Le réseau LEO : Féminin et masculin - Cartes sur table ! Avec Gégé le scientifique et Nina - Partie 1 à 4

 

Rencontre du 18-08-2017 à Cassaignes

 

Thèmes de la 1ère partie :

- Les péripéties de Gégé avec ses alter

- Un alter saboteur bisounours

- Reprise sur la genèse de l'homme

- Savoir ou Connaissance ?

- La confrérie du serpent

- Intellect et intuition

- Psychopathie "amour et lumière"  

- Chérie, chérie, ma chérie !

- Transformer l'énergie de "love bite" en un relationnel sain 

- Gégé, un séducteur qui se reconnaît

- Rassembler un potentiel SDA

- Une approche de la sexualité supérieure

- Pourquoi les célèbres gourous New Age ne parlent-ils jamais du prédateur ?

- Les magiciens illusionnistes SDS et leur magie noire

- Le mythe de Jésus et Marie Madeleine, un business très lucratif

- La psychopathie "amour et lumière" et les troubles dissociatifs

- L'âme, une entité "morula"

- Nina reconnecte des mémoires de succube 

 

Thèmes de la 2ème partie :

- Désamorcer une love bite

- Les vestiges nucléaires antédiluviens

- Mémoires de vies antérieures, des vécus parallèles d'alter

- Temps-espace et espace-temps

- Le programme de pervers narcissique

- Mémoires de décès et de NDE

- L'auto-sexualité de transition

- Love bite par interêt

- Dialogue avec les alter  

 

Thèmes de la 3ème partie :

- Ego prédateur SDS et Ego au service d'autrui

- Corps-âme-esprit

- L'affaire de Roswell SDS ou SDA ?

- Ils sont "Nous" dans le futur

- Le casse-tête des sauts temporels

- Chibolton et Crabwood

- Les deux terres SDS et SDA, séparation de réalités ?

- Le cas Alfred Bieleck

- Sauter de ligne temporelle

- Le silicium organique

- Le Lugol

- Les méthodes de jeûnes

- L'auto-contemplation

- Différentes formes d'ingérence

- Le yogi et le moine, il ne manquait plus que le fakir ! 

 

Thèmes de la 4ème partie :

- Gégé prend conscience 

- La nature a horreur du vide

- Prendre son autonomie

- Un autre cas d'abduction

- Le syndrome du chevalier

- Un travail sur la résonance génétique

- La charge émotionnelle des télépathes

- Nano-technologie extranéenne

- La ramification des alter et les alter-clones

 

 

*** Suite à venir ***

 

 

1ère partie :

3ème partie :

2ème partie :

4ème partie :


Écrire commentaire

Commentaires : 3
  • #1

    Eliane G (jeudi, 19 octobre 2017 22:51)

    Salut les leos, c'est assez rigolo parce que vous avez fait la vidéo le 18/08, il y a X temps donc, et la nuit dernière, le 18/10 j'ai rêvé de ce que vous décrivez les morula. Elles sortaient de ma bouche, comme des minis grappes de raisin et dans mon rêve je me demandais si les petites boules étaient du mercure ou du plomb.
    Fou que vous ayez posté ça maintenant ou fou que j'ai rêvé de ça maintenant je ne sais pas...
    en tous cas, ca me fait penser à ce que vous dites sur le fait de fractionner le temps, et sur l'illusion du temps tel qu'on le conçoit en 3D

  • #2

    Odile (dimanche, 22 octobre 2017 11:12)

    Vos partages sont toujours aussi si riches d'enseignement qu'ils me permettent pas à pas de grandir en conscience et même si j'ai bien conscience que le travail qu'il me reste à accomplir est colossale, je n'en suis qu'aux balbutiements.
    Le travail que vous effectuez, l'équipe Léo ainsi que tous les intervenants est absolument remarquable et je tenais à vous remercier sincèrement pour votre investissement au service d'Autrui.

  • #3

    Anna (jeudi, 09 novembre 2017 09:46)

    Jenaël dit dans la troisième vidéo que le prédateur tient le volant de l’égo, mais que si on l’intègre (le prédateur) dans la conduite de notre vie, il ne sait pas que ce n’est plus lui qui conduit, mais la conscience supérieure. Le prédateur se laissera lui-même guider … Oui oui oui… Quelqu’un a dit de la même façon à celui qui pensait avoir le pouvoir de le condamner ou de le gracier « tu n’aurais sur moi aucun pouvoir si celui-ci ne t’était donné d’en haut ». C’est ce qui m’a toujours rendue forte dans les situations de soi-disant victime. Car connaissant cette phrase, et l’intégrant dans la situation qu’on est en train de vivre, on ne peut plus être victime. Car les situations ne dépendent plus des prédateurs, mais de la conscience supérieure qui ne nous veut que du bien. A partir de là, la question à se poser n’est plus « pourquoi je suis une victime, mais pourquoi la conscience supérieure me permet de vivre ça. Que veut-elle m’apprendre ? Qu’est-ce qui dans cette situation va me faire grandir ? Et à partir du moment où on se pose ces questions, la conscience supérieure guide le prédateur dans sa conduite du volant. Merci Jenaël, c’est si important cette information, elle transforme réellement toute notre existence et chacun de ses instants.