Question 111 - Chandra - Est-il possible de dénouer son karma quand on vit isolé et dans un néant familial ?

 

Si vous deviez recevoir des tonnes de mails et que matériellement/énergétiquement vous ne pouviez pas tous les lire... Voici, en résumé l’essence de mon mail : 

 

« Pensez-vous qu’il est possible de débloquer des mémoires/nœuds karmiques par soi-même… lorsque que l’on provient de 2 cultures diamétralement opposées (Inde et Europe), que l’on ne connaît pas l’histoire de sa famille biologique, qu’on a un effacement de son histoire de 0-5 ans, que ses parents adoptifs sont des portails organiques 3D avec qui il est impossible de communiquer et qu’on vit seule/isolée sans avoir la possibilité d’avoir des « miroirs » pour pouvoir faire remonter des émotions et un travailler d’identification de ses prédateurs ? »

 

Ma recherche de « qui je suis » m’a amené, depuis plus de 25 ans, dans un labyrinthe dont je n’arrive pas à m’extraire...

 

*  *  *

Bonjour Sand, Jenaël, Hélène,

 

Quel bonheur d’être tombée sur les vidéos du réseau LEO et des "Dialogues avec notre Ange"...

 

Dans un cri de détresse et souffrance intense, où j’expérimentais un sentiment de mort imminente (si je m’obstine dans ma voie actuelle), j’ai demandé à ma conscience :

1) « Comment sortir de l’enferment dans lequel je suis engluée»,

2) « comment développer mon discernement dans ma recherche de vérité, dans cette jungle/business de « l’amour & Lumière»

3) « comment faire un travail juste, de déprogrammation de ma part d’ombre pour que je puisse enfin entendre mon âme ».

 

Le lendemain, j’ai eu les réponses à mes 3 questions en étant guidée vers vos vidéos : Pouvoir prendre conscience de  

1) mes programmations,

2) compréhension SDS et SDA,

3) voir la prédation en moi ont été une 1ère grande libération.

 

Vous exprimez avec beaucoup de justesse ce que mon âme tente désespérément de me dire mais que mes prédateurs ne veulent pas que j’entende ! Je me libère déjà d’un énorme poids avec la prise de conscience de la prédation « amour et Lumière » que je rejetais (sans savoir pourquoi) mais qui me ramenait  toujours à elle, m’obligeant à stagner et dépérir à petit feu. 

 

Je vis dans un enfermement aussi bien mental que physique : Je n’ai pas d’enfants, je suis célibataire depuis 25 ans (j’ai 46 ans) et plus aucune vie sociale depuis 7 ans, lorsque j’ai décidé de devenir indépendante (toutes mes relations/amis 3D, sont peu à peu sorti de ma réalité)...

Cet isolement que je vie très bien est un véritable cadeau pour faire un travail sur soi, faire des recherches, rentrer à l’intérieur de moi mais j’éprouve une énorme difficulté à faire un réel travail de fond sur l’émotionnel, expérimenter dans mon corps, sortir des larmes libératrices et mémoires grâce à un travail de miroir avec l’autre et sur la prédation…

A l’inverse, la solitude renforce encore plus mon prédateur « mental » qui se dit qu’il ne pourra se sortir de cette impasse tant qu’il n’aura pas tout analysé et compris... Même si cela reste dans le mental, le visionnage, quasi compulsif, 10-15 h depuis plus d’une semaine (démonstration de ce prédateur), m’aide à avancer sur une autre voie.

 

Merci Sand, Jenaël et Hélène (et tous les autres participants du réseau LEO) d’oser vous mettre à nu comme vous le faites, en filmant vos échanges, publier sur le net, décryptant les réactions des uns et des autres… Vous ne pouvez savoir à quel point c’est un soutien énorme pour moi dans ma situation (isolée), d’être témoin de vos expériences.

 

Au travers de vos échanges, je sens que vous parlez directement à mon âme. J’ai l’impression de participer à vos rencontres, assise à vos côtés autour de la table… Surtout quand Jenaël se retourne de temps en temps vers la caméra, pour voir si je suis toujours là ; o)

Son regard transperçant le mien, m’envoie le message « Tu es toujours avec nous Chan ?, écoute bien là hein !, c’est important que tu entendes cela ! ».

 

Plus d’une fois j’ai pleuré durant ces échanges... Le plus puissant étant la rencontre chez François où Jenaël à fait le travail chamanique du tigre. Toutes mes cellules ont vibré et j’ai pleuré comme jamais. Merci pour ce moment magique… Merci d’avoir laissé la caméra continuer à filmer !

Même si je ne pouvais m’exprimer à vos côtés pour prendre conscience de mes mémoires, je suis certaine qu’un travail de libération s’est opéré sur un autre plan... Vraiment merci à vous d’avoir posté toutes ces vidéos. 

 

Il y a beaucoup de résonance en moi avec vos expériences, vos vidéos m’ont permis de conscientiser des programmes et mettre à jour déjà une quantité impressionnante de prédateurs.

Ca a été (et c’est) très difficile pour moi de faire ce petit saut, de vous écrire, tant je postpose et me mets des freins pour rentrer en contact avec vous : 

« Attends encore, ne te précipite pas », « Regarde encore plus de vidéos, peut-être que tu comprendras mieux comment faire ce travail », « tu habites en Belgique, la distance sera un frein à une éventuelle rencontre », « Comment pourraient-ils te répondre avec les centaines de mails qu’ils reçoivent », « Qui te dis que tu ne te fourvoies pas encore dans un chemin qui n’est peut-être pas le tien », « Tu n’as besoin de personne pour trouver la réponse en toi », « Arrête de chercher des béquilles, trouve la réponse en méditant »… STTTTTOOOOOOOP arrêtez ! Mon âme, ne les laisse pas te détruire !

 

Je vois maintenant tous les prédateurs « Procrastination », « Inhibition » « Culpabilité », « Auto-contemplation », « Sabotage » « Dévalorisation » « Isolement », « Rejet », « Abandon »… J’ai l’impression qu’ils sont une armée !

 

J’avais déjà pleuré intensément lorsque Sand a dit… Et je re-pleure en l’écrivant ici « Une âme n’abandonne jamais son véhicule physique lorsqu’elle sait qu’il y a un potentiel d’évolution. Lorsque la démarche est sincère elle mettra tout en œuvre pour ne pas abandonner son véhicule » (J’ai eu un cancer du sein il y a 7 ans, détecté suite à une erreur médicale d’un chirurgien qui m’a perforé l’intestin durant une opération de kyste aux ovaires)... Mon âme tient le coup et elle est forte !

 

Votre expression « Décide ou décède » me touche particulièrement.

Vous avez dit à plusieurs reprises à Marielle… tant que tu ne donnes pas l’impulsion, « le saut dans le vide », ta réalité ne pourra pas changer… Je décide aujourd’hui de faire ce premier petit saut qui me rapprochera du grand.

 

Ma démarche ici, en vous écrivant est simplement de donner cette première impulsion et de demander à ma conscience de me guider... vers ce qui doit être... ce que je dois comprendre... Avec vous ou seule si c’est le chemin de mon âme. « L’isolement est-il là pour que j’aille vers les autres ou au contraire je dois l’expérimenter à cause d’une mémoire de rejet (je suis née en Inde, et j’ai été adoptée à 5 ans).

 

J’ai un désir profond d’aider les gens, par une prise de conscience de qui ils sont et comment ils peuvent sortir de leur croyances... J’ai choisi de faire ce travail aux travers de leurs animaux (Ma chatte a fait un cancer des mamelles en même temps que le mien. Je me suis rendue compte de l’impact émotionnel qu’on projette sur nos animaux.).

Je suis sortie du conditionnement 3D pour me lancer comme « comportementaliste canin », ce qui me permet de pouvoir aider les gens aux travers de leur chien et/ou l’inverse… J’adore ce que je fais... Mais je me demande si c’est juste et si mon âme ne me pousse pas ailleurs... car cela bloque quelque part.

(Mutuelle puis Indemnité de licenciement et RSA) et je sens une pression de plus en plus importante de la société qui veut que je rentre dans le moule.

 

Je n’arrive pas à savoir si le professionnel bloque pour me laisser le temps de faire ce travail de reconnexion (important actuellement et qui demande du temps) ou s’il bloque c’est parce que je ne suis pas sur la bonne voie avec les chien et que je m’entête à cause de mes prédateurs qui me mettent la pression... Et mes prédateurs « développement personnel » et « développe professionnel », n’arrête pas d’entrer en conflit... Du coup c’est le prédateur « procrastination » qui prend le dessus et puis le prédateur « culpabilité » pointe le bout de son nez... Et je mouline comme ça !

 

Depuis que j’ai découvert vos videos, c’est la première fois que je rentre en résonnance avec des voix, des visages, des messages, des expériences qui me semblent si familiers. Les échanges sont d’une incroyable profondeur... C’est ce genre d’échange auquel j’aspire et m’identifie mais que ne n’arrive pas à trouver dans mes (ex) relations 3D (toutes vivants dans leur matrice de couple avec enfants, boulot, vacances). Je sens un élan très fort de faire ce chemin de reconnexion avec mon âme, au travers/avec le réseau Léo…

Est-ce qu’il y a un réseau Léo dans le nord de la France ou en Belgique ? 

 

Si pas, pensez-vous qu’il serait possible d’initier des rencontres en Belgique/nord France et être une petite antenne relais de ce merveilleux travail alchimique de regroupement des âmes qui tendent vers le SDA.

 

Mon travail de développement individuel et professionnel convergent-ils peut-être tous deux vers cette voie ?

MERCI à vos trois belles âmes d’avoir croisé le chemin de la mienne.

Chandra (*)

Puisque le prénom est important…Voici les différentes identités que j’ai eu :

« Chitra » (5ans à 15 ans) « Sandra » (15 ans-40 ans) et « Chandra » (40 ans…)

 

PS : désolée pour la longueur de mon mail… Mais au vu de votre travail d’honnêteté et transparence, il me paraissait important que je fasse de même et que vous puissiez avoir un ressenti de qui je suis au plus profond de mon âme.


 

Réponse de l'équipe LEO :

 

Bonjour Chandra

 

Effectivement nous sommes submergés de travail, mais il est important que celui qui ressent cet appel profond de changement puisse enfin ouvrir la danse et partager son vécu, ses questionnements et ses prises de conscience (à la fois pour lui et pour les autres).

Nous sommes ravis que tu aies su dépasser les tromperies que te susurrait ton prédateur à l'oreille !

 

Pour répondre à ta première question ; oui, il est tout à fait possible de résoudre des nœuds karmiques sans avoir connu sa famille biologique, en ayant des parents adoptifs complètement enlisés dans la Matrice et même sans avoir aucun souvenir d'enfance ! Notre âme attire à elle des situations ou des personnes – ayant par exemple la même signature énergétique que celle du père inconnu en cette vie présente – afin de transmuter un programme qui lui pèse depuis plusieurs incarnations.

Donc, pas de souci… si l'âme, qui crie son besoin de sauter d'une réalité à une autre (le fameux saut sans parachute !) est écoutée, les événements et les rencontres arriveront dans ta bulle de perception afin que tu puisses te libérer de ces programmes.

 

Par contre, comme tu le pressens, "vivre seule/isolée" (qui peut être une étape nécessaire) devient à la longue une barrière que le prédateur érige pour te détourner du chemin SDA.

Chacun doit effectivement appliquer à soi le principe du saut dans le vide amplement développé grâce à Marielle. Tu as su acter le premier saut, mais plusieurs autres paliers d'envergure t'attendent…

 

Une chose est importante maintenant. Comme le dit le proverbe : "Aides-toi et le ciel t'aidera", sois consciente que tu viens d'ouvrir une porte qui était effectivement fermée depuis un certain temps.

A toi de continuer à apprendre à écouter le besoin profond de ton âme sans te laisser détourner par les pensées contrôlantes et dévalorisantes du cerveau reptilien. Ainsi, même si l'information de l'âme est douloureuse à entendre (pour celui en nous qui est attaché à ses croyances), viendra un moment où tu n'auras plus de doute quant à la nature du saut à effectuer, et en l'actant, tu verras que la situation évoluera en ta faveur.

 

D'ailleurs quand tu poses la question "Mon travail de développement individuel et professionnel convergent-ils peut-être tous deux vers cette voie ?", il faut savoir que la voie du service d'autrui englobe tout. Dans celle-ci, il n'y a plus de distinction entre les sphères "développement personnel" et "développement professionnel". Il est important de prendre conscience que ce qui t'anime profondément est bien ton potentiel créateur pour un nouveau monde, mais qui pour l'instant est récupéré par tes programmes de l'ancien monde du service de soi : gagner sa sécurité (l'argent) grâce à un projet professionnel, avoir une place dans la société, etc.

 

La véritable sécurité se trouve à l'intérieur. Elle résulte de traversées quotidiennes des peurs de l'inconnu, car la sécurité de ce nouveau monde est contraire à la sécurité de l'ancien. Comme notre partie reptilienne SDS ignore tout de ce futur, elle lutte par peur de l'inconnu. Et justement, le "boulot" de notre âme est, par les sauts dans le vide quelle propose (si nous les actons), de nous permettre d'intégrer que la seule véritable sécurité réside dans une réalité encore inconnue, mais devenant pour certains de plus en plus palpable.

 

Cet inconnu est en fait l'état de connexion avec son Soi supérieur.

 

Il y a effectivement des lecteurs du Réseau LEO en Belgique et dans le Nord de la France avec qui échanger tes expériences. Toutefois il est important que tu t'inscrives toi-même au Cénacle du Réseau LEO, en y insérant quelques phrases de présentation (peut-être un extrait de ce que tu viens de nous écrire).

Nous vous mettrons alors en contact les uns avec les autres.

 

En attendant nous te souhaitons la bienvenue sur le Réseau LEO et à bientôt lors d'une prochaine lecture ou peut-être d'une rencontre.

 

L'équipe LEO

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0