6ème part-âge : Karmas parallèles « Des non-dits aux mots-dits » - par Damien et Mimi

 

PDF disponible en bas de page

 

(DAMIEN)

Reconnaissance draconienne des mémoires de rancune et retrouvailles galactiques.

Tout commence par un rêve que je décide de mettre sur papier même si je me souviens des moindres détails tant il est puissant et clair.

 

 

1) Rêve.

 

J’observe avec une vue d’ensemble Jenaël sortir de sa cabine par la fenêtre et se diriger sur le toit du train. Il se plaque sur l’arête arrondie de celui-ci et je vois Sand restée dans la cabine surprise de ce comportement. Un tunnel se profile au loin et au moment où Jenaël arrive au niveau de celui-ci il y a une importante explosion. Je comprends que l’on passe dans un vortex et l’on se retrouve face à face sur du gravier près d’un pont. Il y a une discussion et je dis « tu vois que je peux le faire moi aussi, je suis capable » s’en suit une altercation qui se termine par l’action où je fauche les jambes de Jenaël et il disparaît. Il ne reste que ses vêtements et un puits se forme en lieu et place de Jenaël. Je reste bouche bée et je me réveille.

 

 

2) Ma compréhension de ce rêve.

 

Alors que tous les potentiels SDA sont dans le train en route pour la quatrième densité. Je vois Jenaël se diriger vers le bord du toit de celui-ci et je comprends qu’il accède à la limite et prend donc un risque afin de me montrer qu’il est là. L’explosion créait un vortex menant à la quatrième densité afin que le train puisse accéder à celle-ci. Le fait que Jenaël soit au niveau le plus haut du train cela lui permit de créer un léger décalage temporel, en effet le souffle de l’explosion lui parvenant plus rapidement de quelques secondes cela correspond en un temps plus long en 4D. Durant ce laps de temps-là une discussion peut avoir lieu. Au vu de l’environnement dans lequel elle se déroule je comprends que celle-ci est importante pour nous, afin d’aborder la traversée du pont ou le passage en 4D. L’altercation qui suivit après cette phrase met en lumière une rancune envers Jenaël car visiblement il avait des informations que je n’arrivais pas à entendre. Quant au puit, il symbolise la réponse que je ne compris que deux mois plus tard car il fallait que des mémoires plus anciennes soient mises en lumière. Après avoir intégré les mémoires de Pierre de la Brosse, je ressentais que je connaissais Jenaël. C’était vraiment étrange, j’avais la certitude que quelque chose nous unissait, mais quoi ?

 

Je continue sans relâche le travail de reconnaissance karmique et le jour où Mimi fusionne avec son alter Marie de Brabant, apparaissent les signes de mon identité galactique que je demandais à ma supra-conscience depuis quelques temps. Je comprenais que j’étais un masculin ou un mâle ailé depuis peu et que j’apprends sur le tard. Cependant d’autres informations venant du lion me confirment que je suis également un Draco dissident qui se trouve sous sa propre (draco) dictature.

 

Je fini par résoudre l’en-quête des trois mères, guidé par ma supra-conscience avec la compréhension du walk-in, pièce manquante, qui à l’évidence imbrique toutes les pièces de ce puzzle trans-dimensionnel. Cela explique donc la présence nouvelle de mon âme et du mâle ailé qui permet la mise en lumière des karmas trans-dimensionnels et notamment celui indiqué dans le rêve. Avec cette nouvelle vue, je comprends que le puit est la réponse de Jenaël, en effet il symbolise le lien des trois éléments eau-terre-air et permet l’introspection qui révèle la connaissance de soi et la quête de vérité. Cette réponse est cruciale car la rancune me semblait provenir d’un manque de communication de Jenaël mais venait en réalité de mon manque de communication avec la profondeur de mon âme. Voilà pourquoi depuis ce rêve, mon âme se libère toujours plus dans la reconnaissance de profondes mémoires pour aboutir à celle-ci qui, une fois intégrée, me propulsa sur ce pont que je peux maintenant aborder sereinement. Une énergie m’invita à communiquer par l’écriture avec ma supra-conscience dont voilà le récit :

 

 

3)Trans-mission.

 

Qu’en est-il de mon identité galactique ?

 

Réponse de ma supra-conscience :

 

La demande concernant ton toi galactique a été entendue. Des signes te sont parvenus où il t’apparaît un être ailé qui débute sa mission nouvellement attribuée. En effet lorsque les mémoires karmiques sont reconnues et intégrées, les bandes ADN s’ouvrent et laissent place à l’évolution de ton potentiel SDA.

Précisons cependant que ces mémoires trans-dimensionnelles sont nombreuses et que la présence d’êtres planificateurs permet grandement leur solde. Voilà pourquoi ce lion t’a parlé de dictature que s’inflige ce Draco, car celui-ci se retrouvant seul sans attaches à son ancien clan, se trouve nez à nez avec ce qu’il est et donc ses mémoires.

C’est le seul moyen trouvé pour que celui-ci libère ses résistances et se donne les moyens d’observer et de reconnaître et ainsi sortir définitivement de la prédation. Tu as eu la possibilité de communiquer avec lui et tu as constaté que son énergie est totalement pacifique et même accompagnatrice et motivée. Tu dois donc intégrer cela et lui donner la possibilité de s’extirper de cette dictature qui est simplement la résonance karmique multidimensionnelle de son passé autoritaire. Celui-là même qui veut se confronter à Jenaël avec qui il a eu une altercation.

Il est temps de reconnaître cela et d’accepter les erreurs de chacun afin de cette fois parvenir à la résolution complète du karma lié. Voilà l’histoire : alors que Jenaël, qui avait entrepris la montée vers les planificateurs était accompagné de toi, Draco dissident ayant choisi toi aussi de solder ton karma.

 

Jenaël a réussi son passage et te voila seul, cela créé un malaise chez toi, générant une rancune en passe de se résoudre. Le moment finit par arriver, à chacun de faire son passage.

Jenaël et toi étant ouverts au dialogue, la lumière se fait, afin que chacun joue le rôle que la source lui a attribué. Aujourd’hui, alors que tu deviens Leo, tu as donc été accepté grâce au potentiel que tu as en toi et alors la paix est faite car ton cœur est dans l’acceptation, ce qui met un terme à ce karma. Un canal de prédation dans le réseau Léo vient de là car d’autres en veulent à Jenaël, alors toi tu as l’occasion ou plutôt la mission de finaliser ces rancunes qui par effet domino invite la lignée concernée à en faire autant. Une fois cela effectué des associations pacificatrices pourront naître.

 

 

4) Conclusion.

 

Je remarque que ce message confirme les signes concernant mon identité galactique et comprend également que le mâle ailé permet la résolution finale du karma du Draco avec qui il est associé et lui permet de se libérer afin qu’il continue son chemin.

En effet le contrat d’âmes ou walk-in permet cette association en vue d’accélérer les reconnaissances, un échange de bon procédé. Alors merci au réseau Léo de me permettre ces publications et ainsi permettre le part-âge de ces informations qui vont certainement entrer en résonance avec d’autres. Merci Jenaël et Sand pour avoir accordé à ce Draco l’occasion de se libérer au travers de votre transparence et de votre travail de fond à la recherche de la vérité qui invite à sortir de la réaction et faire de même.

 

(MIMI)

Karma des Jacques ou de Molay aux mots-dits.

Mon nom de jeune fille est Jacques et depuis la reconnaissance des mémoires de Marie de Brabant je remarque des signes m’invitant à en-quêter sur ce patronyme. Après des recherches sur la condition des Jacques et de la jacquerie, hormis les évidences de mes origines paysannes, je ressentais qu’il y avait autre chose !

En effet ma supra-conscience me mena sur la piste des rois maudits et de Jacques de Molay.

 

Cela débuta alors que j’actais l’intégration des mémoires de Marie de Brabant avec celles de Pierre de La Brosse. Notre binôme, fort de cette libération, allait nous mener à la reconnaissance du karma des Jacques.

 

Alors que Damien reconnaît un karma draconnien de nature trans-dimensionnelle avec Jenaël, grâce à son rêve et la trans-mission qui en découle, je ressens après cette lecture une intuition d’envoyer son récit rapidement car je voyais que rien ne pourrait avancer sans cela. Damien curieux de ce ressenti m’explique que justement il ne l’enverra pas avant d’avoir mis des mots sur celui-ci.

Je reconnais maintenant là mon prédateur qui voulait saboter une reconnaissance complète de ces karmas.

 

Les signes évidents ont commencé le soir-même après l’envoi du 5ème part-âge. Gabrielle voulait écouter en boucle «frère Jacques» et une tension commençait à se faire sentir dans notre binôme.

En effet Damien me faisait constater la non-reconnaissance de mon prédateur qui se débattait à vouloir continuer et rester dans le contrôle (notamment contrôler les agissements de Gabrielle …)

Ce matin alors que Gabrielle fait son deuxième jour à l’école, Damien a envie de corriger le texte sur son rêve, il ressent qu’il n’est pas complet. Alors que nous allons récupérer Gabrielle à la sortie de l’école, nous discutons autour du sujet de l’école. Nous savons que l’expérience de l’école (SDS) doit se faire et nous interrogeons notre supra-conscience au sujet de la durée de celle-ci, au vu de l’intégration des premiers retours d’expérience.

Nous sommes les premiers arrivés à l’école et pouvons observer les signes de notre supra-conscience :

- un Monsieur arrive et s’exclame au vu du retard «ils les séquestrent ou quoi !?»

- Damien observe des abeilles butiner et un papillon se pose sur son mollet.

- en partant une maman dit à sa fille "maintenant tu vas passer un bon moment avec nous".

 

Nous comprenons alors que les abeilles, symbolisant Gabrielle et moi-même, sont séquestrées et ont donc du retard dû à la présence de la non-reconnaissance du papillon Monarque (lignée royale) avec le Molay. Cela reconnu, Gabrielle restera un bon moment avec nous ou avec notre nouvel équilibre SDA. Les signes continuent, après s’être réveillés de la sieste et alors que j’écoutais le dialogue 40 qui parle de « les rêves : réalités parallèles? », Damien n’en revient pas. En effet il sortait d’un rêve où il lui était indiqué le sens des rêves dans les réalités parallèles ! Nous constatons donc que le rêve raconté dans son texte devait être mis en parallèle avec le karma des Jacques.

 

Marie de Brabant, seconde épouse de Philippe III, et seconde mère de Philippe le Bel, voit ses enfants mourir après que Jacques de Molay ait maudit la lignée. Pour continuer le parallèle, l’association pacificatrice exprimée dans le texte de Damien correspond à la reconnaissance de ces karmas (draconiens). De plus cela a visiblement un effet sur la nouvelle école.

 

Je comprends maintenant jusqu’où me mènent les mémoires de Marie de Brabant et grâce à l’association pacificatrice avec Pierre de la Brosse, des reconnaissances plus larges peuvent être faites. Merci au réseau Léo de me permettre cette reconnaissance libératrice et son partage grâce à votre travail et à votre recherche profonde de la Vérité.

 

Mimi et Damien (Cénacle 11)

 

Télécharger
6ème part-âge Karmas parallèles « Des
Document Adobe Acrobat 91.1 KB

Écrire commentaire

Commentaires: 0