Chan - Belgique

 

Bonjour les Leo,

 

Par où commencer ? Que dire, comment le dire, à qui le dire… Sans risquer de « me » blesser… mes alters, mes prédateurs, mon âme, mon ange, ma supra-conscience…Je n’ai pas encore le discernement nécessaire pour savoir qui est qui, qui fait quoi… ni même qui vous écrit en ce moment !

 

Je pourrais résumer mon cheminement, depuis mon plus jeune âge jusqu’à aujourd’hui, en une seule phase, en un questionnement permanent : « Qui suis-je, d’où viens-je, où vais-je, dans quel état j’erre »….

C’est ce moteur, qui dans ma vie, n’a cessé de me pousser à me questionner (sur tout et tout le temps), à chercher et rechercher sans cesse, pour aller de plus en plus loin dans mes prises de conscience… Mais en choisissant ce chemin, j’ai aussi renforcée un mental qui est devenu hyper puissant qui demande d’être continuellement alimenté et rassasié en compréhension et connaissance… Il a ainsi, insidieusement, renforcé mes doutes et mes peurs en m’enfermant et m’isolant dans une prison mental qui m’empêche d’expérimenter ou de concrétiser dans la matière ce que mon âme voudrait que je fasse/entende.

 

Aujourd’hui, je suis fatiguée ! Je n’en peux plus de cet enfer-me-ment mental dans lequel je me suis piégée depuis tant d’années… Le seul miroir qu’il me propose est «le mien»… Ou plutôt, devrais plutôt dire « le sien »… Un prédateur qui parle à un autre prédateur, parfois arbitré par un troisième… Difficile d’avancer dans une telle configuration du triangle de Karpman !

 

Je sens qu’il y a URGENCE, que le temps presse et qu’il en va de la survie de mon âme si je ne DÉCIDE pas de faire le grand SAUT dans le vide MAINTENANT… Je ne veux plus, ni ne désire plus mais PRE-FAIRE aider mon âme à se libérer de ses programmes bloquants et saboteurs pour qu’elle puisse évoluer et grandir auprès d’autres âmes qui pourront la comprendre.

 

A l’instant où je m’apprête à envoyer cette bouteille à la mer (*)… Je ne sais toujours pas «d’où je viens, où je vais, dans quel état j’erre »… Mais je sais ce que je PRE-FAIRE : «savoir qui je suis» avec l’aide, les échanges et des rencontres avec les membres du réseau LEO….

Et qui sait… Peut-être que cette quête m’amènera à transiter un temps pour apporter mon aide à l’ECO-LEO, voir même déménager dans l’Aude, si tel est l’appel de mon âme…

Merci pour la profondeur et la sincérité de votre travail qui me touche tant !

A bientôt,

Chan

 

PS : (*) Une première bouteille a été jetée à la mer, il y a près de 2 ans (voir la question 111 : Est-il possible de dénouer son karma quand on vit isolé et dans un néant familial ?) … Mais c’était sans compter le corpus prédateurs SDS, qui par un concours de circonstances, ne m’a pas permis de prendre connaissance de la réponse de Sand et de m’inscrire au cénacle…

 

Plusieurs mois se sont donc écoulés avant de finalement tomber sur la réponse de Sand… Mais une fois encore, mes prédateurs sont revenus à la charge…Avec « la certitude » que le réseau LEO n’était pas mon chemin (la réponse n’étant « pas arrivée »), peur du rejet, peur de peut-être trouver des alliés, honte/culpabilité de ne pas avoir répondu au gentil message de Sand….

 

Ayant réussi à dépasser ces peurs-là… Aujourd’hui, j’en appelle à mon EN-JE pour que cette 2ème bouteille à la mer soit la dernière et que je puisse trouver en moi, les ressources nécessaire pour aller jusqu’au bout de mon processus de transition (vers la nouvelle terre).

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0