Le vent du retournement souffle - par Johannes

 

Je me suis réjoui sans comprendre des prises de conscience de Kirsten au sujet de sa « naissance » et de son 1er prénom. Je sentais simplement qu’une nouvelle nature, plus authentique était en train de se manifester en elle.

Ce fait coïncide avec le changement de son alimentation, la prise de conscience du sens profond de la terminologie Service d’Autrui et le début de l’écriture de son texte de récapitulation.

 

Les jours précédents ces changements, je m’étais résolu à aller au bout de moi-même, sans pouvoir l’exprimer clairement à « Emma », car le mouvement était profond et demandait de la maturation. J’envisageais sérieusement une possibilité de fin de relation avec elle si la situation n’évoluait pas. 

 

C’est là que j’ai vu mon attachement à la « fille dont je suis le père ». Les conséquences d’une séparation seraient rudes pour mon enfant aînée très éveillée. Je voyais les liens karmiques que mon prédateur avait utilisés pour mettre en place un tel attachement. Une fois ce lien conscientisé, je pouvais accueillir avec beaucoup plus de neutralité les conséquences de la séparation que je sentais grandir en moi face à « Emma ». 

Observer donc ce retournement d’Emma vers Kirsten (et tout ce que cela implique), fut vraiment une véritable réjouissance pour mon âme.

 

Paradoxallement, quelques jours après, je me suis retrouvé avec un mal de dos douloureux à la hauteur du cœur, complétement bloqué ! Tiens tiens. Au fait, moi qui pensait n’être que réjoui du changement de perspective, je remarque que mon prédateur, lui, tenait bien plus à Emma que ce dont j’en étais conscient. Et oui, avec « Emma », il pouvait l’amadouer pour se nourrir de « Kirsten », il pouvait alimenter sa « love bite » et son contrôle sur elle ET moi à la fois, sans que mes efforts pour changer cela soit efficaces. Avant ce retournement, je ne me débattais qu’avec des symptômes ! Je le savais mais je n’arrivais pas à desceller la cause/faille, jusqu’à ce que je me décide à suivre le chemin qui m’appelle véritablement coûte que coûte, quitte à quitter « Emma ». En plus, dans une année « 2 » (2018), c’est justement le couple et la communication qui est en jeu. Bref, là je (le prédateur) « perdais(t) Emma ». A peine cela conscientisé et les émotions accueillies, une nouvelle fréquence dans notre relation a pu installer et mon dos s’est rétabli en moins de 24 heures.

 

Mon prédateur a traversé encore quelques déceptions durant la période qui a suivie. Je le reconnaissais. Il vivait ce qu’il pouvait. Maintenant, il est évident qu’il en ressent  les bénéfices : la saveur de plus de liberté dans sa conscience.

 

Kirsten à mes côtés représente la fin de la love bite et du contrôle dominant sur le féminin qui allait avec. La fréquence du mot « binôme » me convient désormais mieux, même si je ne me leurre pas, c’est bien un processus qui est en cours. 

 

La définition mathématique du binôme qui me parle est la suivante : « Quantité algébrique composée seulement de deux termes unis entre eux par les signes plus (+) ou moins (-) » donc masculin/féminin. Il s’agit de la dualité qui oppose deux principes contraires et complémentaires. Fini donc les idées « fleurs bleues », « rose rouge » et « éléphant rose » issues de la croyance en « L’Union sacrée dans le couple amoureux » !

 

Une fois encore, je souligne et mets en gras : SANS LE FEMININ INCARNE A MES COTES, JE N’AURAIS JAMAIS ÉTÉ TEMOIN DE TRANSFORMATIONS AUSSI IMPORTANTES en moi depuis ces deux dernière années en particulier ! Je lui en suis infiniment reconnaissant.

 

Car, à chaque fois que ce féminin « extérieur » se manifeste en se positionnant avec dans fréquence d’intégration et neutre (je ne parle donc pas ici de réaction quelconque !) au moment où un programme SDS est activé en moi, cela provoque instantanément un bouleversement de mes habitudes SDS et les transformations me « tombent littéralement dessus ». Et si j’ai pu vivre ce que je relate dans mes textes sur mes résonances à la programmation satanique, c’est bien grâce à ce Féminin Authentique et Sacré !

 

Mon mal de dos l’illustre parfaitement. « La maladie, c’est la guérison envoyée », disent les soufis. Le changement de fréquence de résonance dû au retournement d’ « Emma » qui retrouvait ses origines et son système de navigation complet pour évoluer dans cette densité avec sa partie « Kirsten », provoqua mon mal de dos et mis en évidence des restes de mémoires de domination sur le féminin obsolètes !

Laisser vivre l’autre, c’est reprendre et assumer mon véritable pouvoir. 

 

Et maintenant que cette dynamique émerge, tous les programmes et sous-programmes contraires à elle commencent à émerger et à s’effilocher. Un nouveau mouvement est lancé !

 

Johannes (inscrit au cénacle - Suisse)

 

Télécharger
Le vent du retournement souffle - Johann
Document Adobe Acrobat 41.1 KB

Écrire commentaire

Commentaires: 0