Question 40 - Graines germées

Bonjour,



J'aurais une question concernant l'alimentation. Je fais des recherches depuis quelques semaines et je n'arrive pas à trouver de réponses claires sur les sites français que j'ai exploré (je ne les ai sans doute pas tous fait), ni sur les pages ou groupes dédiés sur Facebook, et encore moins sur les sites anglophones, n'étant pas bilingue, enfin pas suffisamment.


 

Je voudrais savoir ce qu'il en est des graines germées en alimentation cétogène, je sais que faire germer des graines, céréales et légumineuses fait exploser le taux des divers nutriments (vitamines, oligo éléments...), mais qu'en est il des glucides ?  Est ce une "explosion" ou au contraire une diminution, voire quasi disparition du taux de glucides ?


Autrement dit, est ce que je peux consommer les quelques restes de pois chiche et autres lentilles qu'il me reste en les faisant germer, ou est ce que je les offre à mes poules (qui ne diront pas non c'est sûr ?



Merci d'avance pour vos réponses.

Muriel


Réponse de l'équipe LEO :

 

Bonjour Muriel

Certes, faire germer des graines, céréales, légumineuses augmente le taux des vitamines et oligoéléments mais n'oublions pas aussi que le taux en anti-nutriments tels l'acide phytique, l'acide oxalique, l'acide hydrocyanique, les lectines, le gluten..., empirent également, surtout pour les légumineuses... Ils empêchent justement la bonne assimilation des minéraux et vitamines par l'organisme. La plante ne pouvant se défendre "mécaniquement", se sert d'un procédé  de défense chimique contre les prédateurs (nous en l'occurrence).


Voici des articles intéressants sur ce sujet :


En germant, ces graines développent donc leur propre système de protection chimique qui à forte dose, peuvent devenir très toxiques. La germination n'élime pas les anti-nutriments contenus dans la graine, mais dans un premier temps les réduit pour ensuite en développer davantage dans les jeunes pousses.


Beaucoup de légumineuses contiennent aussi des oligosaccharides, un sucre complexe à longues chaînes moléculaires. Le système digestif humain n'étant pas pourvu des enzymes nécessaires pour métaboliser ces sucres, les laissent passer quasi entiers dans les parois intestinales. Dans le colon, ces sucres fermentent et se putréfient en présence des bactéries intestinales et provoquent des gaz. Et qui dit flatulence et ballonnement, dit inflammation !... Et danger pour le système digestif.


Ces aliments doivent donc être consommés en très faible quantité pour ne pas perturber la digestion des graisses et des protéines, et être adaptés au métabolisme de l'individu.
Tant bien que dans le cadre d'une véritable alimentation cétogène, ces aliments renfermant des polysaccharides sont à proscrire.

Ayant nous même éprouvé les dommages qu'ils occasionnent dans notre système digestif lorsqu'il s'est habitué à rester en cétose, nous ne pouvons que te conseiller de les éviter ou d'en consommer avec beaucoup, beaucoup de modération. Tout est fonction de la tolérance de ton organisme aux anti-nutriments, et c'est à toi, tout en restant à l'écoute de tes intestins et en observant les symptômes, d'en faire l'expérience.


Cela dit, ces interrogations en soulèvent d'autres. Sachant que les céréales et légumineuses sont très difficilement assimilables par l'organisme humain, on pourrait se poser la question suivante : ces aliments existent-ils pour être mangés par l'homme ?


Il faut savoir que les humains ont introduit les céréales dans leur alimentation depuis le néolithique, lorsqu'ils ont été dotés des techniques de culture et sont devenus sédentaires.
Depuis, la physiologie humaine ne s'est pas encore suffisamment transformée et adaptée de manière à rendre les céréales et légumineuses totalement digestes pour l'homme.
Certaines lignées humaines s'en sont assez bien accommodés, d'autres pas encore. Donc beaucoup parmi nous sommes donc génétiquement inadaptés à l'alimentation végétarienne moderne.

Bonne quête !

 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Muriel (mardi, 02 août 2016 12:20)

    Merci pour votre réponse et la mine d'infos qu'elle contient. Pour la petite histoire, comme vous n'aviez pas répondu tout de suite, j'ai quand même décidé de faire germer les fonds de paquets de pois chiche et lentilles qui me restaient , de les écraser légèrement et de les offrir à nos poules qui ont beaucoup apprécié :-)