Le Cœur LEONIN

>   Vos expériences de vie et recherches   >   Mon ami le cancer

 

« Mon ami le cancer »

 

 

D'expérience, écrire pour « récapituler » est le meilleur moyen de guérison que nous puissions nous offrir. Nina, elle aussi l'a compris. Dans la démarche d'ouverture et de recherche de la vérité propre au réseau LEO, elle nous propose de partager son expérience, l'alerte révélée par son âme, son mal-a-dit !

Sur sa page intitulée « Mon ami le Cancer », nous découvrirons comment, prenant sa responsabilité dans le processus de guérison et se lançant dans le décodage de la symbolique des signes, elle chemine à la rencontre de sa libération, à la découverte de "son Graal".
Ses recherches l'ont mené en dehors des sentiers battus de la médecine moderne, qui malgré les prétendus progrès en cancérologie, n'a pas pour objectif de guérir, mais de plus en plus ouvertement, se faire de l'argent... beaucoup d'argent. Toutefois, grâce au processus de cétose et au jeune intermittent qui se sont imposés lors de ses recherches, elle expérimente leurs puissants pouvoirs de transformation et de guérison. 

Au travers de ses écrits, elle témoigne donc ici, de sa croissance, de sa métamorphose, du processus qu'elle traverse et de la manière dont elle se "gaie-rit" du cancer.
Un grand Merci à Nina d'oser témoigner de la sorte.

 

« Découvrant que le cancer avait frappé mon sein droit, je me suis plongée dans une quête intérieure de mon rapport au masculin... en lui écrivant. Dans cette "lettre à ma contrepartie masculine" sorte d'anamnèse de mon incarnation présente, j'y ai découvert les sentiments encore ambivalents que je nourrissais à l'égard du 1er homme de ma vie, mon père. 

Forcée d'admettre - pour mieux mettre en perspective - mon attachement à cette matrice patriarcale, je détecte peu à peu les indices que me délivre ma conscience supérieure grâce à ce cancer messager. 
Cette tumeur, véritable cri d'alarme de mon âme, s'apparente à une grosse boule de fils emmêlés qui s'avère receler autant de vécus dimensionnels à conscientiser, autant d'émotions à lâcher et à remettre à plat... afin de lui permettre de tisser un nouveau futur SDA pour sa libération ! » Nina