Supraconsience Vibratoire - Evaluation par réalisée par Christine H

 

 

Début juillet sur la page Facebook des « Alters qui cheminent sur le réseau Léo », je découvre une vidéo intitulée « Le grand jeu de la déception ». Interpellée par le titre évocateur, j’en prends connaissance.

Le contenu résonne en moi de façon juste et l’envie de creuser me pousse à regarder l’ensemble des vidéos et à lire le contenu du Blog « Supraconscience vibratoire ».

 

Ce que je découvre fait écho aux enseignements de Bernard de Montréal que j’avais découverts il y a deux ans. Par contre, Isa Sinclair qui est à l’origine du blog et des vidéos est beaucoup plus accessible.

 

Trois questions me sont venues à l’esprit :

  • Parle-t-elle du prédateur, si oui sous quelle forme ?
  • Qu’en est-il de l’approche alimentaire si elle l’évoque ?
  • Est-ce que les notions de Service de Soi et Service d’Autrui sont expliquées ?

 

Ces points ont constitué des prises de conscience importantes de ces dernières années parce qu’ils avaient un écho très fort en moi.

 

Je suis agréablement surprise de constater qu’elle encourage chacun à se faire sa propre opinion et à ne pas croire et prendre ce qu’elle exprime comme une vérité.

 

L’explication de la différence entre croire et être en résonance permet de pratiquer son discernement et selon elle, la meilleure protection est de ne pas croire ! « Ne jamais croire car c’est se mettre automatiquement sous domination. C’est donner son pouvoir. »

 

Tout ce qu’elle propose est totalement libre d’accès, sans contrepartie financière, ce qui laisse entrevoir une approche SDA et elle prend du temps pour répondre aux nombreuses questions posées sur son blog. Elle met beaucoup de bienveillance dans ses réponses en particulier lorsque ce qu’elle exprime va à l’encontre des croyances des personnes. Et elle est souvent très « directe ».

 

Par rapport aux questions récurrentes lui demandant son avis sur tels ou tels personnes ou enseignements, elle les appelle à discerner ce qui est réel de ce qui est de l’astral.

 

Dès la lecture #1, elle clarifie la différence entre âme et Esprit et parle de suite de la fragmentation de l’âme à travers nos nombreuses incarnations. Pour les portails organiques elle évoque une âme collective plutôt qu’une absence d’âme… un peu comme dans le monde animal.

 

Elle définit l’âme comme de la mémoire et l’Esprit comme le double originel qui est dans un autre plan, le plan morentiel, sans polarité ou au-delà de la polarité.

 

L’ajusteur de pensée dont elle parle permet de faire le lien avec l’Esprit dont nous avons été coupés : « Voyez votre ajusteur non pas comme un guide mais comme un allié. Il n'est ni bienveillant ni malveillant. » Je retrouve la notion de l’ « En-Je » associé à la notion de supraconscience à laquelle nous sommes appelés à nous reconnecter.

 

Elle insiste sur l’idée que nos pensées viennent d’ailleurs, de l’Astral (bas et haut). Elles nous sont envoyées par les Archontes pour nous parasiter : « Les humains sont infectés par des parasites mentaux, les Archontes, qui superposent leur mental au notre. C’est pour cela que l’on dit que la pensée vient d’ailleurs ! »

 

La notion de prédation n’est pas explicite. Toutefois elle insiste beaucoup sur le fait de se dépolariser et de lutter contre l’astralisation de notre sphère mental.

 

Dans la lecture #9 « Les Archontes ou les parasites mentaux » elle les qualifie de prédateurs de deux types : néonatal (correspondant aux Gris) et embryonnaire (correspondant aux planeurs ou Flyers décrits par Carlos Castaneda). Mais elle n’explicite pas la notion de prédateur, reprenant très souvent le terme de parasites.

 

Dans mon expérience personnelle, ce qui m’aide avec l’approche de la prédation, c’est de prendre conscience du travail d’enseignement que l’on peut faire avec son prédateur plutôt que lutter contre cet envahissement. Tout ce contre quoi nous luttons persiste. Et l’intégration du prédateur comme un enseignant nous permet de nous libérer de son emprise.

 

Dans le blog de la lecture #4 « La condition humaine, monde holographique » il y a une question sur la prédation des Archontes et elle répond sur le fait d’être piégé et coupé des mondes originels. Ce sont les Archontes à l’aide la technologie qui nous maintiennent captifs dans la matrice. La seule solution est, selon elle, de s’échapper à titre individuel pour les personnes qui feront le travail car nul ne peut sauver personne.

 

Pour elle, l’homme est manipulé par ces sphères astrales ou mentales. Elle parle d’entités derrière la personne. Par exemple sur une question concernant Grigory Grabovoï elle répond que ces combinaisons chiffrées ne changent pas la réalité mais l’illusion de la réalité. Il s’agit de personnes sincères utilisées à des fins de manipulations.

 

Comme la notion de prédateur n’est pas développée, lorsqu’il y a des questions sur l’alimentation et le choix qu’elle a fait voilà ce qu’elle exprime :

 

« Il est vrai que j’opte pour une nourriture moins astrale, tout ce qui contient du sang (bœuf, poulet, porc…) ne figure pas à mon menu. Mais cela est individuel et selon les corps (subtils) et la programmation de chacun. Manger comme votre vibration vous le suggère, vous le savez intérieurement. Mais le travail sera plus facile si vous ne transporter pas de mémoires animales c’est certain. » (15 juillet 2018 à 14 :22)

 

Toutefois dans la vidéo « Le grand mensonge matriciel » elle précise qu’elle a reçu l’information de sa supraconscience que tout ce que l’on mange ici est une forme de vie, y compris les végétaux.

 

Je me suis donc demandée pourquoi ne reçoit-elle pas l’information que l’intégration de nourriture animal permet la reprogrammation de notre génétique en prenant conscience et en acceptant notre partie prédatrice comme cela a été le cas dans le Dialogue N°39 « Rat, fraise et télomère » ?

 

Au contraire lorsqu’une personne récemment lui exprime une opinion très tranchée :

 

« Je rebondis sur le sujet de la nourriture car il me tient particulièrement à cœur. Vous dites que nous sommes tous programmés pour nous nourrir de manières différentes. (…) comment peut-on être « programmé » à s’envoyer de la chair animale ?? Pour moi, il est clair qu’ils cherchent à nous pousser à les imiter et devenir prédateurs pour obtenir notre consentement et pour qu’il y ai un pont qui se crée par résonance… » (6 août 2018 9 :15)

 

Elle répond ceci :

« Oui tout a fait, à la base l’alimentation a été tordu et perverti par ces entités qui veulent que le sang soit versé le plus possible (…) Je suis végétarienne depuis l’âge de 16 ans, mais je ne peux dire à quiconque de faire comme moi, la personne doit voir en elle-même consciemment ce qu’elle ingurgite et les effets encourus (…) Une nourriture astrale (viande, sucre…) alourdi les corps et joue sur notre sang. Donc ce processus est individuel et l’homme conscient doit choisir en se connaissance ce qui est le mieux adapté pour ses corps et sa programmation. N’oubliez pas le détail important que beaucoup de défunts et d’entités astrales mangent carrément à travers l’homme (des envies soudaines de gâteaux…)» (6 août 10 :07)

 

Pourquoi mettre la viande et le sucre dans le même sac ?

Est-ce dû à la difficulté de remettre en cause une croyance très forte ?

En même temps, j’ai trouvé du sens à cette notion que l’astral (je rajouterai par notre prédateur) puisse nous donner des envies soudaines de certains aliments… Qui nourrit-on à travers nos choix alimentaires ?

 

Pourtant lorsque je poursuis l’écoute des vidéos et la lecture de ses réponses, je suis en résonnance avec de nombreux points.

Par exemple, elle rappelle sans cesse que « Demander à quelqu’un d'autre de nettoyer vos mémoires cela revient à donner votre pouvoir, à ne pas être souverain, or votre esprit a assez de puissance pour faire ce travail. »

Dans la lecture #7 « L’illusion d’être en vie », elle est très claire sur le fait que l’homme nouveau ne mourra pas, dénonçant les mensonges de la matrice qui nous emprisonne : « il transitera simplement d’un plan à l’autre en toute conscience. »

 

Dans la lecture #12 « Prisonnier de l’astral ou agent libre de la lumière » lorsqu’elle parle de la communication avec l’ajusteur de pensée il s’identifie comme « Je suis toi ». C’est celui qui permet le contact avec votre vrai moi intégral originel. A nouveau, on retrouve le mode de communication de l’ « En-Je » ou de la supraconscience, comme des Cassiopéens.

 

Il y a la notion du démiurge que je n’ai pas tout à fait saisie à part qu’il pourrait représenter le Dieu décrit dans l’ancien testament et qui aurait le pouvoir sur terre. Elle développe ce point dans la lecture #10 « Le testament d’Adam et les deux humanités ».

 

Elle se base sur les textes découverts à Nag Hammadi et dont vous pouvez trouvez ici la traduction en français https://www.naghammadi.org/traductions-2/

 

Cette lecture m’apporta un nouvel éclairage sur la condition humaine au delà de la vision biblique dans laquelle j’ai grandi. La notion que l’homme fut séparé en deux est toujours associée au féminin et masculin. Alors que dans ce texte il s’agit de la séparation de celle de l’Esprit et de l’âme soit de la séparation d’avec notre « En-Je », notre supraconscience qui nous empêche d’être en puissance, d’être dans la connaissance. Cette séparation eut pour conséquence une soumission à ce Dieu (le démiurge) dans la peur et l’esclavage avec l’impossibilité de se reconnecter à son Soi Supérieur.

 

Elle évoque aussi l’implant du sauveur et de l’idolâtrie qui maintient l’humain dans la matrice.

 

Enfin, il y a une notion en lien avec l’enseignement de Bernard de Montréal (BdM) que je n’arrive pas à mettre en lien avec les enseignements de l’  « En-Je ». Dans la lecture #11, elle parle de l’Initiation solaire qui est définie comme le passage d’un rayon de lumière qui brûle les scories résiduelles dans l’âme et entraine une certaine souffrance chez l’initié. Cela permet l’ajustement de la conscience vibratoire pour l’élévation de notre Esprit.

 

Et BdM parle de l’Humain de la 5e race qui passe à la 6e race. La 4e race est celle des atlantes. Quel parallèle avec les dimensions ou les densités ?

 

En conclusion, beaucoup de ce que j’ai lu et entendu a résonné en moi. Toutefois je reste en questionnement sur des notions telles que la prédation et le rôle de l’alimentation.

 

Pourquoi n’y a-t-il aucune notion de Service de Soi et Service d’Autrui ? Même si par sa démarche, elle permet un partage de la Connaissance (qu’elle nomme Savoir !) tout en ne prétendant jamais détenir la vérité. Elle ramène systématiquement les personnes à exercer leur discernement.

 

Voici donc mon opinion : je pense qu’elle donne des informations à la fois objectives et d’orientation SDA permettant aux personnes de prendre conscience de l’illusion dans laquelle elles se trouvent et pour apprendre à exercer leur discernement. Et bien qu'elle communique des informations pertinentes, elle demeure tout de même bloquée par son prédateur l'empêchant d'aller plus loin dans ses recherches.

 

 

Télécharger
Supraconscience vibratoire - Christine H
Document Adobe Acrobat 118.8 KB

Évaluation du réseau LEO (concernant les vidéos du site en question)

SDS SDA

Commentaire :

Écrire commentaire

Commentaires: 6
  • #1

    Michèle (lundi, 03 septembre 2018 12:36)

    Bonjour Christine, je viens juste de découvrir votre présent texte et votre évaluation sur le travail d'Iso du site Supra Conscience Vibratoire. Je l'ai découvert il y a quelques temps et j'ai tout lu, et tout a énormément résonné en moi. Hier, j'ai écouté sa dernière vidéo, avec tous les commentaires rédigés derrière et j'ai passé la journée entière à me poser des questions. Quel bonheur de trouver votre texte ce matin. Tout ce qu'explique Iso est effectivement ou parait très logique mais quelques points me questionnent. Ma question portait sur le statut de victime, qui à mon gout revient un peu trop souvent, bien sur que nous captons des pensées qui ne sont pas les nôtres et que nous sommes bien manipulés et prédatés en permanence, mais comme vous tous je présume, à chaque fois que je subis un parasitage, une attaque ou quelconque violation de mon êtreté, j'ai toujours vu en moi ma part de responsabilité, ma faille, le côté de moi non construit qui a permis cette intrusion, ce qui me permet de mettre à jour mes programmes falsifiés, d'ailleurs, quand j'y arrive bien, je prends des malaises ou des douleurs à certains endroits du corps, ce qui prouve bien que ma biologie se transforme, alors qu'avec Iso, il faut juste se dépolariser, sans trop penser. Au passage, petite anecdote, un jour, alors que j'étais sur le réseau Léo, me vient l'idée de dire, mais bon sang, que çà va être long de mettre à jour tous les programmes planétaires en moi, de conscientiser et de transmuter toutes mes parts prédatrices, et ce dans tous mes champs d'expérience (argent, famille, amis, travail, social et autre), il y a peut-être une vois plus courte, et c'est là que la synchronicité ma amener sur le site d'Iso, curieux n'est-ce pas. Mon discernement est mis à rude épreuve. Donc revenons à nos moutons, je suis un peu perdue, mais il me semble plus logique de transmuter les programmes au cas par cas afin de modifier notre génome, d'ailleurs il me semble que me vient la réponse au fur et à mesure que j'écris, oui transmuter en nous l'intégralité de nos parts prédatrices, puisque elles sont bien là dans notre personnalité, en tout cas, je vois bien en moi, que j'ai encore de la prédation dans certains champs d'expérience, comment pourrais-je partir dans des mondes plus purs avec un ADN remplis de ces programmes de prédation ? Je crois que la facilité n'a jamais aidé personne, ce serait trop beau, il suffit de plus penser, et hop, on se barre après cette vie dans les mondes morentiels.... Non, mais, je suis pas contre .... mais je reste lucide. Par contre, j'ai vécu une expérience intéressante au sujet de l'être solaire dont elle parle et qui viendrait nous brûler certaines mémoires. J'étais, il y a quelques temps, allongée sur mon canapé en train de me recueillir, et soudain, j'ai vu un éclair en moi du côté droit de mon corps et un feu intérieur prendre forme (comme un vrai feu), cela a duré une fraction de seconde, mais j'ai fait l'expérience de ce qu'Iso parle. Est-ce que certaines mémoires ont été brulées, sans doute. Ma deuxième interrogation concernant le site Supraconscience, est effectivement au sujet de la viande, je suis étonnée qu'on ne lui ai pas donné l'info sur l'intox du régime végétarien, personnellement, j'ai été végétarienne pendant des années, jusqu'à ce que je rencontre le récit "Rats, fraises et télomères", j'ai lutté contre cet enseignement pendant 3 mois, et malgré cette lutte, je recevais des flashs de conscience et d'explications jusqu'à ce que j'accepte, je remange de la viande depuis 3 ans environ. Donc, pour en revenir à mon ressenti, ses enseignements me paraissent très juste,( c'est une des réalités terrestres) et bien orientés SDA, mais personnellement, je renonce à n'être que victime, et je veux mettre à jour mes programmations personnelles, il faut peut-être aller plus loin et plus profond. Comment va t-on faire quand on va passer le seuil de la mort, si nous ne sommes que victimes, si nous ne sommes pas construits, ni mûrs, ni conscients de qui nous sommes, où va t-on aller, quand je vois qu'ici bas, j'ai une trouille bleue dès que je débarque dans une ville étrangère, seule, et la moitié des gens aussi, nous sommes pétris d'anxiété devant l'inconnu, alors, si on refuse l'astral avec son cortège d'anciens potes, nos anciennes famille, etc, comment va t-on faire si on s'est contenté de dépolariser toute notre vie, mais sans aucune conscience ? Comment se diriger? Où aller et dans quel monde ? Pour finir, le site d'Iso résonne en moi, mais au moment où j'écris cette phrase, j'ai une nausée..... dans le thymmus.... Serait-ce un moyen d'embarquer ceux qui veulent s'échapper, vers une autre prison ? J'aimerais beaucoup avoir l'avis de Sand et Jenaêl. Voilà, mon prédateur me dit que cette réponse ne sert à rien et que je ne fais que des réponses de Normand. Merci à tous, les Léos, merci Christine, je suis ravie que l'on puisse échanger sur le site Supra conscience . Amitiés à tous. Michèle.

  • #2

    lolomiel (lundi, 03 septembre 2018 21:32)

    Merci Christine pour cette étude comparative,
    Concernant ton paragraphe :

    "Enfin, il y a une notion en lien avec l’enseignement de Bernard de Montréal (BdM) que je n’arrive pas à mettre en lien avec les enseignements de l’ « En-Je ». Dans la lecture #11, elle parle de l’Initiation solaire qui est définie comme le passage d’un rayon de lumière qui brûle les scories résiduelles dans l’âme et entraine une certaine souffrance chez l’initié. Cela permet l’ajustement de la conscience vibratoire pour l’élévation de notre Esprit."

    Mon sentiment et ressenti est qu'il pourrai s'agir éventuellement du passage de l'onde, qui est permanente même si plus intense en ce moment (mais je n'en suis pas convaincu), et je penche plutôt pour les mal-aises/ mal-êtres ressenti lorsque des prises de conscience surviennent et nous secouent.

    Ces malaises, ou mémoires, traversés, qui concerne nos programmations karmiques ou de cette vie(= l'astral) nous secouent pour que nous les résolvions, alors notre génétique change dans son expression par l'énergie libérée qui était contenue dans ces mémoires. Une fois résolues, ces mémoires retrouvent un état de neutralité. Elles perdent donc leur polarisation bien/mal, et nous en sommes délivré, dé-taché. Lorsqu'il n'y a plus de lien avec les scories de l'astral, la lumière pénètre (=processus alchimique).

    Pour Iso, nous n'allons pas vers l'Esprit (l'Ange), mais celui-ci vient vers nous. Il prépare le terrain et mettant sur notre chemin des évènements appropriés pour qu'un travail, éventuellement et souvent douloureux, se fasse. Il semble d'après BdM que la douleur soit un facteur déterminant pour que l'âme progresse - que les gens réagissent et changent .
    Il nous est donc proposé par ces deux là et les Léo de sortir de notre train-train ensommeillé par l'observation de nos programmations :
    - soit la tripartite victime-bourreau-sauveur
    - soit le prédateur, qui équivaut aux manipulations et suggestions de l'astral (nos pensées ne viennent pas de nous)
    En somme la pratique de la traque de Don Juan (Carlos Castaneda).

    Pour Iso, c'est au moment du décès, lorsque l'enveloppe éthérique se détache du corps, qu'il existe une possibilité d'échapper à la matrice. Cette enveloppe, s'il y a eu fusion - ou si un beau travail a été effectué lors de la vie, aura la force, l'autorité, d'échapper au recyclage (voir aussi le Don de L'Aigle, CC... si mes souvenirs sont bons).

    C'est par un travail de remémoration des évènements majeurs de sa vie que l'on revit les souvenirs marquants jusqu'à s'en détaché du point de vu émotionnel. Les scories sont alors brûlées en tant que "marqueur" énergétique et de l'énergie en est libérée.

    Iso évoque la 6e race. Comme sa vision d'un autre monde se situe après la mort physique, et qu'elle parle d'une terre originelle avec seulement les plantes et des animaux ( la création de Sofaya), et que BdM projète un homme nouveau dans quelques milliers d'année, j'en déduit que les "élus" auront changés de densité, de cycle. Ici, race équivaut à densité de conscience, avec une pondération sur une majorité de l'humanité. Certains sont en avance, d'autres en retard (par rapport à la moyenne humaine bien-sûr).

    Concernant la nourriture, je trouve son point de vue assez sage. Chacun voit ce qui lui convient, sachant que sans être végétarien, on peut avoir la dent légère... Mais il est vrai que c'est un sujet important. l'excès bien souvent cache une angoisse, une émotion, donc une mémoire non résolue, ou une croyance et donc un attachement.

    SDA et SDS sont des notions qu'elle n'aborde pas en tant que telle, mais comme l'ont bien précisé S&J, le SDA commence par soit. En mettant un bon coup de ménage sur ses "propres" scories, on devient à même d'apporter une information plus neutre aux autres, et donc plus susceptible de les servir. Néanmoins, je pense que malgré la perspective d'une humanité, ou d'une partie, qui s'élèverai vers une nouvelle densité, chacun fera le passage seul. S&J le précisent bien dans leur schéma (https://www.reseauleo.com/la-conscience-dans-les-diff%C3%A9rentes-densit%C3%A9s/), l'humain de 3D oscille entre SDS et SDA.

    Si cela peut t'apporter quelque chose.

  • #3

    Victor (mardi, 04 septembre 2018 12:01)

    Bonjour
    Comme je suis censuré sur le blog de supraconscience, j'aimerai juste prévenir de ceci: sachez que, si sur son blog elle nous explique que les "anges gardiens" sont en fait nos geôliers qui protègent leurs "gardes manger" (ce qui est je pense vrai dans l'immense majorité des cas, si ce n'est 100%, Dieu seul sait), sachez que sur son autre blog, elle invite à faire des rituels de magie wiccane "spécial halloween", en invoquant ces mêmes anges gardiens dans le but de perdre des kilos superflus. (donc vise un publique fragile et complexé)

    https://isaurah.blogspot.com/2015/10/magie-blanche-pour-maigrir-special.html#more

    Je ne veux pas juger, chacun fait ce qu'il veux, mais sur ce même blog on trouve pas mal d'autre articles qui sont vraiment aux antipodes de ce qu'elle prone sur supraconscience.

    Si vous doutez que ce soit bien son blog, j'ai trouvez l'adresse sur sa page youtube, voir "mon blog" en bas de page:
    https://www.youtube.com/user/ladyisaura007/about

    Peut-être une simple coincidence, mais fait troublant si vous connaissez un peu l'importance de la numérologie pour les forces matricielles, sachez qu'en numérologie Chaldéenne ," Iso V Sinclair " = 36 et " Yza Venusia " = 36
    or 1 + 2 + 3 + 4 [...] + 36 = 666

    Je risque bien de passer pour un "vilain agent de la matrice", je n'ai rien contre cette personne en particulier qui est surement la première victime de l'histoire, mais ma conscience me pousse à partager ce que j'ai découvert car je suis convaincu à 95% que cette personne est manipulée par une entité vampirique particulièrement subtile et habile, qui dit énormément de vérité.
    Si vous regardez avec recul tout les commentaire de son blog, la plupart se comportent exactement comme dans le New-âge, beaucoup d'admiration et de soumission.

  • #4

    Victor (mardi, 04 septembre 2018 12:06)

    Pour aller un peu plus loin, voici le 2eme commentaire non validé que j'ai mis sur son blog suite au premier censuré:

    "Dommage que vous ayez choisi la censure, si j'avais tord et que vous êtes aussi transparente que vous le dites, la discussion aurait été intéressante pour tout le monde. Même si ce n'est certainement pas ce que vous recherchez apparemment, il y aurai eu une certaine beauté dans le geste.
    Il faudra quand même que les gens sachent que sur votre autre blog, vous incitez des gens complexés et fragiles à pratiquer des rituels de magie wiccane en invoquant leurs "ange gardiens" dans l'espoir de perdre 3 kilos et se sentir mieux dans leur prison de chair. Comment être plus aux antipodes de ce qui est dit ici, difficile.

    Après je reconnais que votre entité est en règle, en fait vous ne manipulez presque pas (quelques caresses d'égo bien placés par ci par là mais sinon c'est très propre), ce sont les gens qui consentent de leurs plein gré à se mettre à genoux devant leur nouveau gourou, alors que tout est dit: "ne croyez rien de ce que je dit", "ayez de l'identité, soyez souverain", "le grand jeu de la déception" etc...

    Les vampires de l'astrale on compris que la mouvance New age est périmée, alors maintenant la tendance générale de ces même entités est de la dénoncer comme une imposture, et de proposer à la place des choses bien plus solides, bien plus proche du réel, et les mêmes malheureux qui s'étaient émancipé de l'arnaque new age obsolète, replongent dans la nouvelle mise à jour, tête la première.
    On prend les même vampires et les mêmes proies, et on recommence dans un nouveau cadre. D'un certain point de vu, c'est habile, c'est fort, je l'admet volontiers.

    Donc même si je suis conscient de m'adresser à travers vous à une entité vampirique, au delà du bien et du mal, qui cherche juste à se nourrir, je reconnais qu'elle est en règle et que je n'ai rien à y redire, c'est aux personnes de le réaliser.

    Utopique, mais si vous publiez ce message, j’applaudis car ça imposerai le respect. Je passerai pour le méchant agent de la matrice qui vient attaquer et vous pourrez en retirer un bénéfice certain au final.
    Et si je me trompe sur toute la ligne, ce qui reste possible, alors pourquoi ne pas répondre. Vous devriez être en mesure de voir qu'il n'y a aucune hostilité dans ma démarche, vous qui ne "polarisez pas", montrez qu'il n'est pas obligatoire d'être dans l'admiration et la "soumission" pour être publié. "

  • #5

    nathalie (samedi, 08 septembre 2018 11:24)

    Bonjour,

    Je ne vois aucun raccourci dans la voie que propose Iso qui exige une discipline de fer. Une grande part de la pratique consiste à identifier le prédateur, qu'elle nomme parasite, dans chacune de nos pensées et de s'opposer avec autorité à ses suggestions pour ne plus en être victime et retrouver notre pouvoir et notre souveraineté. Il ne s'agit ici ni d'accepter ni d'intégrer notre part prédatrice mais d'identifier l'implantation étrangère pour s'y opposer avec une détermination sans faille et ainsi s'en libérer.

    L'autre pan du travail est d'épurer ce qu'elle appelle les mémoires planétaires, celle de l'âme, en les identifiant et les neutralisant peu à peu, c-à-d selon ma compréhension en les dépolarisant, en cessant de percevoir avec les lunettes bien/mal. Elle invite par ailleurs à révoquer toutes nos programmations astrales.

    Une des différences majeurs avec les LEO tient au fait de ne pas suivre la guidance, les désirs et les impulsions de l'âme qui pour elle est totalement astralisée (nourrie d'émotions et d'animalité) tant que la fusion avec l'esprit n'a pas eu lieu. Selon elle l'esprit ne guide pas mais nous éclaire pour que nous puissions nous guider nous-même, elle suggère d'ailleurs de n'accepter aucune forme de guidance ni de soumission à qui que ce soit et d'avoir uniquement des relations d'égal à égal.

    D'autre part elle ne fait aucune allusion au service, de soi ou d'autrui. Le seul désir et but de l'homme conscient étant de sortir de cette matrice falsifiée, ce qui ne peut être qu'un choix absolument individuel qui nécessite de se défaire de tout instinct grégaire et de s'extraire totalement de la conscience collective. Mais il apparaît dans ses réponses aux commentaires une grande attention à ne pas interférer avec le cheminement d'autrui.

    Elle insiste particulièrement sur l'importance d'avoir de l'identité et de l'autorité, de ne suivre personne et de n'adresser aucune demande à qui ou quoi que ce soit mais d'aller voir et de chercher l'information soi-même sur les plans invisibles, en se laissant toujours la possibilité de la contester, c-à-d en ne reconnaissant aucune autorité comme étant supérieure à soi.

    Pour ma part l'écoute et la lecture attentives de son blog m'a apporté davantage de clarté, permis de prendre conscience d'autres states de mensonges et contre-vérités et a affermi mon autorité face à la prédation. En me permettant de réaliser à quel point l'âme est astralisée (je l'ai très souvent senti comme une enfant blessée, ballottée par ses émotions), je ressens plus finement les manipulations de mes "états d'âme" et identifie mieux ses programmes y compris apparemment positifs mais provenant eux aussi de la fausse lumière. Je peux percevoir que mon âme est puissamment attachée à ses expériences dans la matrice artificielle, peu importe qu'elles soient aliénantes ou libératrices et qu'elle adore jouir des plaisirs qu'elle offre, en particulier ceux liés aux sensations du corps, sans se soucier du prix qu'il faudra payer. Quant à ses aspirations qui semblent les plus nobles, j'en viens à les mettre en doute aussi car elles tendent à consentir et donc m'enchaîner à cette création artificielle. Mon âme quand elle est coupée de l'intelligence et du discernement de l'esprit est comme une enfant sans repère se laissant tenter et séduire par tous les plaisirs artificielles de l'incarnation dans la mesure où ses programmes/mémoires sont ceux de la prédation. Mon âme reste fascinée par ce grand jeu de dupes tandis que mon esprit, ma supraconscience appelle à la sortie radicale de l'illusion.

  • #6

    nathalie (samedi, 08 septembre 2018 11:27)

    L'exercice de discernement/comparaison de divers enseignements m'est particulièrement utile pour mesurer mon degré d'adhésion plus ou moins conscientisée à telle ou telle vision proposée. Très intéressant de voir comment ça réagit en moi quand l'une d'elles semblent en conflit avec une autre, soit que j'ai tendance à la rejeter si elle est trop en contradiction ou que j'y suis trop attachée soit que j'accepte de l'examiner avec le moins d'à priori possibles, sans chercher coûte que coûte à préserver ni défendre ce qui me semble vrai. Tout enseignement est susceptible de devenir une nouvelle programmation à partir du moment où je l'accepte comme vrai, même provisoirement en attendant d'être en mesure de le valider par moi-même, me souvenant que ce que ce qui vibre comme vérité en moi à un moment vibre souvent faux au fur et à mesure que se dévoile un nouveau pan d'illusion. J'observe depuis de nombreuses années que je fais l'expérience de ce que je crois et donc que mes expériences tendent à prouver les croyances actives dans ma bulle de perception. Ainsi il me semble très hasardeux de me fier à l'expérimentation pour discerner ce qui est réel de ce qui est illusoire. Tant que je reste tant soit peu possédée par le prédateur ou les mémoires de mon âme une illusion peut vibrer telle une vérité incontestable au plus profond de moi car je reconnaîtrais alors comme étant authentiquement moi-même ce qui en réalité peut n'être qu'un programme dont je ne me suis pas encore dé-identifiée.

    Merci à tous ceux qui contribuent à dévoiler l'illusion. Rappelons-nous que tant que nous sommes incarnés ici nous sommes prédatés et trompés - les pièges tendus étant de plus en plus subtils et difficiles à repérer - si nous avions déjoués tous les pièges nous ne serions plus là pour en discuter.