Question 15 - Jésus, Yeshua, le Christ ?

Question 1 :

 

J'ai vu sur votre site (bienvenussurlanouvelleterre) "Les Lettres du Christ".

J'ai lu "Le plus grand secret" de David Icke qui dénonce les grandes religions et tous les noms bibliques qui n'ont pas existé, ainsi que Jésus. J'ai lu qu´une petite partie de votre site qui est immense, peut-être que la réponse s´y trouve-t-elle ? J´aimerais être informé à ce sujet, tant important à mon avis.

Ce doute me poursuit sans savoir combler cette lacune de Jésus qui n´a pas existé ? Les preuves historiques et archéologiques sont hélas accablantes.

Merci de me répondre, merci pour votre site.

 

Jack

 

 

Question 2 :

 

D'éducation catholique j'ai été choquée par vos propos au sujet de Jésus, Marie.....

La question se pose : si ce n'est Christ qui a donné à travers Jésus les enseignements du christianisme, d'où viendrait cet enseignement ?

 

Hélène B.

 

 

Question 3 :

 

Que pensez-vous des canalisations de Daniel Meurois au sujet de Jésus ?

Merci pour votre réponse et votre site.

 

Frédéric


 

Réponse :

 

Chaque religion ou philosophie est érigée sur l'enseignement d'un prophète.

Selon la tradition, Siddhartha Gautama est le Bouddha fondateur du bouddhisme. Mahomet fut le premier prophète de l'Islam. Moïse celui du judaïsme et Jésus-Christ celui du christianisme...

 

Même si certains de ces prophètes n'ont peut-être jamais eu d'existence réelle, leurs enseignements dépendent nullement de leur réalité historique, mais de la charge symbolique qu'ils véhiculent.

 

Nous savons aujourd'hui que des recherches sérieuses ont été entreprises pour établir l'existence de Jésus, mais celles-ci ont été précautionneusement et systématiquement empêchées. Pour asseoir son hégémonie sur la chrétienté et pour ne pas "déranger" les croyances de ses fidèles, le Vatican n'a jamais révélé la Vérité au sujet de l'existence ou non de Jésus.

 

Mais cette vérité existe pour qui sait lire entre les lignes et elle transparait pour celui qui pratique les enseignements bibliques, parce qu'à force de les expérimenter et d'éprouver la vie, il s'apercevra qu'ils sont amputés d'une grande partie de la vérité.

 

Il y a effectivement eu un prophète ou un érudit qui enseignait et qui probablement s'appelait Yeshua, Yesusvara, Īsā ou Aïssa... Mais en aucune façon, il ne s'appelait Jésus. Jésus n'est que la représentation archétypale, d'un personnage de légende découlant de celle d'Isis et Osiris ou de Mithra. Elle a été consignée dans le nouveau testament, afin de promouvoir et consolider la doctrine chrétienne et d'asseoir le pouvoir de l'église romaine.

 

Le christianisme n'est donc qu'un dérivé de la religion égyptienne et le "Christ", la symbolique d'une manipulation génétique opérée par les planificateurs Kadistu SDA qui est codée dans l'épigénétique humaine.

 

La dénomination "Jésus-Christ" provient probablement de la traduction des mots : "Yeshua" et "Kiristos".

 

À force que sa légende soit rabâchée de génération en génération, le personnage de Jésus a pris fermement place dans l'inconscient humain. Mais il s'agit surtout de savoir que des mémoires-programmes de son "enseignement archétypal original" sont toujours codifiés dans les "mémoires" de notre ADN.

 

Démontrer que Jésus-Christ aurait existé, n'a pas beaucoup de sens, mais de prouver que plusieurs épisodes clés de son histoire biblique se retrouvent au cœur du mythe osirien, de l'Égypte antique, consentirait en quelque sorte à ce que les choses soient claires pour tout le monde.

 

Toute l'histoire biblique du dénommé Jésus n'est donc que fictive et sa crucifixion, une fiction symbolisant la charge karmique de la souffrance (la croix symbolisant entre autres nos croyances et nos souffrances : "la croix-en-soi"). Cette histoire renferme néanmoins des enseignements secrets et "vibratoires" provenant des planificateurs Kadistu, mais qui ont été complètement falsifiés par la caste des prédateurs, dans le but de manipuler l'émotionnel humain en le laissant croire au péché, à la culpabilité, au bien, au mal, etc.

 

Les Kadistu avaient introduit dans l'ADN de l'humain une séquence génétique qu'ils dénommaient le Kiristos, le "Christ" qui signifie en sumérien : "fils ardent de la vie".

 

Durant toute l'Évolution de l'humanité, cette séquence est restée latente, maintenue "à petit feu" par les fluctuations des énergies solaires. Mais cette séquence génétique commence à se réactiver dans la partie épigénétique, chez beaucoup de personnes à l'approche de "l'Onde" et des grands changements. Elle est destinée, une fois réactivée dans nos programmes ADN, à ce que les "Kirsiti" – autrement dit les individus cheminant sincèrement vers une évolution SDA – parviennent à maturité, pour expérimenter un niveau de conscience supérieur.

 

Jésus n'était donc pas le "Christ". Mais Yeshua était un prophète qui comme beaucoup d'humains "était" porteur du "Christ ou Kiristos", une séquence d'ADN destinée à être réactivée à la fin du cycle de 3ème dimension.

 

 

Alors qu'en est-il de Marie ?

 

Marie est un dérivatif de Meri "bien aimée" qui donna naissance à Mesi ou "fait à la ressemblance de [Osiris]". Ce Mesi égyptien est le fils du dieu Osiris. Son objectif est de faire revivre la mémoire de son père en se révélant être le fils et le prolongement de ce dernier.

 

Dixit Anton Parks :

"Le concept de la réincarnation ayant été caché aux chrétiens, tous les mythes créateurs et les textes sacrés, des tablettes sumériennes au Nouveau Testament, en passant par les écrits bibliques, les évangiles gnostiques etc, évoquent de manière codée des êtres concrets et des faits historiques que les scribes et le clergé de la haute antiquité ont voulu à la fois camoufler et remanier, tout en conservant une mémoire ténue de ces événements.

 

Cet épais voile de mystères avait un objectif : dissimuler au cœur de l'homme l'une des quêtes existantes de liberté spirituelle et physique, ainsi qu'une des contestations possibles de l'autorité, la plus subversive qui soit !

 

Derrière la Bible et le Nouveau Testament, derrière Jésus, Marie, la Croix, le caveau et la résurrection, se profilent en réalité Sumer, l'Atlantide et l’Egypte, Osiris-Enki, Isis-Ereskigal... "

http://eden-saga.com/marie-mere-de-jesus-isis-mere-de-horus-identique-anton-parks-l-autre-marie.html

 

 

 

En ce qui concerne Daniel Meurois,

 

Nous savons qu'il ne peut pas avoir canalisé Jésus puisqu'il n'as jamais existé.

Ne s'agirait-il pas plutôt de Yeshua ?

 

Pour pénétrer les annales akkachiques, Daniel puise ses informations et son enseignement dans sa Supraconscience et parfois, il lui arrive aussi de se tromper ou d'interpréter les informations qu'il perçoit.

 

Lui aussi peut parfois avoir affaire à son prédateur, surtout lorsqu'il canalise. C'est donc au lecteur de faire la part des choses et de discerner l'essence du message dans son enseignement.

 

Pour ceux qui veulent explorer davantage les différents textes bibliques accompagnés d'un œil aiguisé et extrêmement informé concernant la transformation de textes originels pour servir des intérêts de pouvoir et de guerres, Laura Knight décortique en long, en large et en travers toutes ces manigances dans :

 

 " L'HISTOIRE SECRÈTE DU MONDE "
Tome 1

 

 

 

L'équipe LEO

Écrire commentaire

Commentaires : 4
  • #1

    Vy (mardi, 24 mai 2016 19:08)

    Jésus Christ vient aussi de Jules César, à voir dans ce site réseau Leo dans l'onglet : synergie et histoire. Un interview de Laura K.A

  • #2

    David Tall (jeudi, 26 mai 2016 18:58)

    Bonjour,

    Le langage des Oiseaux nous amènent quelquefois sur de curieux chemins...Une remarque taquine en aparté pour citer une 'coquille alchimique' à la fin de votre réponse dans la phrase, je cite: "Pour pénétrer les 'anales' akkachiques, Daniel...." Je crois que cela prend deux 'n' dans l'acception que vous vouliez consciemment donner à ce mot...

    Merci pour le (toujours) bienvenu fou-rire que cela m'a donné, et merci pour la recherche et le partage sans fard et sans concession que vous effectuez (cela me fait parfois penser à "l'implacabilité/impeccabilité de la voie du Guerrier/Sorcier chère à Castaneda".

    David

  • #3

    Réseau LEO (jeudi, 26 mai 2016 19:55)

    Coquille corrigée avec une bonne rigolade !!! Merci de nous l'avoir soulignée.

  • #4

    Minathéa (jeudi, 16 juin 2016)

    Bonjour
    Merci pour votre recherche passionnante!
    Qu'en est-il des Lettres du Christ dont vous dites dans un de vos dialogues qu'elles sont les vraies lettres que connaissaient les Cathares?