L'IODE est la clé pour se libérer du KARMA

Suite au récent dialogue de Sand et Jenaël, j'ai fait quelques recherches sur l'Iode (je suis kinésiologue). Voici quelques éléments qui pourraient éclairer les candidats à sa réhabilitation :

- Si la majeure partie de la population métabolise très mal l'Iode, c'est pire en termes de capacité à l'utiliser (distinction importante, la non fixation de l'Iode rend toute complémentation quasi vaine).


- Selon moi, ce sont principalement des vécus et manipulations spécifiques d'ordre karmique qui en sont responsables (trop long et trop technique à expliquer ici, mais il est possible de les désamorcer).    
Autrement dit, c'est pas un hasard si l'être humain est carencé en Iode !

- Au plan métabolique, je me suis aperçu que l'Iode avait besoin de la Sérotonine pour être utilisée, laquelle est 'malheureusement' recapturée par les enzymes d'une entité spécifique qu'il faudra défaire, car enfermant le 47è corps lié au Karma. La vitamine B5 (acide pantothénique) me semble intéressante pour améliorer l'utilisation/fixation (même si je considère toute complémentation comme une béquille).

- Une intolérance ou une allergie à l'Iode peut aussi être causale de la faiblesse de métabolisation, très liée à une notion d'androgynie ou non-dualité que peut représenter l'Iode bien assimilée.  Cette notion d'allergie peut faire que notre organisme n'accepte pas de métaboliser ou utiliser l'Iode quand bien même il en serait capable !

- La conséquence principale de la non assimilation de l'Iode est l'asservissement à la Loi du Karma, cette loi que nous savons falsifiée car créée par les forces de l'Ombre elle-mêmes.
Et vues les très nombreuses manipulations dont nous sommes victimes - depuis le Trou Noir de la 8è dimension surtout -, il est aisé de comprendre o combien la démarche d'Eveil va se trouver facilitée une fois ces bridages libérées.
Mais aussi comment d'innombrables troubles physiques vont aussi se trouver améliorés.  
La mise en veille des nombreux karmas contractés dans nos vies antérieures est donc selon moi la raison de l'excellence curative de l'Iode.

- L'iode mal assimilée a aussi cette conséquence de nous enkyster dans la 3è dimension des rapports de force et de dualité.

- Au plan psychologique, un sujet manquant d'Iode a le sentiment de pas de valeur, facilement intimidé par des personnes qu'il considère supérieures, il est enclin au sentiment d'infériorité.

- En-dehors des facteurs cités par le Dr Brownstein, le test neuro-musculaire m'indique certains éléments du quotidien comme extrêmement chélatants pour l'Iode : le tabac, le sucre, l'alcool, la pilule et puis le vaccin BCG.
Les 3 derniers écrasent non seulement sa métabolisation mais aussi son utilisation.
On peut ajouter l'Aluminium qui va se loger dans la Pinéale suite à une malversation spécifique de l'ombre.
Plus un sujet est intoxiné par ces 5 poisons-là, et plus sa régularisation iodique sera difficile.
Il est par contre un produit favorisant la libération iodique, c'est le thé.

C'est vrai que j'attribue une origine karmique à 99,9 % de nos actions, c'est le résultat de 25 ans d'expérience clinique.

Toutes mes félicitations et encouragements à Sand et Jenaël pour leur travail d'avant-garde (qui inspire nombre de mes propres recherches) !

Bien à vous,

Alain Coucame
www.kinesiodevolution.com

 

Écrire commentaire

Commentaires : 5
  • #1

    Bernadette (mercredi, 04 mai 2016)

    Concernant la prise d'iode : J'ai posé la question à mon médecin. Interdit car j'ai des nodules sur la thyroïde et que je prends un médoc pour la garder au repos ...sinon...
    Je remarque qu'autour de moi beaucoup de personnes de ma génération ont le même problème survenu dans la même période de temps après Tchernobyl...!! Quel est votre positionnement par rapport à la prise d'iode dans ce cas?Merci

  • #2

    Stéphane M. (mercredi, 04 mai 2016 15:11)

    Merci beaucoup Alain Coucame !

    Une approche très intéressante qui semble être le fruit de longues années de recherche et d'expériences !

    Les interactions physiques et quantiques entre nos différents corps sont subtiles ; une approche multidimensionnelle est requise alors que la science classique est accrochée, telle une moule (a-t-elle (ou béquille du passé) bu l'eau du bain sacré et jeté le bébé dans les enfers ? Aurait-elle une Dante contre nous ?) sur son rocher, aux uniques causes et effets physiques omettant que l'information prend sa source dans l'invisible, l'antimatière, le non manifesté !

    Merci au choeur du LEO SDA d'éclairer, d'une voie claire, avant que l'outre tombe, notre lanterne de chercheur !

    Stéphane M.

  • #3

    Réponse à Bernadette #1 (vendredi, 06 mai 2016 08:40)

    Je ne crois pas que Tchernobyl soit à incriminer pour les nodules thyroïdiens, lesquels ont une cause karmique précise. Je pense ici à une prise de pouvoir sur certains de vos proches avec cristallisation dans vos nodules de leur code et fréquence.
    Donc la solution est d'éteindre le nodule en régularisant votre situation ;)
    Cela permettra la re-métabolisation -dans une certaine mesure- de l'iode, et vous n'aurez peut-être pas besoin de vous complémenter.
    Alain Coucame

  • #4

    michèle (dimanche, 12 juin 2016 17:27)

    il faut savoir que le manque d'iode favorise le crétinisme, on comprend donc pourquoi on été développé des produit qui induise un manque d'iode .
    Le "crétin des alpes" était le reflet de ce manque d'iode rencontré dans les montagnes contrairement au peuples proche de la mer

  • #5

    L'équipe LEO (jeudi, 16 juin 2016 19:23)

    La médecine conventionnelle n'a absolument pas intérêt à recommander l'iode comme remède de santé efficace, puisque "Big Pharma" œuvre évidemment à l'encontre des intérêts, du bien-être et de la santé de la population. Le traitement à l'iode n'étant absolument pas lucratif pour la mafia médicale.
    A notre avis la réponse à Bernadette, malgré sa pertinence, contient une partie de désinformation. Peut-être que son auteur en tant que professionnel, voulait-il se préserver ?
    Affirmer que Bernadette n'aurait pas besoin de supplémentation d'iode est un non-sens. L'iode en "dosage progressif", permet justement de supprimer (ou du moins diminuer) tous les symptômes inflammatoires (nodules thyroïdiens, tumeurs, maladies auto-immunes...). Nous recevons quotidiennement des témoignages à ce propos et en faisons nous-mêmes l'expérience.
    Effectivement, associer l'iode à tout autre traitement médical peut être catastrophique. Mais le protocole de traitement au lugol (iodure de potassium et iode métalloïde) en isolé ne peut qu'être salutaire.
    Il est cependant primordial de décoder l'origine d'un symptôme inflammatoire tel que le décrit Alain Coucame.