Question 85 - Alicia - Quand le mental-savoir, éloigne de la Connaissance

L'équipe LEO : En date du 23/05/2017, nous avons reçu cet email d'Alicia, qu'après lecture nous avions choisi de ne pas publier. Vous en comprendrez les raisons ultérieurement.

 

Chers Léos,


Il me vient une réflexion, depuis longtemps, et je tiens à vous la partager, par nécessité, je vais donc aller droit au but pour tenter de ne pas faire trop long !

 

 

Je pourrais intituler cela : le prédateur (alias flyer, satan, ombres noires, et autres noms d'oiseaux), l'éphémère, l'éternité... et moi et moi et moi...

Le prédateur intérieur, dans sa subtile manipulation, fait tout pour nous maintenir dans la prison, fut elle celle de la connaissance : oui, car celle-ci ne sera jamais le passeport pour le pays libre ! Jamais la connaissance ne permet de se libérer de l'emprise égotique, de celle du monde de l'éphémère, de celle de la prédation, oh que non !

Tout juste y apprend-on, et discerne t-on qui joue et à quoi, jeu du prédateur sds ? Jeu de la conscience sda ? jeux de l'égo spirituel dominé aussi par le prédateur ? 

 

Aussi, on peut remonter de mémoire en mémoire, ce que je fis car cela m'apparut nécessaire et fut libérateur, certes oui ! mais... pour un temps puisque, à peine est on libre d'une empreinte mémorielle ou d' une rétro-causalité qu'il en surgit une autre, et que l'on peut ainsi passer sa vie à dérouler le fil ! Et à parler, et à faire tourner le mental à fond, à analyser le pourquoi du comment, à alimenter l'intellect : c'est ce que veut le prédateur ! Pareil quand il nous sert des séries TV ou films hyper-branchés avec plein d'infos : oui, pour nous tenir rivés au monde de l'image, au virtuel, à la bête binaire du N.O.M, avec, en prime, l'illusion d'avoir compris quelque chose, d'être éveillés et intelligents !

Ainsi ne nous intéresserons-nous jamais à autre chose qu'à cette petite personne éphémère, à son véhicule corps-mental, qui deviendront poussière puisque n'ayant aucune existence réelle... 

 

Et l'éternité dans tout ça ? oubliée, occultée, abandonnée au profit de ces illusoires attirances que sont les purs produits de la matrice, depuis les écrans, en passant par la consommation irresponsable, les divertissements, les études, le sexe, les quêtes pseudo-mystico-initiatico-etc, et tout ce monde où se livrent pêle-mêle les artifices les meilleurs pour que jamais nous ne retrouvions qui nous sommes : des êtres spirituels, éternels, libres, multi-dimensionnels et nés pour retourner en notre source originelle libre, éternelle, multi-dimensionnelle... bref, être ce que nous sommes et pas ce que nous croyons être. Etre ce que nous sommes plutôt que de penser que nous le sommes.

 

Alors je choisis d'opter pour la genèse quotidienne de la vie en l'esprit, en moi, en poussant la seule porte qui ouvre au monde vrai : celle du centre-coeur, la porte pour ne plus offrir prise au satan-prédateur-flyer-etc : celle-ci ouvre à la transcendance,  la voie du fait n'y revêt plus d'importance, parce qu'on a sauté à un autre niveau, sans préavis, sans se manger le mental, et qu'il y faut une discipline, une rigueur, une humilité, une vision, qui ne supportent pas de faire relâche... mais c'est si bon de savoir que là est la vie, et de vivre cette vie, de la nourrir et de s'en nourrir, là où ce n'est plus "moi" qui fais mais "moi qui suis agie" par la Conscience supérieure, l'esprit, le divin, le guide intérieur, on appelle "ça" comme on veut. Là ont été déposées les armes, l'esprit individuel s'en est remis à l'Esprit et reçoit son souffle qui le meut, rien que ça.

 

Alors, chers amis, dîtes moi l'intérêt de ces interminables causeries dictées par l'intellect ? et tous ces sujets également très intellectuels abordés ici ? et où je discerne la présence d'un prédateur particulièrement rusé et manipulateur, puisqu'il réussit à vous maintenir dans le monde de l'éphémère et oublier celui de votre éternité, en vous laissant croire en une progression sur la voie de ces connaissances... Dîtes-moi si je me trompe ?

 

J'ai moi-même beaucoup participé à tout ça, avant d'y débusquer mon prédateur, ce qui fait que désormais, c'est en conscience, et consentante à le nourrir, que je m'adonne encore au délices des quêtes d'infos, connaissances, visionnement de films, conférences, partages intellectuel...

Et c'est aussi en conscience que je retourne m'immerger dans la nature, en lien avec les animaux, et que je danse. 

 

Je pense donc que je ne participerai plus guère ici, bien que j'en aie un réel plaisir, car ma tentation est trop forte d'intervenir, précisément ! et cela n'est pas en cohérence avec ma ligne essentielle qui me demande de laisser tomber les jeux et joies des débats, pour me consacrer bien davantage au silence intérieur, à la relation essentielle avec mes moi sds et sda, et à la transcendance évoquée plus haut, autrement résumé, à l'amour en action-genèse de ma vie. ma vie : au ras des pâquerettes, si humbles qu'elles m' enseignent la voie de la petitesse, celle dont j' ai besoin pour croître !

 

Je suis consciente de vous écrire des choses qui ne sont pas forcément recevables car vous êtes en totalité engagés sur cette voie de la connaissance mentale, celle que je conteste aujourd'hui.

 

Sachez bien cependant que mon intervention ne se veut pas polémique mais répond à la nécessité intérieure de me situer car, après avoir pas mal participé ici, j'ai à coeur de dire les raisons de ma retraite, même si je continuerai à suivre certains articles, bien entendu, comme les "dialogues", toujours précieux. 

 

Je vous embrasse fraternellement, 

Alicia

 


 En date du 15/06/2017, nous reçûmes cet autre message de la part d'Alicia :  

 

Chers Léos,

 

Je vous fais part de mon étonnement du fait que mon long message d'il y a plus d'un mois (et peut-être davantage) n'a pas été publié alors que mes témoignages bien plus récents viennent de l'être.

Auriez-vous interprété mes propos de manière tendancieuse et erronée ?

Pire : Y aurait-il une censure ici ? Dois-je cacher ma pensée et taire mon cheminement ?

 

Or, vous savez bien que mon esprit n'était pas et n'est pas à la polémique, mais, bien au contraire, à oser partager même des réflexions "politiquement incorrectes", par rapport à votre ligne intellectuelle, car, chercheurs nous sommes, n'est-ce pas ?

Le fait que je sois détachée de cette voie de la connaissance, et vive d'autres expériences, et le dise, est-il incorrect pour vous ?

Je tiens donc à vous écrire car les malentendus ne me conviennent pas !

Répondez-moi !

 

Je vous embrasse

Alicia


 Réponse de l'équipe LEO :

 

Bonjour Alicia,

 

Nous avons effectivement préféré ne pas publier ta réflexion, tout simplement parce que nous avons détecté l'influence du prédateur dans tes lignes.

 

Le rôle de "garde-fou" détaillé dans la 2ème vidéo de Vicdessos est celui que nous appliquons entre nous (l'équipe LEO) mais aussi aux auteurs des nombreux emails du Réseau LEO, car son objectif est de partager les informations qui aident à détecter l'influence psychique du prédateur, et non pas celles qui sont gouvernées par LUI (sauf si évidemment, elles sont par la suite analysées dans le but d'exercer le discernement vis-à-vis de l'entité qui gouverne nos pensées et altère certains de nos ressentis).

Et en effet, c'est ce que nous allons faire maintenant puisque ton texte apparait comme un bon entrainement dans ce sens là.

 

La Connaissance protège seulement lorsqu'elle est appliquée ! Elle n'est donc pas à confondre avec le "savoir du mental humain". Car le savoir, lui, n'est effectivement pas un passeport pour le pays libre comme tu le dis !

Mais la Connaissance (la co-naissance : dans le sens de "naître avec") n'est délivrée qu'à ceux qui font l'effort sincère de sa recherche. Et c'est le cheminement intime et profond de tout chercheur qui se respecte. Car la Connaissance véritable, nous est uniquement délivrée par notre Soi supérieur – le "mental supérieur" de notre esprit –, pour que nous ne répétions plus les mêmes erreurs que par le passé (les fameuses boucles de rétrocausalité ou karma).

 

La Connaissance (et non le savoir !) est le meilleur outil pour permettre de se libérer de l'emprise égotique et de celui de la prédation, oh que si ! 
Elle nous apprend à discerner le jeu du prédateur de celui de la conscience SDA.

 

Il ne s'agit en rien d'ego spirituel. Et si l'opérateur SDS n'avait pas réussi à détourner ton esprit, tes pensées, ton attention, tu ne serais pas tombée dans son piège.

Mais comme la vie ne se fait pas avec des "SI", que cette expérience te soit mise à profit pour ton élévation personnelle.

 

Initialement, nous n'avions pas l'intention de publier ton texte, parce que nous ne pouvions pas laisser passer une telle coquille puisqu'elle aurait semée la confusion chez les lecteurs.

 

Il est essentiel de détricoter nos mémoires au fur et à mesure qu'elles nous apparaissent, et nous passons effectivement notre vie à dérouler le fil ! C'est d'ailleurs ce que nous faisons à travers nos sites. Nous n'écrivons pas pour les poules, mais diffusons nos expériences pour contribuer à accroître la Connaissance de l'Homme. Cela nous prend 24h sur 24, car souvent nous sommes enseignés dans nos rêves la nuit.

 

Le mental est donc indispensable ! Un bon mental est même fonda-mental ! Il accroît la discipline du chaman, car contrairement à ce que nous dicte le courant de pensée New Age (le corpus prédateur qui recommande de taire le mental), celui-ci est à notre service à condition qu'il passe après l'intuition et c'est précisément contraire à l'objectif "hypnotique" du prédateur. Le corpus prédateur ne veut pas que l'humain se mette à réfléchir ! (Tu devrais pourtant t'en souvenir !)

 

Nous n'allons donc pas continuer à décortiquer ton précédent texte pour te démontrer le contraire, mais nous t'invitons simplement à observer avec recul et détachement comment le corpus manipulateur a réussi à se jouer de toi.

Et au contraire de ce qu'il essaye de te suggérer, nous t'invitons à poursuivre ton cheminement avec de plus en plus de vigilance et rigueur, car la voie SDA malgré qu'elle soit difficile, devient éminemment libératrice.

 

Le Réseau LEO sert à nous soutenir les uns les autres. Lorsque quelqu'un remarque qu'un autre dérape, on se le dit. Et puisque tu es venu nous solliciter, nous pouvons te répondre sans faire d'ingérence dans ton cheminement.

 

La loi de non ingérence (être vigilant au libre arbitre d'autrui si tu préfères) est également valable sur le plan terrestre pour les SDA. Et parfois lorsque nous percevons quelqu'un à la dérive et que nous ne pouvons pas l'avertir – parce que de toute manière il ne peut le recevoir –, son prédateur ayant repris les commandes – comme ce qui est arrivé pour David –, nous sommes obligés de nous retirer du jeu pour ne pas nous laisser prendre notre énergie ! C'est donc parce que tu as demandé que nous te répondons !

 

Alors oui, nous nous faisons prendre de l'énergie à ce moment-même pour te répondre, mais nous le faisons en toute connaissance de cause (pour que cet exemple serve à tous). Il est d'ailleurs un exemple très riche puisqu'il permet, à toi et aux nombreux lecteurs LEO, de comprendre davantage le fonctionnement du réseau. Et dans le cas présent, nous avons effectivement choisi de museler et censurer ton prédateur.

 

En conclusion, voici un extrait de ce que disent les Cassiopéens au sujet de la Connaissance :

 

R : Y a-t-il une limite au concept que recouvre le mot « connaissance » ? S'il n'y en a pas, quelle est la valeur de ce mot ? Infinie.
Te représentes-tu combien ce seul concept, cette seule clé, te libère de toute contrainte ? Utilise ton sixième sens pour te représenter à quel point ce mot, ce terme, la signification de la connaissance, peut te donner absolument tout ce dont tu auras jamais besoin.
Pour peu que tu y prêtes attention, tu commenceras à entrevoir comme cela est vrai au sens le plus large. […] Imagines-tu toute la richesse d'essence que transmet ce simple mot ? Nous sentons que tu n'en as pas pleinement conscience. Il t'arrive d'avoir des éclairs d'illumination ; or, l'illumination vient de la connaissance.
Si tu t'efforces sans cesse d'acquérir et de rassembler des connaissances, tu te protèges à jamais de toute influence négative. Sais-tu pourquoi ? Plus tu en sais, plus tu prends conscience de la manière dont tu peux te protéger. Cette prise de conscience devient un jour si vaste et puissante que tu n'as plus besoin de rien faire, plus besoin de rituel, si tu préfères, pour te protéger. La protection accompagne tout naturellement la prise de conscience. 

 

Nous te souhaitons une bonne en-quête, non pas vers le savoir, mais vers la Connaissance !

 

L'équipe LEO

Écrire commentaire

Commentaires : 3
  • #1

    François Y (dimanche, 25 juin 2017 02:22)

    Bonjour Alicia,
    je vais te raconter brièvement ce qu'est devenu pour moi la connaissance.
    Cela commence par la connaissance de soi mais je n'ai pas commencé par là et n'en suis qu'au tout début.
    j'ai commencé en fait par de multiples recherches sur internet en sciences, médecine, génétique, géopolitique, archéologie non plus maintenant pour accumuler un savoir, me sentir plus intelligent et en mettre plein la vue mais parce que quelque chose me disait en moi que tout ce que l'on nous enseigne est bancal, incomplet, faux, erroné, mensonger, parce que je n'étais pas satisfait des enseignements officiels.
    Et cette chose qui me guidait dans mes recherches était toujours l'intuition mais je n'en avais pas conscience à l'époque.
    J'ai donc compris que l'humain était soumis à une gigantesque manipulation depuis la nuit des temps dans tous les domaines.
    Domaines religieux, politiques, géopolitiques, spiritualité New Age, histoire, culture générale, dogmes divers etc...
    Et ne pas être conscient de toute cette manipulation, c'est cela être dans l'illusion et être inconsciemment connecté à la prédation. C'est pour cela que je ne peux plus retourner en arrière, je ne peux plus revenir dans l'illusion. Et c'est bien l'ignorance qui nous maintien dans l'illusion, c'est bien l'ignorance qui engendre les peurs dont se nourrit le corpus prédateur.
    Alors oui, je dirais que ce mental, ce mental supérieur nous est absolument nécessaire. Ce mental est guidé par l'intuition et n'a rien à voir avec le mental qui tourne en roue libre ou au service de l'ego.
    La vraie intelligence est absolument nécessaire, indispensable et c'est cette intelligence qui intègre l'intuition et le ressenti qui est mis à mal par le corpus prédateur. Elle ne doit surtout pas s'éveiller.
    Pollution de l'air de l'eau, vaccins, croyances, la liste est longue pour nous empêcher d'acquérir la connaissance et pour nous maintenir dans l'ignorance.
    Mais on nous a fait croire que l'intelligence correspondait aux aptitudes, aux diplômes. Certains mêmes associent l'intelligence à la roublardise, à la malhonnêteté, au mensonge. Il n'en est rien à mon avis.
    Rester dans l'ignorance conduit à se maintenir dans l'illusion.
    François Y.

  • #2

    alicia atmaja (dimanche, 25 juin 2017 13:40)

    Je viens de prendre connaissance (eh oui!) de votre longue réponse dont je vous remercie et que je tiens bien évidemment en considération puisque participer à ces échanges c' est accepter les nécessaires remises en question de ce que nous y confions de personnel et où le Prédateur influence, voire prend la gouvernance: je l' ai écrit, nous sommes des chercheurs de vérité et, à ce titre, notre solidarité est indispensable afin que, si l' un de nous s' égare, ou chute, les autres l' aident à dessiller ses yeux obscurcis, ou à se relever.
    D' ores et déjà, je reconnais avoir usé de certains mots inappropriés et trompeurs
    qui ont généré en toute logique une confusion entre CONNAISSANCE et SAVOIR, car je voulais débusquer la quête de savoir et me suis laissée abuser en écrivant quête de connaissance, ce qui n' est absolument pas la m^me chose ni surtout la m^me finalité;
    Or, c' est bien du savoir à la connaissance que mes longues quêtes m' ont menée depuis l' âge de 18 ans.
    Et il était certes non recevable et dicté par mon prédateur que je conteste chez vous(lors des "interminables causeries intellectuelles" que j' ai mentionnées avec un rejet certain) ce que je fis personnellement durant de très longues années pour en arriver, enfin, et il y a peu, à une vision à la fois synthétique et analytique du déroulement de ma vie et à cette quête de Connaissance nécessaire et indispensable pour déjouer les boucles de rétrocausalité.
    Il est, je le constate fort délicat d' aborder des sujets aussi pointus que les manipulations transdimensionnelles et de notre prédateur, par écrit: on se fige dans des concepts et il n' y a plus de fluidité, les remises en cause sont elles aussi figées: alors, qui sait, cela pourrait être un sujet de rencontre entre nous?
    De vive voix, on ne dit pas la m^me chose et on corrige de suite les erreurs de parcours de pensées et d' expression, non?
    Alors, une fois encore, dîtes moi ce que vous en pensez!
    Et j 'ose espérer que vous ne perdrez pas d' énergie...!!!....
    Et si mon texte sert à débusquer, selon ce que vous dîtes, eh bien, je suis tout à fait ok pour que vous en usiez, afin que mon Prédateur soit mis à jour et serve donc un cheminement commun: ce en quoi je le remercie...
    J' ai écrit ci-dessus bien des choses qui sont effectivement le fruit de mes expériences, et l' aboutissement d' un long processus de connaissance, et consécutivement de détachement, j' ai aussi confié ici des découvertes libératrices: je tiens à poursuivre... avec vous si ce désir est partagé bien évidemment!
    Mais p^que tout ça n' intéressera pas du monde car je note fort peu de commentaires.
    Je vous embrasse fraternellement

  • #3

    Dominique Toutain (mercredi, 28 juin 2017 16:01)

    Bonjour Alicia
    et tous les Lèos

    Je pense , Alicia, que ton témoignage intéresse tout de même , pour preuve, j' écris. Mais comme dit Marielle, un temps d' intégration est parfois nécessaire. Aussi le fait qu' il y a un temps à chaque chose, un moment dans son évolution. Moi-même je n' ai jamais autant répondu que maintenant, et ce que sur Réseau Lèo . Je dirais même , presque pas.
    Je suis en accord avec la réponse de François, que la connaissance n' est pas pour en mettre plein la vue...etc...
    J' ai remarqué, à mesure, qu' avec une connaissance qui se développe de plus en plus, quelle que soit la situation qui se présente, je sens que je sais, je sens que je réagis de la meilleure façon qui soit en un instant donné, mais que je ne pourrai l' expliquer avec des mots. Je sens, c' est l' Ange en moi, l' intuition. Je ne dis pas des pièges ne me seront pas évités, il faut être vigilant comme dit Don Juan, et ce tous les jours. Pour preuve il y a 2 ans maintenant. L' élastique en pleine figure , que parle Hélène ! Mais je connaissais moins, et même très peu la prédation. Merci l' Ange Jenaël.

    Dominique, moi, était facilement manipulable dans les anciens temps ( avant l' an 2000 ) . ( je mets il, car c' était un autre Dominique ) On lui a quelquefois dit " tu ne vois pas qu' on te prend pour un "couillon" ". Il ne pensait pas qu' il en était un ! Mais ça c' était avant .
    Car après 2000 , l' arrivée des nouveaux temps, sans doute la re-naissance , commençant à connaître véritablement ce que et qui je suis véritablement, aussi l' univers multidimensionnel, les choses ont bien changé. Et puis il ne réagissait pas, ou peu, à ce qu' on lui disait, pour preuve plus tard, quand j' apprenais que j' étais leurs reflets.
    Vive la Révélation
    Dominique