Expérience de vie - Témoignage n°2 d'Alicia

Bonjour amis léonins !


Je reprends mon… clavier !
Je viens d’écouter le dialogue 44 et ai beaucoup à dire et à témoigner, aussi y reviendrai-je peu à peu, en ré écoutant.
Merci, comme d’habitude, la sincérité, l’humilité et la véracité éclairent vos écrits, et il n’ y a rien à ajouter car, entre nous, nous nous reconnaissons en toute simplicité et d’étalage point il ne faut (Me Yoda ici présent!) !!!


D’abord, partage d’expérience : j’ai déjà dit mon appartenance-reconnaissance aux Amasutum : ce qui vient d’éclater encore en t’entendant, Sand, évoquer ton vécu archaïque si douloureux d’Amasutum trahie par le masculin prédateur. C’est que, vois-tu, j’ai le même vécu, qui fut réactivé à la lecture d’Anton Parks, vécu qui fit de moi une guerrière qui, bien que voulant déposer les armes, était toujours (boucles de rétro-causalité !) amenée à les reprendre. Il va sans dire que ma relation aux hommes en fut, en est encore, sans doute, gravement marquée : faite d’une attirance et d’amour, et j’aime énormément la compagnie masculine, me sentant en affinités profondes ,et en même temps d‘une sorte de retenue qui nuit à la possibilité d'abandon et au don de soi... peur de l’homme, de sa violence, de sa brutalité… peur atavique, non rationnelle, quoi que la cruauté de ce monde patriarcal guerrier mette bien de l’eau à mon moulin !


Bref, à force de combattre, telle la petite chèvre de Mr Seguin, je me fais quand même bouffer après avoir défendu ma peau jusqu’au bout : et ma vie actuelle le manifeste à travers la Totale Prédation que me fait subir (et aussi à l’environnement, aux animaux, à la Nature) mon PO (portail organique) de voisin dont j’ai déjà parlé.


Or donc, je fus émue aux larmes (intérieures car je n’éprouve plus vraiment  d’émotions qui me débordent : (cela fut, cela est passé) en écoutant Sand me conter ma propre histoire…
Et comment tu as réussi à transcender et à te réconcilier avec ton propre masculin-prédateur.


Je prends bonne note : d’ autant que je suis entrée aussi dans cette démarche, et dialogue avec cet aspect de moi qui souffre tant car je lui avais fermé toutes les portes depuis si longtemps… Je n’ai plus peur, je l’accueille, je propose une « co-existence pacifique » de lui en moi…
Je vois les tenants et aboutissants de cette misérable non relation qui fait de nous deux des VICTIMES inconsciente et des jouets dans des cycles qui se répètent sans fin…


Voilà, je ne pense pas utile d’en écrire (houps, lapsus: j’avais écrit « crier davantage »!) davantage : le chemin est à l’intégration, à la réconciliation de ce que nous considérions comme antagoniste à jamais, et à la transcendance.
Mais, puisque bien entendu il y a un « mais »: peut-on décristalliser, désamorcer, rendre inopérant, un processus de prédation auquel on a permis de prendre une ampleur qui mène à… la catastrophe ??? ou bien le chemin est-il d’accepter les conséquences désastreuses de cette Prédation, et de partir vers un ailleurs, surtout si l’on a tout perdu ??? Là, je ne sais pas trop… C’est pourquoi ce témoignage, s’il inspire des lecteurs, pourrait être commenté car pour moi, toutes les expériences sont utiles les uns aux autres.
Il semble bien que pour toi, Sand, cela t’ai menée à « perdre » ce moyen de survie du pôle emploi.


Pour moi, le risque est de perdre en justice, avec toutes les conséquences financières que je ne pourrai nullement assurer, et de demeurer prisonnière d’une maison invendable…
Bon, STOOOOOOOPPPPP !
Merci de votre écoute et ,qui sait, d’éventuels commentaires…

Pour Jean-Michel Raoux : j’ai fait partie de son groupe pendant 3 ans, de 2007 à 2010 je pense.
Il est un homme d’un grand charisme, très simple, n’a pas la grosse tête, et vraiment je ne comprends pas que vous ne le contactiez pas ! avec lui c’est si facile !
Il est tout simplement en contact permanent avec son ange, son « intral » dont il ne m’appartient pas de révéler le nom.
Lui aussi œuvre, mais je ne sais pas au profit de qui, car les contacts avec les « vaisseaux de ferraille » ne m’ inspirent aucune confiance…
Ni le travail pour reconnecter des vortex, des points d’énergie, des lieux stratégiques : qui peuvent être aussi bien la réactivation des circuits utilisés par les Annunakis et autres prédateurs multi dimensionnels… que des points d’énergie pour des forces SDA….
Il s’appuie sur les travaux d’Anton Parks (ayant fouiné, j’ai découvert ce chercheur grâce aux évocations qu’en faisait J-M Raoux!)….

Je me demande aussi : comment être certain que l’on a contact avec son ange, et pas avec un manipulateur ?

Encore une chose et puis j’ai du travail qui m’ attend !
Pour la nourriture, il m’ apparait que nos origines et nos ADN sont porteurs en quantités non égales de matériels génétique Amasutum, YA, dracos… etc etcetc….. etcétoné…. serez vous étonnés ???…..
Donc nous n’avons pas les même besoins alimentaires. Votre lignée léonine certes doit consommer de la viande. Les lignées issues des grands dauphins de Sirius, non ! etc… les Amasutums se nourrissaient de végétaux, quant aux Naamlu, ils ne mangeaient pas d’animaux non plus ! Je vous invite à considérer ma remarque car bien de vos acteurs vont s’engouffrer dans un régime alimentaire qui ne leur conviendra pas davantage qu’aux pseudo végétariens : il peut, là aussi, y avoir très facilement des dérives lourdes de conséquences et je ne suis pas certaine que 100% des assidus du site soient capables du discernement nécessaire, tant les tabous et croyances sévissent à propos de l’alimentation, sans compter le besoin de s’identifier, de se LIBERER, qui, en fait, mène à leur perte bien des chercheurs néophytes…

J’ai encore des choses à partager, car je suis restée en silence longtemps et il me semble que je peux participer de nouveau activement à un partage d’informations.

Très belle soirée et continuation, à bientôt le plaisir de vous relire,
Je vous embrasse toutes et tous!

Alicia

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Vyninho (lundi, 26 septembre 2016 17:42)

    Tout est travail a faire Soi meme, ce qui est vrai pour nous, ce faire par l'experimentation et acquerir de la connaissance pour voir ce qui est juste pour nous, connaitre Soi meme ( SDS ou SDA).
    Et choisi notre polarite, de meme nous sommes encore en mode SDS.
    Mon avis, lorsqu'on chemine en mode SDA, notre frequence vibratoire change, notre etre change Aussi et ameliore notre capacite physique et psychique ( a voir l invisible ou dialogue avec notre Ange) ou bien a discerne ce qui vrai dans ce qui est faux, donc a tous les acteurs experimentes par vous memes comme l'une des devises de ce site.