23. L'ÉCOLEO - Bim, Bam, Boum, chacun son toit !

 

Août-septembre 2021

 

En cette fin d’été, les LEO consacrent leur énergie à la création d’un troisième toit. Lors de sa finition, nous assistions à la métamorphose de la bâtisse toute entière. Et en parfait miroir, l’énergie du groupe fit un bond dans sa transformation !

 

 

 

Un troisième espace

 

Comme souvent, nous découvrons le sens symbolique de nos actions, seulement après les avoir réalisées. Le trois, qui se manifestait à nous avec la construction de ce troisième lieu d’expression, symbolise le dépassement des limitations de la dualité. Un nouvel équilibre, une nouvelle unité étaient en train de se créer ! Par la finalisation du "un" (Bim), qui s’associait avec le "deux" (Bam et Boum), la bâtisse retrouvait son unité.

 

L'ouvrage de la dernière toiture de l’école des LEO, ce "préau" – qui dans la langue des oisons se traduirait par "près-haut" –, nous rapprocherait du haut, de l’au-delà.

Et pour cause ! Sa réalisation prit forme en même temps que l’au-delà se manifestait de manière inattendue au sein du groupe.

 

Dans sa lancée vers un futur inconnu, le train LEO amorçait là un virage qui bouscula nombre de nos d’idées reçues et de nos schémas de fonctionnement ancestraux. Un bond évolutif qui nous fit, entre autres, approfondir les mystères de la réincarnation et de la trinité !

 

 

 

Traverser l’orage

 

Ce jour-là, nous prenions place, tous en cercle sous le préau. Nous venions de détecter des fréquences d'interférences dans l'Unité du groupe. À cet instant même, le temps atmosphérique se modifia. La lumière du jour laissa place à la pénombre et à l'orage. Au plus certains tentaient de délivrer l'information pour rétablir l'équilibre, au plus le tonnerre grondait et les éclairs frappaient !

 

Les sons assourdissants de ce "déferlement climatique", nous poussèrent à nous rapprocher tout près les uns des autres. Par le travail énergétique découlant d'une véritable communication, petit à petit, les nœuds psychiques se dissolvèrent et la fluidité relationnelle revint. C'est alors que l'orage cessa et les nuages sombres se dissipèrent, laissant place au soleil et à un ciel bleu éclatant !

 

Le spectacle de ces modifications atmosphériques en lien avec notre transformation psychique fut une initiation époustouflante, qui nous avait permis de réaliser l'importance de la connexion anthropocosmique !

 

Ce troisième espace en lien avec la terre et le ciel était celui qui nous permettait de communiquer et transmuter au sein même de la tourmente cosmique !

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0