Question / Réponse - d'Isa à Alicia Atmaja

Commentaire laissé suite à l'expérience de vie - Témoignage n°1 d'Alicia

 

Bonjour,
A lire votre témoignage, la seule question qui me vient est : mais pourquoi elle reste ?
Quelquefois, la vie nous pousse à... aller voir ailleurs si elle est plus belle, (et souvent, elle l'est).
Pourquoi vous faire tout ce stress, maintenant qu'on sait que le stress peut aller jusqu'à engendrer un cancer (au pire) ?
Partir est la 3e solution à une situation déplaisante (je sais plus quelle théorie : 1-changer son point de vue, 2-changer la situation, 3-changer de situation).
Voilà les réflexions qui me sont venues à la lecture de votre témoignage, + l'envie de les exprimer. Sans vouloir ni juger ni conseiller, chacun a son libre arbitre.
Je vous souhaite le meilleur.
Isa


Réponse d'Alicia :

 

Tout d’abord, mon témoignage n’avait pas pour but de m’appesantir sur ma vie, mais de montrer en quoi j’en relie les événements avec les influences des "prédateurs masqués «  à qui j’ ai permis de s’y introduire, comme nous le faisons tous, puisque nous sommes eux, et qu’ils font partie de notre bagage génétique...


Je crois avoir expliqué les raisons pour lesquelles je reste, mais peut-être pas ! Aussi sera t'il éventuellement utile de faire ce rajout :


D’abord, je pense que la fuite est inutile.
Ensuite, j’ai su créer, en dépit de l’entourage des prédateurs, une véritable BULLE DE VIE, à tel point que nombre de visiteurs en oublient l’encerclement par les 4 élevages, sauf quand… les odeurs sont insupportables et nous condamnent à nous reculer dans la maison en fermant toutes les fenêtres !!! J’ai planté des centaines d’arbres et arbustes, haies champêtres qui occultent les bâtiments et clôtures alentour, et que les vents utilisent pour disperser les odeurs. Mon lieu de vie est devenu un écosystème où foisonne la vie : serpents, grenouilles (j’ai créé une mare) lapins, hérissons, oiseaux… et autres hôtes, chiens, chats, oies, poules… et, la nuit, une multitude d’orbes lumineuses distillent une douce présence, bref, la paix est reine du lieu ; ce qui montre que TOUT EST POSSIBLE :  MÊME AU SEIN D'UN MONDE INFERNAL, EXISTE LA VIE POUR CELUI QUI EST EN GENESE DE SA PROPRE VIE.


Or, partout, le monde, ce monde, notre monde, est à feu et à sang, il n’ existe nul endroit protégé, exempt de prédations ni d’influences sataniques. Pourquoi moi, aurais-je ce privilège ? Avec les humains, je partage la lourde responsabilité de vivre sur ce monde (auquel je n’appartiens pas), et comme eux, je fais des expériences de vie parfois douloureuses et parfois heureuses, c’est tout simple.

Seul l’ego apeuré ou revendicatif nourrirait le rêve d’un monde d’harmonie, et vlan, on basculerait bien dans les théories nouille âgeuses ! Donc, chacun a son lot en une réalité où la dualité est maîtresse des jeux.


Ensuite, ma maison n’est ni louable ni vendable en cet état de choses (déclaration de plusieurs agences immobilières) et je n’ai pas les ressources financières pour abandonner le navire et louer ailleurs !
Ensuite l’ affaire est au tribunal. Patience avoir il le faut !


Enfin, mon départ est prévu dès que possible car je n’ai nul intérêt à demeurer immergée en terres hostiles, dès lors qu’une autre solution apparaitra !
Et voilà voilà voilà tout !


Bref : pas de quoi dramatiser, même si cela est fort désagréable…
J’avais donné peu de précisions sur ma situation pour ne pas faire étalage de ma vie privée, ce qui n’est pas l’objet de mes témoignages ! Ceci étant, il me faut bien cependant l’évoquer pour rendre compréhensible ce que je relate. J’espère donc que tout est plus clair désormais.


Merci à ceux qui m’ont contactée.


Alicia

Écrire commentaire

Commentaires : 0