Manipulations transdimensionnelles et controverses à propos de l'alimentation crudivore, végétarienne, prânique et le point de vue médical sur le jeûne

Pourquoi je ne suis pas "vegan"

(ni "crudivore" ou fasciste d'ailleurs...)

 

Évaluation du réseau LEO

SDS

"Se nourrir de Lumière"

en direct avec Alyna Rouelle

Évaluation du réseau LEO

SDS



Le jeûne nouvelle thérapie ARTE Future

 

Évaluation du réseau LEO

SDS SDA


Commentaire du réseau LEO :

 

Nous sommes souvent sollicités par nos lecteurs à donner notre avis sur des sujets comme le jeûne prolongé, l'alimentation prânique et l'alimentation crudivore.

 

Avant de plonger dans le vif du sujet, il s'agit de bien comprendre que nous ne sommes pas pour émettre une quelconque critique ou susciter des conflits d'opinions envers les uns ou les autres, mais de rester impartial et d'analyser les différentes situations avec discernement et objectivité.

 

Thierry Casasnovas, star du "manger cru", malgré son discours qui semble être pertinent, est-il cet individu altruiste et désintéressé tel qu'il se présente dans la vidéo ?

Ne serait-il pas sous influence d'un gros prédateur du Service de Soi qui joue de son intelligence ? Peut-être est-il lui aussi victime de la manipulation psychique induite par la 4ème dimension SDS ?

 

Preuves à l'appui, nous allons donc démontrer comment agit le prédateur de Thierry.

 

En écoutant attentivement sa vidéo, nous avons d'abord été séduit par la pertinence de ses propos et la force qui émane de son discours. Notre première impression nous a rallié à son message qui par le sens même de la vérité exprimée, tient parfaitement la route.

 

Allons alors déceler l'imposture au-delà des apparences.

 

Nous reprécisons qu'il ne s'agit nullement d'affirmer que les propos de Thierry Casasnovas sont intentionnellement inexacts, mais de détecter la faille par laquelle s'immisce la programmation SDS conduisant sa conscience humaine à le laisser colporter des idées fausses, qui lorsqu'elles sont propagées tels quelles, se transforment en message erroné voir en désinformation.

 

D'après nos propres expériences dans le domaine de l'alimentation, mais surtout de nos connaissances durement éprouvées des jeux de la prédation, il ne peut y avoir de doute !

 

Celui qui expérimente les deux extrêmes d'un mode alimentaire et qui vérifie l'autre polarité du végétarisme-crudivore, autrement dit la cétose prolongée (sans glucides ni fructoses) découlant d'une alimentation majoritairement carnivore comme nous le faisons, reste seul capable de déceler ce genre d'incohérences. Et lorsque nous savons que les protéines animales et certaines vitamines (comme la A, B12 et K) sont quasi-absentes du végétal, et qu'elles sont indispensables pour le bon accomplissement de la télomérase (voir diag 39), alors comment manger cru et végétarien, peut-il régénérer efficacement nos cellules et répondre au long terme au besoin physiologique de notre organisme ?

 

D'autant plus que la plupart des fruits et légumes beaucoup trop riches en glucides, fructoses et fibres qui participent à accélérer le processus de vieillissement, sont absorbés quotidiennement en quantité importante par les végétariens et crudivores.

 

Par manque de connaissances des réalités multidimensionnelles qui gouvernent notre monde et des lois universelles qui régissent le vivant, la conscience qui habite Thierry Casasnovas, ne serait-elle pas tout simplement en train d'attirer tout ceux qui les ignorent comme lui, et qui alors évidemment entrent en résonance avec son discours ?

 

Ne serait-il pas en train de rassembler les individus dupes des jeux transdimensionnels et qui par manque d'informations se dirigent droit dans l'impasse de la 4ème dimension entropique du Service de Soi, plutôt que vers l'évolution de leur conscience en 5ème dimension au Service d'Autrui ?

 

Effectivement, ses propos sont pertinents, mais pour qui ?

Cela ne fait aucun doute que l'intelligence qui l'anime, ne lui montre que les aspects de son esprit qu'il a bien envie de voir, le détournant ainsi d'une véritable quête de vérité qui permettrait à sa partie véritablement humaine et souveraine (sa partie au service d'autrui SDA), de se développer, de grandir et s'expanser en harmonie avec les lois universelles.

 

Voilà encore un exemple parmi tant d'autres, d'un individu qui par manque de connaissances des jeux de la prédation multidimensionnelle, s'identifie à son propre prédateur et croit penser par lui-même.

La conscience involutive qui le gouverne, le pousse irrémédiablement à ne rechercher que dans une seule direction, celle qui va rassurer, affirmer et asseoir les pensées de son prédateur personnel.

Il existe donc effectivement de grosses aberrations dans son discours qui restent insaisissables pour la plupart des non-avertis et qui découlent manifestement de l'ignorance des pratiques de la prédation de 4ème dimension.

Ce type d'incongruités apparaissent aussi dans les deux autres vidéos, autrement dit dans le discours d'Alina Rouelle et celui des médecins du film sur le jeûne d'Arte.

 

Alors où se situe ces lacunes dans ces trois reportages ?

 

Aucun d'entre eux ne mentionnent clairement les effets insensibilisant ou anesthésiant des glucides sur la digestion, sur notre organisme, sur le système hormonal et sur notre génétique, puisque probablement personne parmi eux n'en a saisi le mécanisme.

 

Il est donc logique que Thierry Casasnovas, Alina Rouelle ou les médecins du reportage comme beaucoup d'autres sources (auteurs végétariens-jeûneurs, jeûneurs-prâniques ou chercheurs sur la pratique du jeûne), ne peuvent que relater des expériences polarisées qui n'ont en commun que les effets de la cétose provoquée par la restriction alimentaire.

 

Le reportage sur Arte est vraiment très intéressant et pertinent, et permet de prendre conscience des bienfaits du jeûne. Mais nous pouvons aussi nous rendre compte qu'après leur cure de jeûne, les patients du reportage quoique prudemment, reprennent une alimentation traditionnelle donc beaucoup trop riche en glucides, qui les oblige à réitérer ces cures au moins une fois par an. Déduisons donc que le jeûne, tel que le préconisent ces médecins, n'est pas une solution définitive à un rétablissement durable donc encore moins à une réparation complète du processus de télomérase.

 

Thierry Casasnovas lui, tente de démontrer la régénération cellulaire à travers le régime cru-végétarien, mais puisqu'il n'en a aucune conscience, ne mentionne pas que le végétarisme cru n'est adapté qu'à une minorité d'individus qui probablement deviendront les Gris végétariens dans un futur entropique de l'humanité, précisément parce qu'ils avaient négligé de respecter la hiérarchie de la chaîne de prédation instaurée par l'ordre universel.

 

Le cru-végétarisme ne peut donc en aucun cas induire une réparation complète du processus de télomérase, comme il devrait se faire pour pouvoir réactiver les fonctions latentes de notre ADN transdimensionnel.

Ce qui signifie que cet auteur sert effectivement de rabatteur à une certaine lignée de Gris, obligée de se nourrir de l'énergie des humains végétariens actuels, pour survivre dans leur dimension de 4ème dimension SDS.

 

Alina Rouelle quant a elle, grâce à son mode de diète prânique découlant d'une alimentation végétarienne riche en glucides, arrive à prolonger son jeûne en se privant de nourriture pendant des mois et se sustenter qu'exceptionnellement.

 

Ne s'agirait-il pas dans son cas d'une modification génétique induite dans son ADN provenant des plans transdimensionnels ?

 

Nous savons pertinemment que beaucoup d'humains, dont nous-mêmes, sommes des hybrides de la future humanité (ou dans le langage "amour et lumière" : des semences d'étoiles), mais cela ne nous dispense pas de déceler la prédation qui contrôle encore certains aspects de notre discours et ne nous autorise absolument pas à ignorer la réalité, bien au contraire !

 

Il est temps que nos prédateurs personnels soient mis à nu pour être regardé, décortiqué, conscientisé, examiné sous toutes les coutures, parce que comme le mentionne la physique quantique, l'observateur (ou la conscience de l'observateur) fait partie intégrante de l'expérience. Mais comme la plupart des gens ne peuvent pas ou ne veulent pas percevoir l'influence de la prédation dans leur bulle de perception, ils ne peuvent donc pas intégrer la notion de prédateur dans leur expérience.

 

C'est bien ici qu'il est essentiel en tant que chercheurs de vérité, d'apprendre à "revenir dans la vérité et la perception juste de la réalité".

 

Et c'est parce que nous apprenons à devenir créateur de la réalité visible et invisible qui nous entoure, que nous n'avons pas le droit d'occulter ou d'ignorer les différents aspects de la prédation et de l'influence psychique et émotionnelle sur autrui dans notre discours.

Car ce n'est qu'en parvenant à déceler l'influence de notre prédateur attitré pour ne plus le dénigrer ou le rejeter, que nous arriverons à faire évoluer la conscience globale de l'humanité.

Et c'est en cela que nous avons tous notre responsabilité.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0