Ľ

    Yahou, rock and roll, j'adore cette vie de surprises a tous bout de champ, vous êtes formidable merciii
    ;)

  • #10

    Pia-Maria David (mercredi, 29 ao√Ľt 2018 10:02)

    Je ne peu que me joindre à tous les autres si beau commentaires.
    Je me reconnais entièrement dans vos 9 vidéos qui me sont en ce moment une bénediction (dans ma solaritée) pour traverser une phase compliquée de ma vie.
    Comme j'ai √©t√© confriont√© depuis longtemps avec les discours des Anges, la confirmation (ou le compl√©met) que vous apport√© √† ce niveau fait un grand bien √† mon √Ęme. Il est toujours bon de le r√©entendre!!
    Nerci