Petite étude sur les Nephilìm - 1ère partie - par Hélène

 

Qui sont les Nephilìm ?

 

L’existence et l’intervention énigmatiques des Nephilìm ont fait l’objet de nombreux écrits. Mais plutôt que de percer le mystère, la plupart des auteurs n’ont fait que générer encore plus de confusion, entretenant la controverse. À lui seul, cet engouement tend à montrer qu’il s’agit d’un sujet brûlant dont la vérité est manifestement difficile à appréhender. En effet, sans discernement, toutes ces informations ne mènent qu’à la désinformation ! Mais ne serait-ce pas justement l’objectif : perdre et décourager “le fou” qui entreprend une telle quête ?

 

Nos partages au sein de l’ÉCOLEO ainsi que mes recherches, ne cessaient de me ramener sur les traces des Nephilìm, et plus précisément vers l’importance du rôle qu’ils ont joué et jouent encore lors des périodes apocalyptiques.

 

Le monde de 3e densité actuel étant en plein processus d’autodestruction, je fus d’autant plus motivée à chercher au-delà de la désinformation véhiculée par les écrits officiels. Plus je trouvais des informations par rapport au pouvoir que les Nephilìm exercent sur l’humain depuis les origines jusqu’à nos jours, plus je me rendais compte que l’enquête suivait un fil rouge : l’enjeu de la génétique. Et c’est en prenant connaissance de certains auteurs qui ont pris soin d’investiguer au-delà du voile avec le plus d’objectivité possible, que je pus dérouler ce fil.

 

- Mauro BiglinoLe Dieu de la Bible vient des étoiles et La Bible comme vous ne l’avez jamais lue

- Laura Knight-JadczykLes Transcriptions Cassiopéennes et L’Histoire Secrète du Monde

- Sand et JenaëlDialogues avec notre Ange, Cahiers et Chroniques de l’Ange

- Anton ParksLe Livre de Nuréa et Le Secret des Étoiles Sombres

- Dr Laura SangerLa Mise en Œuvre de l’Agenda Nephilim, https://guyboulianne.com/2022/04/05/dr-laura-sanger-ph-d-khazarie-dynastie-des-rothschild-nouvel-ordre-mondial-ukraine-et-la-mise-en-oeuvre-de-lagenda-nephilim/

- James Preston et Harris MikeLa mafia khazare : l'Histoire occulte, https://numidia-liberum.blogspot.com/2016/02/lhistoire-occulte-de-la-diabolique.html

- Xavier Séguin – Eden Saga, https://eden-saga.com/daniken-yahveh-lucifer-kundalini-islam-sept-elohim.html

- Thierry Meyssan – Le Réseau Voltaire, https://www.voltairenet.org/?lang=fr

- Marina Popovitch – Interview de “Planeta Urbano”, http://www.urantia-gaia.info/2011/07/08/les-revelations-de-la-cosmonaute-marina-popovitch/

 

N’ayant pas accès à la totalité des informations concernant les Nephilìm, cette enquête n’est évidemment pas exhaustive. C’est donc à mon échelle, et en prenant connaissance du travail de ces auteurs apportant tous des compréhensions différentes et complémentaires, que j’ai pu me hisser vers un point de vue plus large concernant le rôle des Nephilìm.

 

Dans son livre le Dieu de la Bible vient des Étoiles, Mauro Biglino, spécialiste des langues anciennes et de l’histoire des religions, plante le décor :

 

Le présent travail s’appuie donc sur quelques hypothèses de parcours que nous pouvons synthétiser comme suit :

- la partie plus ancienne de la Bible est essentiellement un livre d’histoire qui narre les origines de l’humanité et les péripéties successives d’un peuple qui a établi une relation/alliance avec l’un des Elohìm [ou Nephilìm] ;

- l’homme est le fruit d’une hybridation génétique ;

- cette hybridation génétique a été effectuée par des individus physiologiquement similaires à nous, mais dotés de connaissances et de technologies incomparablement supérieures.

P. 26 et 27

 

Ayant moi-même pris conscience de la véracité de ces informations à travers mon parcours de vie, réaliser l’enquête qui suit me permit d’acquérir davantage de compréhensions et d’objectivité concernant le conflit hyperdimensionnel qui, actuellement, précipite la civilisation humaine dans un gouffre.

Au fur et à mesure que les pièces de cet immense puzzle s’emboîtaient, l’intervention des Nephilìm que je percevais jusque-là comme un mythe, devenait de plus en plus réelle et concrète.

 

 

D’où vient le terme Nephilìm ?

 

Mauro Biglino, Le Dieu de la Bible vient des étoiles, p. 42

Nous pouvons dire avec certitude que le vocable נפלים [nephilìm] est entré dans l’usage commun et est ainsi connu de tous ceux qui sont un tant soit peu familiers de la Bible, et surtout des clefs de lecture dites "alternatives" de l’Ancien Testament et des textes sumériens comme akkadiens.

 

Étymologie de “Nephilìm” https://www.lalanguefrancaise.com/dictionnaire/definition/nephilim

De l’hébreu ancien נפיל, nefel (« géant ») via son pluriel נפילים […] ; il semble proche de נפל, nafal (« tomber »), de là également le rapprochement avec les anges déchus.

 

D’ailleurs, une des pistes au sujet de l’origine des Nephilìm tend à démontrer qu’ils seraient des anges issus d’une hiérarchie divine.

 

 

Mais qui sont exactement ces anges ?

 

Mauro Biglino, La Bible comme vous ne l’avez jamais lue, p. 84, 95, 98

La seule certitude que nous ayons à propos des anges est que ce terme vient du grec àgghelos qui signifie messager, apporteur de nouvelles, intermédiaire. […]

La Bible comporte en fait tant d’éléments incongrus, de difficultés, tant de petites choses du quotidien qui n’auraient aucun sens pour des entités qui ne seraient qu’esprit ! En fait ces anges se déplacent en marchant, se fatiguent et ont besoin de repos, se salissent et sont contents de pouvoir se laver, et de se restaurer jusqu’à deux fois par jour. Ils vont même jusqu’à décider où passer la nuit et se défendent contre une agression en utilisant des moyens apparemment « high-tech »... […]

Nous sommes donc très loin d’une vision poétique décrivant gentiment des anges comme des êtres de lumière, des apparitions toujours positives, ou des entités qui, dans tous les cas protègent ceux qui ont placé leur confiance en eux. […] Les anges dont parle la religion traditionnelle étaient donc en réalité des messagers ordinaires en chair et en os qui avaient pour mission de servir d’intermédiaires et de surveiller la nouvelle espèce. Ces "dieux" étaient en fait des individus physiologiquement similaires à nous, mais dotés de connaissances et de technologies incomparablement supérieures.

 

Mauro Biglino, Le Dieu de la Bible vient des étoiles, p. 27

Ces individus étaient connus sous divers noms et regroupés en hiérarchies : selon les rôles occupés, ils sont définis en tant qu’Elohìm, Nephilìm, Anakin, Emim, Zamzummim, Malakìm, Rephaim, Baal dans la Bible ; Anunnaki, Igigi, Dingir par les Sumériens ; Ilu par les Akkadiens ; Neteru par les Égyptiens ; et Viracochas par les cultures méso-américaines.

 

 

D’où viennent les Nephilìm ?

 

Transcriptions de l’Expérience Cassiopéenne, 1994, p.156

Q : (L) Parlez-moi des Nephilim

R : Il s’agissait d’une race d’êtres au troisième niveau de densité qui venait d’une vraie planète située en un autre point de cette galaxie en particulier, également au troisième niveau de densité, qui a été emmenée, ou kidnappée devrions-nous dire, reprogrammée et recyclée par les Lézards pour servir d’hommes de main durant une ère particulière de ce que vous appelez votre passé.

[…]

Q : (L) Pendant combien d’années ces êtres ont-ils existé sur notre Terre ?

R : Approximativement 1 500 à 1 800 ans. Ils se sont éteints, car ils ne pouvaient pas se reproduire naturellement dans l’atmosphère de la Terre.

 

Mauro Biglino, Le Dieu de la Bible vient des étoiles, p.43

Sitchin définit en substance les [nephillm] comme "ceux qui sont descendus" et les identifie en particulier aux Igigi, un groupe de "divinités" appartenant à la sphère des Anunnaki gouvernant les peuples sumériens et assyro-babyloniens.

 

Les Nephilìm feraient donc partie de “l’arbre généalogique” des Anunnaki, eux-mêmes fils d’An :

 

Anton Parks, Eden, p. 127

Il est stipulé que les Anunna avaient été nouvellement créés par leur père, c'est-à-dire le dieu An, d'où leur nom d'A-NUN-NA, "les princes du père" ou plus simplement "progéniture princière" 67

67 - Le nom Anunnaki (A-NUN-NA-Kl) inscrit dans les tablettes [sumériennes] désigne quant à lui les Anunna du Ki ("la Terre"), donc les Anunna qui vivront sur Terre.

 

Anton Parks, Le Livre de Nuréa, p 66

Les tablettes d'argile sont précieuses et très précises : les différents récits mésopotamiens retracent l'histoire d'un groupe d'immigrants nommés Anunna(ki), échoué sur Terre il y a de nombreux millénaires en raison d'une guerre galactique et qui, allié de sa science, put exploiter ses multiples richesses.

 

Résumons : les Nephilìm sont décrits comme “des anges déchus” et les Annunaki comme “les princes du Père échoués sur Terre”. Il serait logique de penser qu’il s’agit des mêmes individus, mais les Cassiopéens nous disent que les Nephilìm ont été reprogrammés et recyclés par les Lézards pour leur servir d’hommes de main. Ces “Lézards” semblent donc être les supérieurs hiérarchiques des Nephilìm. L’interêt particulier de ces “Lézards” à “s’occuper” de la Terre nous renvoie aux êtres reptiliens que sont les Anunna-Ki (les Anunna de la Terre) qui après avoir essuyé une guerre galactique purent subsister et se développer grâce à l’exploitation des multiples richesses de cette planète.

 

Mais alors, pourquoi les Anunnaki ne viendraient-ils pas en chair et en os exploiter ces richesses ? Ou pourquoi devraient-ils passer par des portails humains ? Certainement du fait que leur physicalité serait adaptée à leur réalité de 4e densité SDS et ne leur permettrait pas de s’adapter à moyen ou long terme, à celle de la 3e densité. Ceci pourrait bien expliquer la raison de leur rapt d’êtres vivants habitant une planète de 3e densité. Ces derniers – les Nephilìm devenus les hommes de main des Anunnaki – seraient en quelque sorte leurs extensions, leur permettant d’accomplir leur mission sur Terre.

 

Alors pourquoi les Nephilìm comme les Anunnaki sont-ils décrits comme des anges déchus ? Je pourrais apporter deux éléments de réponse qui semblent être complémentaires. Le premier concerne le plan physique : leurs vaisseaux seraient entrés dans l’atmosphère terrestre (les Anunnaki pour un refuge temporaire et les Nephilìm pour une mission à long terme) et les humains de l’époque les auraient perçus comme des dieux ou des anges tombant du ciel.

 

L’autre lecture ferait plutôt référence à la fréquence vibratoire : que se soient les Nephilìm de 3e densité ou les Anunnaki de 4e densité, par leur stratégie de contrôle visant à faire régner la terreur, ils auraient eux-mêmes fait chuter leur propre fréquence dans les profondeurs du Service de Soi (SDS).

 

D’après de nombreux textes anciens, ces “anges doublement déchus” seraient intervenus avant le Déluge et, par leurs interactions avec l’humain, auraient également fait chuter la fréquence vibratoire humaine (d’où le mythe archétypal de la chute d’Adam et Eve).

 

Il semblerait bien qu’à l’aube de notre nouvelle fin de civilisation, l’histoire de l’humanité se répète :

 

Transcriptions de l’Expérience Cassiopéenne, 1994, p.136

Q : (L) Les Nephilim vont revenir ? Où vivent-ils actuellement ?

R : Orion.

Q : (L) Ils vivent dans la constellation d’Orion ? Où se trouve leur planète ?

R : N’en ont pas. En transit.

Q : (L) Toute cette foutue compagnie est en transit ?

R : Trois véhicules.

Q : (L) Combien de Nephilim y a-t-il dans chaque véhicule ?

R : Environ 12 millions.

 

Les Nephilìm auraient de toute évidence un lien avec l’avènement des destructions caractéristiques de chaque fin de cycle !

Il me faut ici faire un petit aparté pour comprendre de quelle manière ces êtres pourraient avoir une influence sur les cataclysmes. Cela pourrait être en lien avec leur stratégie de pouvoir basée sur le Mind Control qui bouleverse l’émotionnel et les croyances humaines. Lesquelles peuvent alors par résonance anthropocosmique attirer le Déluge.

 

Pierre Lescaudron, et Laura Knight-Jadczyk, Les changements terrestres et la connexion anthropocosmique, p. 263

[…] à mille lieues de notre vision linéaire et uniformitariste de l’univers, les Chinois croyaient – et certains continuent à le croire – que le comportement des gouvernants, l’état du monde et les catastrophes naturelles sont intimement liés. C’est également ainsi que nos ancêtres comprenaient le monde.

Il semble que lorsqu’un nombre suffisamment important de personnes présente des niveaux élevés d’ignorance et de fausses croyances, la tourmente cosmique s’ensuive rapidement ; et si vous étudiez l’histoire suffisamment longtemps, vous verrez ce schéma émerger encore et encore.

 

Il serait donc fort probable que ces Nephilìm aient, à travers l’émotionnel humain, influencé l’amplification de cataclysmes.

Outre leur manière de gouverner, ils avaient cependant d’autres possibilités d’agir sur la race humaine. Orientons à présent notre attention vers les écrits qui dévoilent un étrange rapprochement entre humains et dieux.

 

 

Les Nephilìm se sont-ils vraiment croisés avec des femmes Homo sapiens ?

 

Laura Knight-Jadczyk, L’Histoire Secrète du Monde, p. 261

Avons-nous un moyen quelconque de savoir si nous sommes actuellement dans ce que l’on appelle “la Fin des Temps ?” […] Nous avons ce que j’appelle le “Syndrome de Noé” pour nous guider. Un “syndrome” est une constellation de signes et symptômes qui, considérés dans leur ensemble, caractérisent ou indiquent une condition particulière. […] Au chapitre six de la Genèse, nous lisons à propos du premier “symptôme” :

Lorsque les hommes commencèrent à se multiplier sur la surface de la Terre, les fils de Dieu virent que les filles des hommes étaient belles et ils prirent pour épouses toutes celles qu’ils désiraient et choisissaient.

 

Mauro Biglino, Le Dieu de la Bible vient des étoiles, p. 44

 

Le Livre des Jubilés, qui appartient à la théologie juive mais qui ne fait pas partie de la Bible, dit expressément (5.1) que les Nephilims étaient les enfants de ces unions. Par ailleurs, l’écrivain Juif de l’époque romaine Giuseppe Flavio parle de cet événement dans son livre Antichità giudaiche (1.73) [Antiquités juives], il mentionne en effet que les anges de Dieu ont rencontré les femmes de la Terre et que de mauvais enfants sont venus au monde, arrogants, fiers, n’ayant confiance que dans leur pouvoir.

 

Les Nephilims étaient sur la Terre en ces temps et alors, après cela, les enfants des Elohims sont entrés dans les filles des hommes (Adàms) et ont donné naissance à leurs [fils] [des Elohìms] courageux qui depuis ce temps [étaient] des hommes au nom [célèbre].

 


Transcriptions de l’Expérience Cassiopéenne, 1994, p.136

Q : (L) Vous et la littérature antique disent que ces fils de dieu se sont unis

à des femmes humaines, est-ce exact ?

R : Oui.

Q : (L) Ont-ils fait cela comme aujourd’hui, c’est-à-dire, avec des rapports sexuels ?

R : Non.

Q : (L) Comment ont-ils fait ?

R : Insémination forcée.

Q : (L) Donc, il s’agissait d’insémination artificielle ?

R : À peu près.

[…]

Q : (L) Il est dit qu’à l’époque de la Tour de Babel, les Nephilim virent les filles des hommes et les prirent pour femmes, comme s’il y avait eu une sorte d’interaction amicale… est-ce que ça veut dire qu’ils ont rompu les rangs et éprouvé des sentiments pour leurs « femmes » humaines ?

R : Non. Autre déformation de l’histoire. Manière pittoresque de décrire des expériences génétiques.

 

Mauro Biglino, Le Dieu de la Bible vient des étoiles, p. 26

La Bible nous dit donc d’une façon très simple qu’à cette époque, ceux qui sont descendus du ciel vivaient toujours sur notre planète. [Que] nous avons été "formés" en utilisant ce "quelque chose de matériel qui contenait l’image des Elohìm", lequel "a été prélevé sur les Elohìm eux-mêmes". Nous connaissons aujourd’hui tous très bien "ce qui contient notre image" (empreinte) et savons également que cela peut être "prélevé" (pour être réimplanté) : l’ADN.

 

Xavier Séguin, Eden saga

La préposition bretonne el signifie dans. […] Dans la logique du breton, El-ohim se traduirait par ceux qui sont dedans.

 

Cela confirmerait qu’en plus de répandre terreur et déchéance, les Nephilìm auraient eu pour mission de disséminer à travers leur génétique, la fréquence du Service de Soi au sein de la race humaine (ce qui confirme la signification en langue bretonne de El-ohim : ceux qui sont dedans). Avec la naissance de ces hybrides Humano-Nephilìm, la fréquence vibratoire de l’Humanité originelle aurait alors chuté.

 

Et pour celui qui apprend à trier la vérité au milieu des mensonges mainstream, il découvrira par exemple que la série Ragnarök inspirée de “légendes” Viking, raconte avec précision comment certains individus d’apparence humaine, occupant les postes clés pour contrôler l’humanité, sont en fait des descendants de géants. Et comment, voyant arriver l’Apocalypse, ils paniquent à l’idée que leur identité et leurs manigances soient révélées : Le Ragnarök est le Crépuscule des Puissances où le monde actuel s'effondrera pour donner naissance à un monde nouveau. https://mythologica.fr/nordique/ragnarok.htm

 

 

Alors qu’en est-il des géants cités par les textes anciens ?

 

Mauro Biglino, Le Dieu de la Bible vient des étoiles, p. 47, 48

La langue araméenne recèle le terme נפילא [nephilà], un nom propre qui désigne la constellation d’Orion. […] Pour les Grecs, Orion était un géant aux dimensions colossales et ils ont traduit [nephilìm] par "géants"...

 

Mauro Biglino, La Bible comme vous ne l’avez jamais lue, p. 77, 78, 80

Le premier livre de Samuel contient l’histoire qui est sans doute la plus connue, notamment dans la littérature religieuse qui s’adresse aux enfants : l’histoire de David et Goliath. Ce texte raconte un des nombreux conflits entre les Israélites et les Philistins [un peuple de géants] dans la bataille de Cana. […] Les Philistins terrorisaient les Juifs et les mettaient constamment au défi de les battre dans ce type de duels. Après quarante jours, un jeune berger nommé David accepte le challenge et parvient à battre son adversaire […]. Goliath de Gath semait la terreur car (1 Sam 17 : 4) : sa hauteur était de six coudées et une paume.

 

 

 

Cela veut dire que Goliath mesurait un peu plus de trois mètres ! […]

 

Un vrai géant ? Nous savons de façon certaine que ces peuples vivaient dans la région. Il s’agissait des descendants des Rephaims, des Emims, des Anaqitis et des Nephilims. Nous avons donc une preuve Biblique qui nous décrit les caractéristiques physiques d’êtres exceptionnels, dont la présence provoquait l’étonnement et la terreur. Mais que nous dit la science officielle à propos de ces peuples ? […]

 

Des squelettes et des empreintes d’êtres immenses (les Géants) de plus de 2,70 mètres et même allant jusqu’à 4,80 mètres ont été découverts à travers le monde, en plusieurs endroits : en Mésopotamie, Gargayan aux Philippines, Ceylan (Sri Lanka), Chine, Pakistan, Java occidentale, Tibet, Afrique du Sud, Australie (au sud-est), Amérique du Sud et Centrale, […] Maroc, Caucase, France (Glozel), Lucerne en Suisse et enfin en Irlande et en Angleterre.

 

Certaines découvertes archéologiques rappellent la taille des armes utilisées par Goliath dans le récit de la Bible : au Maroc par exemple, des outils ont été mis à jour et il semble bien qu’ils sont adaptés à des individus d’une taille d’au moins 3,90 mètres. En Chine on a déterré 500 axes doubles pesant chacun 8 kg ! […]

Exemple d'Axe trouvée en Asie


 

De ces différentes sources qui nous viennent de l’ensemble du globe, on a ici la preuve objective, pour les libres penseurs qui n’ont aucun préjugé sur ces questions, de l’existence d’une race de géants sur cette planète à une époque reculée.

 

 

 

 

Transcriptions de l’Expérience Cassiopéenne, 1994, p.136

Q : (L) Je voudrais revenir au sujet des Nephilim. Vous avez dit que les Nephilim étaient un groupe de types humanoïdes apportés ici sur la Terre pour servir d’hommes de main, est-ce exact ?

R : Oui.

Q : (L) Quand ont-ils été amenés ici ?

R : 9 046 avant J. C. une référence.

Q : (L) C’étaient des géants, c’est bien ça ?

R : Oui.

Q : (L) Ils ont été présentés aux gens comme des représentants, ou des « fils » de Dieu, c’est cela ?

R : Oui.

Q : (L) Vous dites que ces gars faisaient entre 3 et 4 mètres de haut...

R : Oui.

 

 

Qu’en est-il de leur pouvoir et de leur immortalité ?

 

Mauro Biglino, Le Dieu de la Bible vient des étoiles, p. 25, 27

Autant de dieux puissants jouissant assurément, eux aussi, d’une très grande longévité, sans pourtant être immortels !

C’est là un contenu dangereux et inacceptable – dont on ne parle jamais –, mais c’est la Bible qui nous l’offre, si clairement que c’en est déconcertant, dans le Livre des Psaumes, lequel dépeint une assemblée où ces êtres (dieux ?) sont durement réprimandés par leur chef, totalement insatisfait de leur manière de gouverner. […]

 

Ce qui comptait, c’était le respect du pacte [des Douze Commandements] qui était proposé et que les Hébreux avaient également le loisir de ne pas accepter : cette possibilité de "ne pas accepter" est un aspect qu’on ne rappelle jamais. Il constitue pourtant une autre de nos preuves indirectes, car en le proposant, l’Elohìm ne se positionnait pas en tant que Dieu absolu et transcendant à qui l’on ne pouvait pas dire non, mais plutôt en tant qu’un individu indubitablement très puissant, à qui l’on pouvait néanmoins refuser son consentement.

 

[…] La Bible affirme par conséquent clairement que les Elohìm mourraient comme les Terrestres. […] Il est certain que leur longévité était supérieure à celle des terrestres, mais ils n’étaient absolument pas immortels.

 

Cette nouvelle information est essentielle, car même si les Nephilìm – du fait que leurs génomes ont fusionné avec celui de la race humaine – ont une ascendance psychique sur l’humain, leur emprise a pourtant des limites.

 

Pour garder leur contrôle sur l’humanité, les Nephilìm auraient effectivement interêt à cacher leur véritable identité et leur vulnérabilité. Notamment en se faisant passer pour des dieux par le biais des religions anciennes et même modernes (comme le Nouvel Age). Anton Parks, par son travail de décryptage du langage sumérien, explique comment ces dieux ont pris soin de cacher leur véritable apparence aux humains, par exemple grâce à un vocabulaire imagé mais inintelligible par ces derniers :

 

Anton Parks, Les chroniques du Girku, Volume 1, p. 111

Une pratique […] était exercée dans le temple de Yahvé (Dieu) à Jérusalem à l'attention de Yahvé lui-même. Les sacrifices d'animaux qui y étaient pratiqués avaient pour objectif d'absoudre le peuple de ses fautes. […] Ce genre de sacrifice est dénommé Shélamim en hébreu, c'est-à-dire "Sacrifice de paix".

Nous retrouvons dans ce terme [SÈ-LA-MÌM dont la particule MIM signifie à la fois “apparence” et “reptile” en sumérien] toutes les réserves prises autrefois par les "Dieux" afin que l'être humain n'ait jamais à nommer directement leurs noms ou à évoquer leur physionomie. […] De cette doctrine sévère découle l'interdiction formelle, chez les Hébreux, de représenter le véritable aspect de Yahvé ou des Elohim (divinités).

 

Bien qu’il y ait eu dans les religions des interdits quant à la représentation de la véritable apparence du Dieu de la Bible, la vérité est accessible pour celui qui se donne les moyens de la chercher. Une fois décrypté, ce langage codé ou symbolique, peut donc nous aider à prendre connaissance de cette usurpation et identifier le magicien derrière le rideau : le “Reptile” qui dirige les opérations des Nephilìm.

Marina Popovitch (colonel, ingénieur et pilote russe retraitée de la Soviet Air Force) nous livre quelques informations complémentaires confirmant la raison de leur dissimulation :

 

 

Les révélations de la cosmonaute Marina Popovitch (Interview de Planeta Urbano)

Planeta Urbano : Il existe des preuves de visites extraterrestres à travers le monde. Il semble que certains gouvernements aient même été prévenus des grands changements à venir. Que pouvez-vous nous dire à ce sujet et pourquoi personne dans le monde ne présente ces preuves ?

Marina Popovitch : […] Les grands gouvernements le savent… et le nient. Parce que si vous [le peuple] déteniez la connaissance que ces êtres possèdent – y compris la véritable histoire de notre planète – le système actuel des croyances s’effondrerait en un rien de temps. Le pouvoir même que ces gouvernements ont sur la population mondiale pourrait disparaître du jour au lendemain.

 

 

Quel est donc le plan derrière tout ça ?

 

Comme le précise Mauro Biglino : “La partie plus ancienne de la Bible est essentiellement un livre d’histoire qui narre les origines de l’humanité et les péripéties d’un peuple durant sa relation/alliance avec les Nephilìm.” Nous avons effectivement eu la démonstration de cette alliance à travers l’entreprise d’extermination menée par Hitler en association avec les forces occultes qui le possédaient :

 

Transcriptions de l’Expérience Cassiopéenne, 1995, p. 567

Q : (L) Pourquoi Hitler était-il tellement déterminé, au-delà de toute raison – même jusqu’à son propre anéantissement – à exterminer les Juifs ?

R : De nombreuses raisons, et très complexe. Mais, souviens-toi qu’enfant, Hitler a fait le choix conscient de s’aligner sur les « forces des ténèbres », afin de réaliser ses désirs de conquête et d’unifier les peuples germaniques. À partir de là, il a été totalement contrôlé – esprit, corps et âme – par les forces SDS.

Q : (L) Alors quels étaient les objectifs des forces SDS qui contrôlaient Hitler et qui lui faisaient désirer l’extermination de tout un groupe de gens ?

R : Créer un « terrain fertile » adéquat pour la réintroduction des Nephalim, dans le but d’exercer un contrôle total sur la Terre de 3e densité avant l’élévation en 4e densité où une telle conquête est plus difficile et moins assurée !

[…]

Q : (L) Donc, c’était cela qu’ils recherchaient : la création de la « race supérieure » germanique pour créer ce « terrain fertile » ?

R : Oui.

 

Transcriptions de l’Expérience Cassiopéenne, 1995, p. 571

Q : (L) J’ai réfléchi à ma question de la dernière séance, et voici comment

je souhaite la formuler : Vous avez dit qu’Hitler avait reçu des instructions des êtres de densité supérieure pour créer une « race supérieure ». Pourquoi les types génétiques aryens étaient-ils considérés plus avantageux pour la création de cette « race supérieure » germanique ?

R : À la fois similitude et lien ancestral le plus pur du stock de 3e et 4e densités d’Orion.

Q : (L) Donc, au fond, ils ont essayé d’engendrer un groupe de gens comme eux ?

R : Oui.

[…]

Q : (L) Eh bien, si 36 millions de Nephilim arrivent à bord de vaisseaux, pourquoi s’embêter à créer des bâtards sur Terre ?

R : Oui, mais avoir un « avant-poste » rend la conquête de la 3e densité beaucoup plus facile.

[…]

Q : (L) OK, qu’y avait-il dans les gènes sémitiques de tellement indésirable pour la création de cette « race supérieure » ?

R : Auraient entaché les caractéristiques génétiques portées à la cruauté et à la domination.

Q : (L) Donc, vous dites qu’il y a une certaine tendance génétique, ou un ensemble de gènes, dans le type sémitique qui aurait empêché cela ?

R : Pas loin.

 

Pour rappel, cette génétique sémite serait bien celle dans laquelle le génome Kiristos a été secrètement inséré par certaines Amasutum planificatrices, pour qu’en fin de cycle les humains aient la possibilité de choisir de s’extraire du système de contrôle de 3e densité SDS, plutôt que de suivre le reste de l’humanité vers son autodestruction.

 

Dialogue avec notre Ange n° 20.5

Afin de remédier à cette problématique et d'éviter leur extinction, aidées par des "Kadistu" émissaires de "la Source", les femelles Gina'Abul nommées Amasutum, situées sur une autre ligne temporelle (environ 300 000 ans av. J.C.), ont concocté un plan de génie ! Elles ont introduit secrètement le code christique (le kiritos) dans l'ADN de leurs descendants humains, pour leur permettre également leur propre ascension. Tout cela s'est réalisé à l'insu du patriarcat dominant Gina'Abul/Anunnaki.

 

Mais “depuis”, les Anunnaki semblent s’être rendu compte de la particularité de ce génome et font tout pour contrecarrer son expansion.

 

Transcriptions de l’Expérience Cassiopéenne 1997, p. 344

Maintenant, les C’s nous ont dit que les SDS de 4e densité veulent aussi de nouveaux corps pour eux-mêmes, parce que les leurs ne leur conviennent plus. Et qu’ils veulent sceller la Terre en 3e densité, où il est plus facile de contrôler... parce qu’en 4e densité, tout le monde est sur un « pied d’égalité ». […] Donc, ils enlèvent allègrement les gens et leur implantent des trucs, leur intention étant D’ACTIVER LES GÈNES NEPHILIM à un certain moment. Et si HAARP était construit dans ce but ? […]

Bon, les gènes peuvent également être activés ou désactivés d’autres façons, par le biais du libre arbitre. Et les énergies de l’Onde en approche peuvent aussi être utilisées de façon POSITIVE. […] Et posséder le gène sémitique pourrait bien être utile…

 

En effet, celui qui cherche l’information et finit par être frappé par la falsification totale de sa réalité (son histoire, sa génétique, jusqu’à ses propres pensées), se retrouve alors face à l’évidence : il peut maintenant agir en conséquence et faire des choix ! Des choix concernant son mode de pensée et son mode de vie. Cette émancipation progressive de la domination psychique des Nephilìm, ou le développement du libre arbitre, pourrait bien être le signe d’un “déverrouillage” du génome sémitique.

 

L’Onde de changement accélérant les transformations intérieures du chercheur de Connaissance, il y a des chances pour que les Nephilìm se sentent de plus en plus vulnérables, et donc intensifient leurs attaques. Le déchaînement des conflits mondiaux actuels en serait probablement la manifestation !

 

* * *

 

Dans la deuxième partie de cette “petite étude”, j’orienterai mon enquête vers des faits historiques qui ont été sciemment enrobés de désinformation pour camoufler le déploiement planétaire des Nephilìm. L’objectif étant de constater la précision et l’ampleur de leur plan qui se perpétue sous nos yeux et se focalise sur la Russie et l’Ukraine. Nous verrons – en lien avec ce qui se joue à travers chaque humain – que si ces deux pays bien particuliers sont au centre de l’intrigue, ce n’est évidemment pas un hasard !

 

 

PARTIE 2 à venir...

 

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    JP-COTE (mercredi, 14 septembre 2022 21:20)

    Bonjour Hélène,
    Un grand merci pour cette étude qui invite à la réflexion. J'attends évidemment la suite avec impatience. Pour aller plus loin dans la compréhension du phénomène, j'ai commencé à surfer sur les liens. Malheureusement celui de Marina Popovitch ne fonctionne pas !
    Auriez-vous une alternative ?
    Merci d'avance