Question 108 - iKam - Faut-il fuir notre entourage SDS ?

Hello l’équipe Léo,

 

Petite interrogation sur le commentaire à la minute 11’43" de la vidéo : Un après-midi avec Nina à St Just le Bézu

 

 

Je suis entouré de personnes avec un comportement prédateur à longueur de journée et mon radar de prédateur n’arrête pas de m’alerter en continu si je l’enclenche.

Ça ne va pas être simple de longer les murs en permanence ou de baisser la tête et les yeux à chaque rencontres d’une personne plus ou moins proche.

 

Du coup, faut-il vivre uniquement entre nous (personne en cheminement SDA) et fuir les autres SDS pour garder au maximum notre énergie ?

 

Ou alors il est temps de prendre la décision de quitter toute vie sociale SDS (boulot SDS, amie SDS, famille SDS...) et vivre à 100% mon cheminement SDA et non plus à 60% comme en ce moment ?

 

Comme dans le film Matrix, choisi la pilule bleue ou la rouge ou comme disent les Cassiopéens, décide ou décède !

 

iKam,

 

A bientôt.


 

Réponse de l'équipe LEO : 

Il ne s'agit en aucun cas de fuir notre entourage SDS, puisqu'il est le reflet de notre création.

Mais lorsqu'une relation quelconque (famille, travail, amis ou connaissances) devient trop difficile à gérer (trop preneuse d'énergie), là il s'agit de mettre soit un "holà" en affirmant notre souveraineté d'être, soit le cas échéant, un terme définitif à cette relation.

 

Bon cheminement !

 

Écrire commentaire

Commentaires : 3
  • #1

    iKam (jeudi, 12 octobre 2017 23:02)

    Ok, merci bien pour la précision.

    iKam,
    A bientôt.

  • #2

    Sabine B. (vendredi, 13 octobre 2017 19:58)

    J'aime bien cette image : lorsque tu danses le tango avec quelqu'un et que le plancher brûle, il faut arrêter de danser et partir, sinon tu brûleras avec lui. Cette façon de dire me plaît et je la mets en pratique régulièrement lorsque je "sens le roussi". Nous avons des signaux d'alerte comme une baisse d'énergie, une fatigue, et surtout un échange qui n’est pas équilibré, alors les choses se font naturellement : "passer au large". Par contre, il ne faut pas confondre avec nos débordements émotionnels qui nous invitent à voir en nous ce que l'autre nous apprend et que nous avons encore à travailler. Action ou réaction? Voilà l’apprentissage du discernement.

  • #3

    iKam (vendredi, 27 octobre 2017 20:22)

    Ah ouep excellente cette expression et très parlante.
    Je la note et merci bien pour le complément de réponse.

    iKam,
    A bientôt.