Témoignage 240 - Lisa - Je veux la Vérité, faire partie de la Vérité

Agir comme une obligation et l’action qui pouvait bousculer le système allait dans le sens de l’absurdité. En réponse aux tentatives de morsures de haine, la logique in-ex-acte.

Je me sens mal (suis pas SDA et suis perdue, dans un lieu perdu – et qui risque d’exploser), « Je veux la Vérité, faire partie de la Vérité, … » voir le message Léo - Laura K.  (qui m’a fait peur car, ici, ce n’est pas certain et pour cela un grand merci, je ne peux plus fuir les peurs)

 

Menaces, harcèle+ment : mise à l’index par « tout le monde » C’est pas beau, pas gentil, ouh lala et bien que je préfère la discrétion, je sens que (comme un lion ?)  je brave, je défie ce  « tout le monde » (allons jusqu’au bout de cette pseudo moralité). 

Parce que je commence à voir, sans surprise, les systèmes de programmation se déployer avec fracas à l’extérieur et à l’intérieur. En face la peur, en moi la peur.

 

Ce que (je crois que) je n’arrive pas à écrire, à décrypter ; et ce que je repousse, ne veux pas entendre ; ma guidance que je cherche, l’aide que je demande – et qui me sont donnés dans le même temps et me plongent alors dans une présence sur plusieurs ‘niveaux’. 

 

La vérité se doit de retentir dans la désinformation qui se répand (je parle pour moi). De toute façon je n’ai nul choix (je ne fais pas ce que je veux= amou et lumi) et j’ai bien mesuré à quel point j’étais coincée, isolée et abandonnée dans cette histoire digne de vos « Bézu ». J’ai perdu tout espoir (de miracle) en réalité. Étiez-vous certain de traverser et d'y survivre ?

 

Alors ce (grand) fracas à l’extérieur, maintenant pour moi assez ‘normal’, je l’ai bien anticipé et j’ai aussi officiellement mis une limite à l’abus il y a déjà quelques temps. Oui. (après quelques « combats » (trans et intérieurs) dé-niaiseurs, (anti-niaiseries et anti-déni). 

Ensuite le mental déchaîné (venant à mon secours) qui semblait vouloir m’envahir. 

Avec en parallèle les images de ces alter-égo – des deux côtés- un exemple de ce qui m’est arrivé dans tout ce fatras bien+veillant : 

 

On réfère à l’autorité, … la délation, je sors mon étoile jaune qui est belle comme un joyau au soleil – c’est mon droit ? et ma liberté ? 

L’autre qui juge et se marre,… la sorcière, folle-sagesse, préparez le bûcher pour qu’on la brûle, haha ! même pas peur, même pas mal – c’est pas là que ça fait mal, (mais où alors ?) 

 

On alerte  au danger, terrorisme et conséquences… dehors, ils ont la peste ! – c’est pas vrai non plus - je ne suis pas d’accord en fait, et cela doit devenir aussi officiel face à l’autorité, en contraste avec les sales coups qui sont faits « en douce /violence +rappel de programmes ». 

 

Je ressens le dégoût me gagner. Entrer dans la honte, les rejets et rêves ou désirs, les rôles pris ou reçus, la peur partout, en lieu d’en sortir.

Me voilà dans l’extrême de quelque chose, qui était annoncé, sachant que je n’ai rien à faire ici (je dérAnge ?), et n’ayant aucune solution. Je suis là, c’est comme ça.

 

Ma cohérence extravagante a eu le respect de l’autorité et peut-être mordront-ils ailleurs ? 

Même ensuite, je veux dire dans les contrecoups, il m’a fallu m’asseoir bien au centre et absorber la totalité des réalités touchées, mentalement, intuitivement, les images surgies pendant, avant et après, au passé, présent et avenir, et puis encore voir entendre toutes ces informations générées, à garder sans trier, vraiment comme des richesses et dans toute leur abondance. J’Y suis, je Me rassemble (nous sommes sur de multiples lignes), je reconnais, me re-connecte, (eh oh il y a quelqu’un ?) Intensité. 

Accepter avec plus de profondeur. Ni sauver la face ni en sortir. La souffrance remonte à la nuit des temps. C’est dans la réalité des cellules. (y a t’il un ‘truc’ les Léo ?)

De la réalité qui ne me veut pas, je ne peux sortir autre chose. Je crois comprendre et puis ?

 

Je trouve la connaissance par vos expériences, récits et vidéos. Dans l’accélération qui s’est faite, je chemine juste. Que manque t’il ? Qu’est-ce qu’appliquer la Connaissance ?

C’est vrai que je préfère éviter ceux qui restent fermés à mon cheminement, et ont le jugement prompt pour m’écarter, justifier leur hypnotisme et dormir tranquille. Inutile de les troubler.

Est-ce que cela gène ma transparence ? 

Encore un choix à acter !? Une place pour « moi » ? alors :)  dans le cénacle Léo ? 

 

L’isa (-Loù’isa) -  Louisa - 13

 

Depuis j’ai trouvé votre réponse à Ikam, qui m’interpelle, « C'est d'une assimilation des programmes de nos alter dont il est question lorsqu’une épreuve émotionnelle se présente… accepter de traverser les conditions d'enfermement de cet alter »

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Marie-Odile (samedi, 30 septembre 2017 07:27)

    Bonjour Louisa et les Leos
    Peut-être que la remarque qui suit n'a rien à voir avec toi et te prie donc de m'excuser si je te blesse.
    Je pense qu'au départ de chaque quête, il doit y avoir un besoin de vérité tel qu'il est nécessaire de prendre la décision définitive de ne jamais mentir, aux autres comme à soi, ou plutôt à soi comme aux autres car le mensonge se cache d'abord en soi.
    Et ce n'est pas facile à tenir, j'en témoigne après 40 années à marcher sur la corde raide, funambule entre deux mondes !
    A bientôt
    Marie-Odile