Témoignage 184 - Graça - J´ai dit OUI à la Vie

Bonjour à la famille Léo,

 

Quand on m´a offert le livre "dialogues avec l´ange, rien que le fait de le lire, nourrissait mon Âme.

Je ne comprenais pas tout, mais au fond de moi je savais que c´étais juste.

À cette époque la je venais de rompre les liens justement, d´une relation love bite, complètement destructrice, qui a duré 23 ans.

 

Le prédateur était tellement subtil, quand je me suis réveillée, j´étais complètement paralysée, emmaillotée par le fil d´araignée qu´il avait tissé autours de moi (sa proie).

Ayant pris conscience de l´enjeu (peurs), mon corps a commencé à allumer des feux rouges. 

Un champignon s´est installé dans l´appareil digestif, il me disait que j´étais parasitée. De la bouche à l´anus, je brûlais. Je ne pouvais plus digérer ni l'information ni la présence du prédateur que j´avais face à moi.

 

Je suis arrivée au point où je me suis demandée : - tu veux vivre ou mourir ? Si tu veux vivre, VA T´EN !

Et c´est ce que j´ai fait, sans demander l´avis de personne, j´ai sauté dans le vide. J´ai dit OUI à la Vie.

C´était tellement énorme que personne m´aurait cru. D´ailleurs c´est ce qui est arrivé, on m´a prise une folle.  

 

Actuellement j´habite au Portugal et je ne vois ni de près ni de loin ici quelque lecture ou autre qui parle ou renseigne sur la prédation transdimensionelle.

 

Ce qui m´a incité à entrer aujourd'hui dans le Réseau Léo, est une photo que j´ai prise hier à Lisbonne d´une peinture street art que j´aimerai partager avec vous, mais je ne sais pas comment faire pour la coller avec le texte.

Grosso-modo ce sont deux hommes face à face.

Celui de gauche (côté féminin) n´a pas de tête, celui de droite tient dans ses mains une espèce de gros cerveau au dessus de la place de la tête manquante de l´autre. Ce cerveau dépasse largement en largeur les deux têtes.

 

Ce que j´ai remarqué aujourd´hui en regardant cette photo est ; ce cerveau à une forme de tête reptilienne et pleine de connexions qui mènent nulle part.

 

Ce cerveau énorme représenterait-il l´inconscient collectif reptilien et/ou patriarcal   qui commencerai à se déconnecter ?   

Ou est-ce la révélation des connections absurdes, invalides, obsolètes, néfastes... que le patriarcat reptilien a programmé à l´encontre du féminin ? 

 

En tous les cas, merci de votre attention et au plaisir de vous lire.

Graça

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0