Témoignage 483 - Thanh - Retour d'expérience et créativité

 

Bonjour les Léos,

 

Pour commencer, je voudrais revenir sur un détail qui a été dit lors de ma venue dans l'Aude. Si mes souvenirs sont toujours bons, Yakout avait lancé à un moment quelque chose me concernant, du genre qu'elle me "voyait bien avec un manche" (comprendre par là joystick), et sur le coup, je n'avais que répondu à moitié, négligeant le fait.

 

Il se trouve que j'ai encore cette fâcheuse manie à faire de la "rétention d'information" comme si j'étais sous la contrainte de la torture et qu'il était crucial de ne pas révéler certaines choses à l'ennemi. Trauma du passé ou programme militaire plus que probablement, surtout que dans ma famille, plusieurs générations se sont succédées dans le domaine (dont: un paternel qui a fait l'équivalent du maquis contre le régime communiste, un aïeul haut gradé et enfin un autre plus loin qui avait servi pour les Français).

 

Et c'est sans compter mon attirance il y a plusieurs années en arrière sur les accessoires qui tournaient autour du Moyen-Age, j'avais même fini par m'acheter une épée. Je ne la possède plus depuis un moment, mais j'étais allé vérifier mes anciens mails, et la facture mentionnait bien une "épée de templier", c'était le nom du produit. Il y avait aussi une croix au bout de la poignée à forte ressemblance avec celle des Templiers.

 

Soudain, le voyage que j'effectuais il y a quelques années à Istanbul (donc anciennement Constantinople) prenait un autre sens ! C'était un point de passage du temps des Croisades et il y a eu des batailles dans cette ville. Je me souviens aussi que la fresque du Christ m'avait touché, à la basilique Ste Sophie.

Les époques se superposent, littéralement...

 

Un peu plus récemment, après une très longue période sans contact, j'échange quelques mots avec une ancienne de ma guilde (pourtant la page a été tournée depuis un moment), qui vit désormais à l'autre bout de la planète. Aux dernières nouvelles, elle est bien partie pour devenir pilote de ligne, ayant déjà validé une licence privée.

 

Donc oui, tout ça pour dire, Yakout, tu avais vu juste. Je (ou plutôt, un alter) le manche à la main, ça me parle. Je ne me l'étais pas vraiment avoué jusque là malgré une attirance pour les aéronefs, - toujours avec cette impression que c'est plus simple pour moi d'en piloter - quelle que soit l'époque ou le type d'engin.

 

Sur un autre sujet, j'ai reçu au début de l'automne un courrier de la CAF/Service Social m'expliquant qu'étant au RSA depuis plus ou moins 2 ans maintenant, mon aide va être redirigée vers le retour à un emploi salarié ou la création d'une auto-entreprise (AE). Il se trouve que l'AE était en discussion depuis un bout de temps avec mon interlocutrice du RSA, et aussi par d'autres signes apparus. La perspective de retourner à un emploi classique me paraît vraiment difficilement concevable (je pense sincèrement que même le corps "dirait non") ; alors ce sera l'AE.

S'en suit une période de doutes où je traine un peu le dossier... Que faire, comment, pour quoi ? Les papiers, les taxes ? Bref, le mental confus s'en mêle aussi.

 

Curieusement, dans cette même période, un site propose toute une suite logicielle à prix cassé (dont le logiciel de peinture me fait de l’œil).

Je ne manque pas de remarquer que le slogan publicitaire est le suivant: "Create with confidence !" (Créez avec confiance !)

Message reçu 5 sur 5 pour ainsi dire ! Finalement cette AE sera créée début novembre, avec pour activité principale 'Edition de revue et périodique' (j'avais mis par défaut "Blogueur" lors de la pré-inscription, ça a été changé à mon insu mais ça ira parfaitement !). En activité secondaire, j'ai tout de même laissé graphiste/illustrateur sans droit d'auteur, même si je ne me fais pas trop d'illusions là dessus.

 

Ça fait belle lurette que je n'ai plus vraiment pratiqué le dessin*, et les rares fois où j'ai produit quelque chose avec une contrepartie, j'y étais allé justement sans demander quelconque contrepartie. Le client a donné par la suite.

Pour ce qui est des travaux plus personnels, l'idée de les monétiser me rebute au plus au point depuis.. longtemps en fait. Ca me paraît comme un "affront". (Et c'est pareil pour tout ce qui toucherait à l'élévation de conscience)

 

Naturellement, on en vient à l'idée des dons (comme précisé sur le Réseau Léo).

Je sens tout de même que dois faire l'expérience de l'AE de mon côté, je verrai bien ce que j'en tire. Il me reste un peu de marge pour marge de manœuvre dans le cadre de cette AE même si, du coin de œil, j'ai aperçu des "objectifs de contrat" sur la fiche du Conseil Régional avec des sommes à atteindre à terme, mais ce n'est pas ce qui me préoccupe le plus ! Si j'ai 0 à déclarer, eh bien ce sera 0.

 

En parlant de chiffres, ma nouvelle carte bancaire est arrivée, avec pour date d'expiration le 11/22...

 

*note: Je dois préciser, que dans un grand nombre de séances, j'avais ressenti une frustration extrême vis-à-vis de mon propre "pouvoir créateur", ici symbolisé par le dessin. Plus précisément, ne pas pouvoir créer de manière plus fluide, simple (colère qui en a sûrement nourris plus d'un, lol). En même temps, ça pourrait aussi être d'autres alters à la créativité restreinte et/ou réminiscences d'états d'être dans d'autre sphères où les choses sont plus directes entre l'esprit et la matière...

En tout cas, je comprends pour être passé par là.

 

Thanh (cen68)

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0