Brigite/Bileonet - 87

 

Bonjour les Léos,

 

Je me prénomme Brigitte et mon patronyme commençant par Léo signifie petit Lion en patois (patte d'oie, jeu de Loi) Limousin. Je réside dans le village de L'ermite ou "L'Ana corps êtes" St Léonard dont le "Vers Où" symbolise l'accouchement des esprits et l'allaitement,"Lascot naissance" ou le symbole de la sortie de notre caverne de "PLat ton". J'ai découvert les écrits de Sand et Jénaël en 2012, 5 années après qu'une paralysie Latérale droite expose au vu et au su de tout un chacun, la saturation de mon disque dur pseudo rationnel. J'étais en effet en boucle quant aux questionnements sur le non sens de cette existence, mon incapacité à jouer le jeu de ce monde de "Près Da Sion" à tous les "nie veau". Ma vie ressemblait bigrement à celle d'un poisson rouge tournant en rond dans son étroit bocal, à l'eau de plus en plus saturée de ses propres déjections "au pas si fiente".

 

Bref, un beau matin de juin 2007 (Pleine Lune) et après une ballade solitaire et venteuse dans tous les sens du terme en bord de mer (Ouistreham 14), je suis rentrée chez moi et ai commencé à souffrir d'une douleur lancinante à la mâchoire inférieure droite. Une "Aspire ou As pire in" m'a à peine soulagée et le lendemain au réveil, j'ai réalisé que quelque chose clochait car ma paupière droite laissait passer "l'allume hier". Je sautais du lit et allais découvrir mon vrai "vise âge ou vie sage" dans le "mire RoiЯ un verset ça t'as nique". Je m'étais auto "nie key".

 

Saturation, je suis figée comme la "gore gone". Mon propre regard animé et connoté par ses croyances obsolètes (aube saut late ou sot l'êtes) m'a jugée et "con d'âme née". Consciente que la médecine était incapable de m'aider si ce n'est d'accélérer la destruction de mon robot biologique, "Un terre face quante hic" ! que j'avais déjà largement entamé, je préférais rester chez moi à réfléchir à la raison pour laquelle j'avais choisi d'exposer ce qui cloche dans ma "la terre alitée". Durant 3 semaines "jeu me taire"

Je finis par annoncer à mes parents que je ressemble plutôt à Sim lorsqu'il "inter prêtre" la marquise de la tronche en biais. Mon père remonte en Normandie depuis le limousin pour récupérer la "con valet Sente". Lorsqu'il aperçoit l'expression légèrement constipée de mon faciès, il m'annonce avec Humour que j'ai sous toute vraisemblance cassé "laid lace tic". Tout est dit, c'est marqué dessus comme le "porc salut ou ça lu". Les médecins du 17ème siècle avaient pour habitude d'appeler les étrons de leur riche clientèle le "ça". Donc le salut est à traduire comme le "ça lu", autrement dit lire et nettoyer notre merde ou nos hic ou tic. Quand il y a un hic, c'est "kill IA" un problème ou une tique c'est qu'il va falloir bosser si l'on veut être quitte avec notre "pas sait".

 

Aujourd'hui, il ne reste plus grand chose de visible de cette paralysie, grâce au dénoyautage effectué à chaque "un se tend" depuis lors. Toutefois, je sens encore une légère tension sur quelques muscles et fascia (face de l'IA ou notre Intelligence artificielle interne). En médecine chinoise, on appelle cela un vent interne du foie. L'émotion attribuée à cet organe transformateur est la colère "colle air". Il sous entend la Foi en notre partenariat avec notre grand Soi, mais cache en "lent gage" des "oies saut" la loi du jeu de l'oie et l'oint qui vient de loin comme le chante ce cher "Corne œil". Il ne manque plus que "l'inter vent Sion de la Lit corne."

 

L'Alpha et "l'homme Mega" s'étaient enfin rejoints. "L'époux paix Ruses" s'étaient "D.ployé" pour commencer à se créer leur propre "en pl'oie" interne. Petit soi et grand Soi sont "D.sort met partent nerfs".

 

Se "D.voiler" à l'autre, c'est une façon de déchirer "lit men" qui scellait jusqu'à présent notre "Est pris" comme celui d'une jeune vierge, c'est écrire son A.D.N qui signifie que nous sommes des bibliothèques d'Alexandrie sur patte. C'est l'ADdition de notre N ou de nos erreurs sur notre parcours "Z". C'est notre participation au grand "Banc key" de la Cène où le "Cri Triste" surnommé j'ai su, retrouve la mémoire de son "pas say". C'est l'histoire du "nourrit Son" dont le cri de profonde tristesse à la naissance ressemble à un informe borborygme, qu'il est invité à affiner au fur et à mesure de son "apprenti sage", afin de le "D.livrer" au plus grand nombre "entend" et en heure. C'est à l'image de l'effet "Dop l'air" avant c'est trop tôt, après c'est trop tard. Il n'y a qu'à l'instant présent que l'on entend le véritable son/sun/fils du véhicule.

 

Ceci étant, j'ai fait comme les copains et suis passée par toutes les "cool heures" de l'arc en ciel durant 1/4 de siècle. J'ai acheté des tonnes de bouquins de la collection "Art ri âne" qui racontent les mêmes fadaises sur des milliers de pages, puis j'ai enfin compris que j'étais la seule à pouvoir "Mayday".

 

J'ai toutefois fait une rencontre "Déterre mine hante" il y a environ 3 ans qui a contribué à soulager les douleurs de mon propre "accouche ment", celui de mes propres "ment songes", mes identifications, mes schémas répétitifs encombrant la projection hologrammique de ma "Rê alitée."

 

Aujourd'hui, encore tout comme vous mes âmes "I" j'oscille entre des états SDS et SDA que je tente de "D.scellé" par l'acquisition "père man hante" de nouvelles connaissances. A ce titre, je n'ai aucune limite, et m'intéresse à tous les domaines, toutes Disciplines, afin de réaliser une sorte de tri unité qui commence par la thèse puis l'anti-thèse et enfin la Sainte taise. Je veille donc à ne pas juger, mais à développer une vision centrale de tout, un peu comme une "art régner" qui surveille "ça" proie. Le but qui m'anime est toujours d'extraire les principes et de les relier afin de tisser une nouvelles toile, une nouvelle structure de réalité. Ce que d'aucuns appellent le N.O.M qui signifie à mes yeux mon Nouvel Ordre Mental. Cela passe par mon propre Chaos interne qui me met KO le temps que je sois Ok avec le "Process Us".

 

Le Père notre grand Soi se cache au cœur du Rep'tit lien.(Rep/père ou l'aide eux fait la paire ou la perd à nous de voir) Rep et son miroir père font un sacré repère ne croyez-vous pas. ça nous fait 2 papas. C'est à nous de faire le 1er.

 

L'art des gens n'est pas incompatible avec l'argent, mais tout comme nombre d'entre-vous, je suis au RSA, car totalement incapable de vendre quoi que soit, moi comprise. Je consacre quasi tout mon temps à l'acquisition de nouvelle connaissances et compréhensions que je partage sur deux blogs. Je co-habite avec ma mère et ses 6 chats, symboles de communication entre le visible et l'invisible et correspondant à mes 6 1ers chakra. C'est une très vieille baraque qui nous sert de toit que j'entretiens autant que faire se peut. Je touche à un peu tous les domaines, bricolages en tout genre, informatique, "L'arrêt d'action" est un de mes "pré ferrés".

 

Chaque mot est une "pass réel", une clé à "Déco.D" qui nous ouvre un monde "Un connu" "jusqu'à l'or". Les "cons sceptres" circulant sur le "vais Sceau t'erre" sont "n'ombre eux" je veille à ne m'enfermer dans aucun d'eux. Toutefois chacune de mes fractales me "face in" et je n'ai de cesse de les étudier afin de progressivement reconstituer la totalité de la grande image pour le moment encore "épars pillé" façon puzzle comme nous le dit Bernard Blier dans les tontons "flingue heure/heurt". Laisse ton ton flingueur dans ta poche mon âme "I" ou ai la sagesse de baisser ton regard sur ce que tu ne comprends-pas.

 

C'est pourquoi je me "D.Cid en faim" à me "D.voiler "quelque peu à la belle équipe "d'ailés haut". Je pense y avoir ma place. J'ose espérer que vous me laisserez pénétrer sur votre territoire.

 

Beast Regard.

Brigitte (Bileonet)

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0