Témoignage 214 - Isa à Gé - Tu m'éclaires !

Suite au Témoignage 206 - Gégé - Je me surprends à pleurer

 

Merci, tu m'éclaires, et comment !

Super-prédation de la vie sentimentale : au moment où je me posais la question de ce que j'allais décider par rapport à un compagnon, je pose la question au moment de m'endormir pendant plusieurs soirs de suite, et une nuit, je suis réveillée par une voix de stentor (d'outre-tombe ?) qui dit très fort : "Donne le meilleur de toi-même !". J'en tremble encore rien que d'y penser.

Et moi, en bon petit soldat (merci l'éducation à la castagne), j'ai obéi.

 

Inutile d'ajouter que ma vie est une gâcherie de première.

Harcèlement moral et manipulation (je n'y ai vu que du feu pour dire que je ne m'en suis même pas aperçue), puis largage avec scènes de ménage (après la séparation, c'est pas fréquent, non?), rapt de mon fils de 10 ans que je n'ai plus vu pendant 9 mois puis 1h toutes les 2 ou 3 semaines en milieu "protégé" pendant encore plusieurs mois jusqu'à la juge pour enfants, puis 2h les dimanches impairs (inutile de dire que les fêtes chez les copains passaient en 1er), puis lorsqu'il a eu 18 ans, il l'a mis dehors et j'ai récupéré un ado attardé schité et remonté contre moi. Dur dur.

Traumatisée.

 

Résultat : j'ai cessé d'entendre, et comme il a fait le vide autour de moi (ça non plus je ne m'en suis pas aperçue, je bossais et je faisais bouillir la marmite, c'est comme les grenouilles dans l'eau froide mise sur le gaz), je suis solitaire, maintenant j'ai du mal à aller vers les gens, comme si je ne savais plus comment faire (en plus que je ne les entends pas tous bien).

C'est-y pas du boulot de prédation, ça ?

 

Pardon pour le pavé, je sens que ça me soulage.

Merci à tous de vos témoignages, toujours très éclairants.

 

 

P.S : Je n'ai pas écouté cette série de vidéos, car souvent le son n'est pas suffisant, même avec mes prothèses cela m'est pénible.

Écrire commentaire

Commentaires : 0