Témoignage 151 - David T - Son expérience avec le chlorure de potassium

Témoignage suite à la question 76 de Marie-Claire 

 

Bonjour Marie-Claire et au réseau Léo,

Concernant le chlorure de potassium, le goût peut être atténué par le froid (ce qui implique de conserver sa bouteille de préparation au réfrigérateur) et effectivement par une plus grande dilution.

 

Cependant, le palais s'adapte et au bout d'un certain temps, je ne prêtais plus d'attention particulière à son goût (j'en ai usé de manière régulière (en ménageant des pauses) sur une période d'environ trois ans il y a quelques années de cela.

 

Pour les effets 'désagréables' (diarrhées et autres), une fois passée les premières périodes de détoxination, c'est à chacun de déterminer son seuil de 'tolérance intestinale' (phénomène similaire à ce qu'il est possible de constater également avec la prise de vitamine C à haute dose) en fonction de la concentration de sa préparation et de la quantité ingérée par prise.

Il est bon de marquer des interruptions dans la prise de chlorure de potassium un ou deux jours par semaine (pour une personne qui en prend quotidiennement) car cela fait pas mal travailler les reins. De même que des pauses plus longues au cours de l'année.

Pour le citrate de potassium, j'en ai pris également sur une assez longue période. Il est vrai que le seuil de tolérance intestinal était plus élevé qu'avec le chlorure de potassium (du moins dans ce que j'ai expérimenté). D'aucuns (certains chercheurs) disent que le potassium est mieux assimilé sous cette forme et que cette dernière est moins acidifiante pour l'organisme que la formulation avec le chlorure.

En espérant que cela te sera utile,

David T.

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    David T. (dimanche, 21 mai 2017 23:23)

    Bonjour Marie-Claire et aux Léo,

    Désolé, il était tard lorsque j'ai répondu et j'étais manifestement dans un état modifié..."d'inconscience", errant dans le monde aux saveurs latines de " l'ère à tome".

    Ceci pour dire que les expérimentations auxquelles je me référais concernaient le chlorure et le citrate de magnésium et non de potassium.

    Pour être plus complet, je m'étais intéressé à l'époque au chlorure de magnésium
    et à d'autres formulations à partir des anciennes recherches du Pr. DELBET.

    Ultérieurement, j'ai cherché des compléments sous forme d'ororates mais ceux-ci ont été assez rapidement interdits en France, malgré le vaillant combat de T. Souccar (dont je lisais les ouvrages avec un vif intérêt) et d'Isabelle Robard. Je ne sais pas ce qu'il en est actuellement (un ami m'a dit qu'il est possible d'en trouver via le net).

    J'ai également testé plus tard des formulations de type diglycinate, en éprouvant beaucoup moins de désagréments intestinaux (mais ces formulations étaient plus chères).

    Depuis, je me complémente en minéraux plutôt par le biais d'aliments choisis pour leur richesse en tel ou tel élément (en prenant en compte leur biodisponibilité).

    Bonnes expérimentations,

    David