Je ne peux pas résister - par Pascale P

 

Je lis le réseau Léo depuis cet été. J'ai eu envie d'essayer l'iode et je découvre au bout de la phase d'adaptation en augmentant progressivement, à ce jour 8 gouttes à 50 que j'ai envie de manger énormément, ce que je fais je ne peux pas résister.

Pas de paléo-céto mais une nourriture très différente. Végétarienne depuis 15 ans j'ai recommencé à manger de la viande depuis cet été. Avec l'iode, j'ai l'impression de chevaucher un cheval sauvage et cela me pose problème car je mange souvent et en grosse quantité ce qui n'était pas mon cas.

Je sais qu'il y a la phase des 3 mois à passer aussi avec l'iode.

 

J'aimerais savoir si d'autres ont contacté ces besoins de nourriture +++ avec l'iode et si cela passe ?

Merci de vos échanges.

 

Pascale P

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Anne T (dimanche, 08 octobre 2017 21:32)

    Moi aussi l'iode augmente fortement mon appétit. Je gère en prenant du thé à la graisse de coco et en diminuant la prise d'iode momentanément... Il faut écouter son corps et ses réactions.

  • #2

    Isa (lundi, 09 octobre 2017 03:04)

    J'y suis allée sur la pointe des pieds avec l'iode, au début passant de demi gouttes en demi gouttes car 4 dents déplombées en 2 ans, je ne voulais pas submerger mes emonctoires. J'ai choisi ceto pur, avec très peu ou pas du tout de féculents mais des légumes verts. Et effectivement il y a des jours de fringale, ces jours-là je mange 3 repas. Je m'autorise un grand pain au chocolat en guise de petit déjeuner qd j'ai un RV extérieur, ça me gagné du temps. J'ai des envies, par ex de frites depuis +ieurs jours, j'en ai mangé ce soir (disons en moyenne tous les 2 mois), des cracottes de sarrasin au petit déjeuner avec beurre et crème de sésame, voici qq exemples, si ça peut t'être utile.
    Bon courage pour trouver ton rythme.
    Remonte aussi dans les posts, j'avais eu une réponse qui m'avait bien aidée à lâcher la bride