Question 114 et inscription au Cénacle - Nathalie R - Par quels tours de passe-passe est suscitée la dévotion religieuse ?

 

Bonjour, Sand, Jenaël et Hélène

 

Ca fait quelque temps que je veux vous écrire et rejoindre le Cénacle des Léos et aujourd’hui je fais le grand pas !

 

J’ai 62 ans et j’habite en Ardèche (l’Art de la Dèche) depuis plus de 30 ans, bien que je m’en sois éloignée à différentes périodes mais y suis toujours retournée.

Je suis Sand et Jenaël depuis 2013 avec « les Dialogues avec notre Ange » et ces textes m’ont énormément aidée à évoluer en écroulant un bon nombre d’illusions et de croyances et en élargissant ma bulle de perception sur cette réalité tronquée.

J’ai toujours été en quête de mon authentique « Moi » ce qui m’a valu de beaucoup voyager durant ma jeunesse, échappant ainsi à toutes les étiquettes que mon environnement familial et sociétal s’ingéniaient à m’imputer. J’expérimentais aussi une communication vraie et passionnante avec des personnes de culture totalement différente.

 

J’ai arrêté de voyager en 1980 à la naissance de mon premier enfant né d’un mariage malheureux, douloureux avec un américain qui s’est avéré très violent. C’est suite à mon divorce en 1984 que j’ai découvert l’Ardèche et que le « coup de foudre » pour cette région a fait m’y installer. J’y ai rencontré le père de mes deux autres enfants mais mon couple n’a pas duré au-delà de 16 ans.

Je n’avais jamais été une fervente catholique mais lorsqu’en 2008 ma fille de 18 ans s’est suicidée, j’ai subi un véritable traumatisme (d’autant que ma sœur aînée s’est suicidée à 22 ans lorsque j’en avais 17) et la religion fût la voie de guérison qui se présentait à moi. Pendant 4 ans j’ai voué une réelle dévotion car le soutien omniprésent dont je bénéficiais relevait quasiment de la magie. Qu’ai-je vécu à ce moment-là ? Ce n’est pas encore très net dans mon esprit : une mémoire de « sainteté » connectée ? Un programme SDS de 4ème densité ? Un égrégore qui m’aurait en quelque sorte « enveloppée » ? (Sand et Jenaël, si vous avez une idée pour m’éclairer, merci !)…

 

Néanmoins, ce fut une expérience très enrichissante car dans mon désir d’être « sainte », il me fallait voir en moi tous mes côtés obscurs et c’est alors qu’à force de travail sur moi-même, je découvrais toute la laideur qui se tapissait cachée loin de ma conscience. Il suffisait de prendre les péchés capitaux et véniels un par un pour découvrir que je les portais tous.

Le travail de l’observateur commençait et bien qu’il fût extrêmement douloureux il devint petit à petit salvateur. Le diable se cache bien et celui-ci devint à la suite de vos lectures, le prédateur dont vous parlez si bien. La religion n’a donc pas faux sur toute la ligne sauf que… elle enseigne, entre autre, de pardonner aux autres mais jamais de nous pardonner à nous-même ce qui m’a causé une culpabilité effroyable (mea culpa) pendant ces années. Vous lire m’a été d’un grand secours de ce point de vue-là et à l’heure actuelle même si je me fais encore avoir parfois, mon prédateur est plus un allié qu’une entité à rejeter… mais je reste vigilante car il est vraiment rusé ! Vos vidéos sont en cela très précieuses.

 

Bien que l’Ardèche ait une connotation « marginale », je m’étonne de ne rencontrer personne sur le chemin SDA. J’ai l’immense bonheur d’avoir partagé et de partager encore toute cette évolution avec mon frère car sans lui je me sentirais bien seule sur ce chemin (et vice et versa). Cette complicité nous vaut bien des étiquettes, des sous-entendus, de l’incompréhension aussi bien de la part de notre famille que de nos connaissances. Mais qu’y pouvons-nous si nous sommes sur la même longueur d’onde, si nous suivons le Réseau Léo et si nous échangeons sur la profondeur de ce qui nous habite, sur la réalité de ce monde SDS que la majorité autour de nous veulent encore ignorer le qualifiant de théorie du complot !

 

J’ai une pensée spéciale pour Hélène car il y a peu de temps, en regardant une de vos vidéos, j’ai subitement réalisé que c’était l’Hélène que j’avais rencontrée petite, ayant eu une petite grange pas loin de chez ses parents et que mon fils G. était allé aussi à Orion. A ce propos, j’en ai plus appris par Hélène que par G. !

 

Je termine cette petite présentation en formulant le souhait de vous rencontrer avec mon frère et celui de rencontrer des personnes cheminant en SDA dans ma région.

 

Nathalie R.

 


 

Réponse de l'équipe LEO :

 

Bonjour Nathalie,

 

Nous sommes ravis de t'accueillir au sein du cénacle ! 

 

Concernant ton questionnement, voici ce que nous pouvons te dire :

Quelques années auparavant, nous avons vécu la même sorte d'envoûtement, mais avec le mouvement New Age qui n'est d'ailleurs rien d'autre qu'un melting-pot du bouddhisme, hindouisme, christianisme, et même islamisme, créé de toutes pièces par les services secrets américains. (Le programme Cointelpro de la CIA est toujours de mise pour museler la religion islamiste et reprogrammer les esprits rebelles en quête de spiritualité pour les transformer en terroristes psychopathes.)

 

Alors ce que l'on peut vivre lors d'un engagement religieux ou "newageux" est donc de même nature. Tout humain est naturellement porté par son âme à la recherche de la vérité, c'est ce qu'on appelle un cheminement spirituel.

Mais l'homme complètement coupé de son Soi supérieur, se met au service de ce qu'il croit être la Vérité au détriment de l'évolution de sa propre âme !  Et si autant d'individus se font prendre par l'illusion de l'Amour et la Lumière, c'est bien parce que les filets ont été extrêmement bien conçus.

 

Déjà, comme tu le supposes à juste titre, ces pièges sont bien mis en œuvre pour entrer en résonance avec nos mémoires monastiques ou religieuses bien ancrées sur d'autres lignes temporelles.

 

De plus, il faut se rappeler que le corpus prédateur dépossédé de tout potentiel créateur, met toute son ingéniosité et son énergie à capter celui du créateur humain afin de l'orienter vers l'égrégore voulu (Jésus par exemple).

L’égrégore dont le mythe de Jésus sert d’appât, se nourrit d'une énergie phénoménale et sert d'accumulateur afin de manifester un miracle par-ci, une extase par-là permettant ainsi d'amplifier la fascination et la dévotion qui produiront à leur tour, un retour encore plus puissant "d'énergie nutritive" pour le corpus SDS.

La concentration d'énergie humaine au service de soi, peut également donner lieu à tous types d'apparitions. Et au passage, c'est exactement le même phénomène de synchronicité et d'ambiance d' "Amour extatique" que créent par exemple, les immenses rassemblements autour d'Amma !

 

Ceci dit, il faut garder à l'esprit que la Supraconscience utilise toutes les compétences de la prédation hyperdimensionnelle afin de nous offrir une expérimentation qui, si on est capable de franchir les limites du filet SDS, nous sera précieuse pour notre orientation au service d'autrui.

Et évidemment, même à travers la bible, la Supraconscience nous parle puisque le mensonge est soigneusement empaqueté entre deux vérités, mais encore faut-il avoir des facultés de discernement suffisamment pointues pour ne pas se faire endormir. D'ailleurs Laura Knight a écrit un livre (L'histoire secrète du monde) dont le sujet principal est la falsification de la réalité par le biais des textes religieux.

Il est donc essentiel de continuer à appliquer vigilance et discernement dans la réception des informations et dans chacune de nos lectures.

 

Ceci dit, avec la quantité de travail que nous avons encore à réaliser et l'arrivée de l'hiver, ce n'est pas le moment pour nous de nous déplacer. Cependant c'est avec plaisir que nous vous rencontrerions toi et ton frère si vous faites une virée dans l'Aude.

 

L'équipe LEO

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0