Témoignage 157 - Nina à Johannes - Processus de la présence

Suite au témoignage 147 - de Johannes - La violence

 

Coucou Johannes,
 

Merci pour ton encouragement, qui a enfin réussi à m'interpeller : j'ai bien senti que la prédation opposait des résistances afin que je ne prenne pas la mesure de ce que je devais comprendre, percevoir et surtout mettre en pratique...

 

Je tenais à te féliciter pour l'analyse comparée que tu as faite dans la présentation du processus de la présence que j'ai enfin là aussi réussi à lire. Cela m'a tellement parlé que je viens de commander le livre. Merci pour ton partage !

Je sais traverser en ce moment des résolutions karmiques importantes en lien avec mon témoignage 154 et découlant comme tu l'expliques de l'observation de "mémoires/souffrances" et de conflits émotionnels que je négligeais parfois de bien conscientiser.

D'ailleurs, à ce sujet, pour répondre à ta proposition de répertorier l'ensemble des réveils matin susceptibles d'être utilisés par la Supraconscience pour nous empêcher de nous rendormir... j'expérimente le puissant pouvoir de transformation, de guérison et de croissance qu'est l'annonce d'une maladie comme le cancer. (Je témoignerai bientôt du processus traversé et de la manière dont la cétose s'est imposée à la poursuite de mon incarnation.)

Je serais très intéressée d'avoir plus de précisions concrètes, sur ce qui a été pour toi, "ces moments de résolutions karmiques importants" surtout parce qu'ils t'ont conduit sur la voie d'acceptation de cette part sombre et contribué à "réduire significativement l'agressivité globale" que tu portais.

J'espère que la lecture du processus de la présence, me permettra de davantage percevoir les "petites batailles intérieures et extérieures" et autres jeux de la prédation afin d'en être de moins en moins la marionnette. Quoiqu'il en soit, il m'est définitivement demandé de cesser de théoriser pour résolument mettre en pratique, je pense donc que la discipline développée dans ce livre m'y conduira... "à faire" à suivre !

Au plaisir de te lire.

@ bientôt

Nina

Écrire commentaire

Commentaires : 0