Témoignage 162 - Alicia-Atmaja - suite à la question 85

Suite à la Question 85 - Alicia - Quand le mental-savoir, éloigne de la connaissance

  

Je viens de prendre connaissance (eh oui!) de votre longue réponse dont je vous remercie et que je tiens bien évidemment en considération puisque participer à ces échanges c'est accepter les nécessaires remises en question de ce que nous y confions de personnel et où le Prédateur influence, voire prend la gouvernance : je l'ai écrit, nous sommes des chercheurs de vérité et, à ce titre, notre solidarité est indispensable afin que, si l'un de nous s'égare, ou chute, les autres l'aident à dessiller ses yeux obscurcis, ou à se relever.

D'ores et déjà, je reconnais avoir usé de certains mots inappropriés et trompeurs qui ont généré en toute logique une confusion entre CONNAISSANCE et SAVOIR, car je voulais débusquer la quête de savoir et me suis laissée abuser en écrivant quête de connaissance, ce qui n'est absolument pas la même chose ni surtout la même finalité.
Or, c'est bien du savoir à la connaissance que mes longues quêtes m'ont menée depuis l'âge de 18 ans.


Et il était certes non recevable et dicté par mon prédateur que je conteste chez vous (lors des "interminables causeries intellectuelles" que j'ai mentionnées avec un rejet certain) ce que je fis personnellement durant de très longues années pour en arriver, enfin, et il y a peu, à une vision à la fois synthétique et analytique du déroulement de ma vie et à cette quête de Connaissance nécessaire et indispensable pour déjouer les boucles de rétrocausalité.


Il est, je le constate fort délicat d'aborder des sujets aussi pointus que les manipulations transdimensionnelles et de notre prédateur, par écrit : on se fige dans des concepts et il n'y a plus de fluidité, les remises en cause sont elles aussi figées : alors, qui sait, cela pourrait être un sujet de rencontre entre nous ?
De vive voix, on ne dit pas la même chose et on corrige de suite les erreurs de parcours de pensées et d' expression, non ?
Alors, une fois encore, dîtes moi ce que vous en pensez !
Et j 'ose espérer que vous ne perdrez pas d' énergie...!!!....
Et si mon texte sert à débusquer, selon ce que vous dîtes, eh bien, je suis tout à fait ok pour que vous en usiez, afin que mon Prédateur soit mis à jour et serve donc un cheminement commun: ce en quoi je le remercie...


J'ai écrit ci-dessus bien des choses qui sont effectivement le fruit de mes expériences, et l'aboutissement d'un long processus de connaissance, et consécutivement de détachement, j'ai aussi confié ici des découvertes libératrices : je tiens à poursuivre... avec vous si ce désir est partagé bien évidemment !
Mais presque tout ça n'intéressera pas du monde car je note fort peu de commentaires.


Je vous embrasse fraternellement

Écrire commentaire

Commentaires : 0