Témoignage 444 - Jules - De l'ombre à la lumière

 

Je suis né un 16/08, lendemain d'un jour férié. Je me suis présenté par le siège, on a dû aller me chercher pas de césarienne ! La sage femme a dit qu'elle n'avait jamais vu un bébé avec autant de bleus en vingt ans. Pour arranger, j'ai fait une jaunisse ! La première fois que ma grand mère paternelle m'a vue elle a dit "qu'est-ce qu'il est moche".

Direct dans le disque dur...

 

Vous parlez souvent du patriarcat reptiliens, mon père en est la définition. (D'ailleurs j'ai reproduit la même chose pendant des années, périodes très éprouvante pour me défaire du programme...).

Donc mon père était gardien de la paix, vers mes dix ans il est entré en CRS. (Expérience que j'ai fait aussi, au bout de deux ans j'ai démissionné...) Ma mère était aide médico psychologique, sa politique était plutôt celle de l'autruche.

 

Mon père était violent !

Entre mon nez cassé et la mâchoire déboitée qui c'est remise trente ans après, il avait de la chance, je ne marque pas ! Tous les soirs où presque je prenais trois trempes, je n'arrivais pas à dormir, je rejoignais mes sœurs dans leur chambre. Sinon je regardais le plafond pendant trois heures sans que le nopron ne face effet ! (Sirop censé me shouter).

 

Un souvenir venant de ma mère, j'étais dur et pas facile ! ( Éducation où dressage ?)

Donc après avoir encore reçu une gifle dans le nez et saignant abondamment, je me tourne vers mon père et m'essuie avec les rideaux de la chambre en lui disant c'est malin je saigne maintenant ! Ma mère parlant à mon père "oh non, pas mes rideaux chéri !"

La seule fois où elle a montré son désaccord c'est lorsqu'il m'a mis un coup de rangers en pleine face...

 

Vers huit ans il est entré dans la salle de bain et sans détour il s'est masturbé dans le lavabo et ma dit une fois terminé "c'est comme ça que sa marche mon fils".

J'étais terrorisé, je me rappelle que je craignais qu'il s'approche.

Je vais essayer de prendre un raccourci et passer les multiples humiliations subies !

Ma grande sœur avait onze ans et moi neuf lorsque qu'un soir il l'a violé, elle n'arrêtait pas de m'appeler au secours ! A mon âge ce qui pouvait se passer été flou pour moi, j'étais pétrifié dans mon lit. Mon père me faisait trop peur pour imaginer ne serais ce que sortir du lit... J'avais envie de lui hurler qu'elle se taise ! J'ai enfoncer mon cousin dans mon visage.

 

Pour moi le lendemain, cerveau reset, occultation tout va bien...

Pour ma sœur cela a marqué son adolescence en mode gautique hard auto destruction.

Nos rapports se sont détériorés les filles sont devenus une énigme pour moi.

 

A douze ans, il m'a masturbé " c'est comme ça qu'il faut faire".

Quelques mois après j'ai expérimenté et la masturbation est devenu une compétition envers moi même pendant des années.

 

Mes parents sont endormis en mode 3d, courir après le temps, l'argent, régler les crédits avoir une voiture qui reflète un masque d'illusions social et veulent être tranquilles...

On a été élevé (dressé) plus ou moins à l'ancienne, ils n'échangeaient pas avec nous.

Mon père est plutôt secret, mon adolescence à été marquée par son absence en déplacement ou sa double vie...

Lorsque que l'on se voyait j'étais plutôt dans la confrontation.

Malgré cela, il avait toujours représenté la droiture la justice, je l'avais érigé sur un pied d'éstale.

 

Le château de cartes s'est effondré lorsque ma sœur a tous déballé, c'était le pire moment pour moi je sortais de l'armé et les parachutistes avaient fait de moi un vrai pitbull... Pour corser les choses, quelques mois avant l'armée, je venais de faire allégeance aux reptiliens en me faisant tatouer un dragon.

La colère que j'avais étouffée pendant des années venait de s'emparer de moi, pendant des années c'est elle qui allait régir ma vie et c'est au prix d'un effondrement intérieur, que j'allais pouvoir voir la lumière...

Il m'aura fallu des années avant de comprendre le tableau en prenant de la hauteur.

J'ai toujours été le vilain petit canard de ma famille !

J'ai remué la vase, déterré des dossiers, il m'a fallu à peu près vingt ans pour avoir une vue d'ensemble.

Même si c'est pas beau, avec le recul ça m'a permis de comprendre certains programmes.

 

Comprendre aussi, grâce à vous comment on peut se faire posséder par un alter qui est décidé à nous faire expérimenter des choses qui peuvent être border ligne.

En expérimentant tout au long de mon parcours, j'ai pu avoir des sentiments de déjà vu, avoir conscience que ce chemin c'est l'ombre avec tout son mal-être et mal-aise, d'être à l'écoute de ce qui fait vibrer mon âme.

Maintenant, grâce au réseau j'y vois de façon plus précise dans le jeu qui se joue dans ma vie.

Cette prise de conscience me permets de reconnaître les programmes de les mettre à jour et de m'en libérer.

Je vous remercie.

 

Jules (dépt 12)

 

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    vincent rivière (samedi, 18 mai 2019 16:44)

    Salut Jules
    Juste te dire que vilain petit canard devient grand cygne

  • #2

    Armelle (lundi, 27 mai 2019 21:10)

    Bonjour Jules,
    Ton écrit est bouleversant car il démontre à quel point nous pouvons nous dissocier en subissant des formes de violences diverses. Le comble étant que nos bourreaux nous "fractalisent" si bien que notre vision du monde en est complètement retournée. Ainsi malgré les actes de ton père, il devient malgré tout pour toi la représentation de la droiture et de la justice, si bien que tu "l'avais érigé sur un piédestal". Ton expérience est représentative de tout ce qui se passe dans notre monde de 3D si bien que nous arrivons à croire que tout ceci est parfaitement normal. Grâce au travail du RL et avec une bonne dose de courage nous pouvons nous déprogrammer; et...comme le dit souvent Hélène "la vigilance du Chaman" est de mise... Merci pour ce beau témoignage

  • #3

    Jules (lundi, 05 août 2019 18:13)

    Jules à Armelle,


    Bonjour Armelle, je souhaitais te répondre plus tôt mais ces derniers mois ont été très éprouvant.
    Ayant écrit et diffuser ce témoignage en me dévoilant personnellement, j'ai montré à mon prédateur ma détermination à vouloir cheminé en 4d.
    De ça part le message fut clair " si tu veux que je tourne le dos à mes frères et que je me range à tes côtés, tu vas être éprouvé et tu vas me montrer que tu as les reins assez solide".
    Effectivement c'est le cas et c'est le je!
    Tu me dis que mon témoignage est bouleversant, j'imagine que nombre de personnes on pu l'être. Pourtant j'ai veillé à limiter mon écrit pour ne pas laisser mon prédateur s'immiscer et provoquer de multiples nausées au lecteur et ainsi faire une prise énergétique !
    Je vais m' écarté un peu du sujet pour que tu es une vue d'ensemble sur mon action.
    Il y a quelques temps j'avais des échanges avec une personne du réseau, cela n'a pas été très fructueux car on été dans une certaine incompréhension mutuelle...(sûrement un lien karmique non résolus).
    Elle me poussait à écrire mon témoignage mais je butais devant certains obstacles, avant d'écrire je me suis retrouvé en bad!
    Je lui ai demandé de l'aide et est eu en réponse " rendez vous sur le réseau si tu l'ose !"
    Même si ça a été un peu compliqué, je n'éprouve aucun ressentiment, j'imagine qu'elle a voulu ce préserver.
    Je ne fonctionne pas à la provocation, je garde une certaine luciditée, surtout concernant ce témoignage qui tourné autrement pourrais entraîner nombre de personnes de ma famille dans leur chute ou peut être être obligé à garder le fusil chargé derrière la porte...
    Leur sort ne m'appartient pas.
    ( Pourquoi pourrais entraîner !
    Sans faire dans la paranoïa, le réseau n'est pas lu que par des Léo). �
    Quelques temps plus tard j'ai recontacté le réseau pour une rencontre et au vu des conditions dans lesquelles je me présenté mon offre à été décliné.
    Effectivement je n'étais pas mur pour la rencontre, mais la porte ne m'était pas fermée ultérieurement.
    J'ai fais état de mon souhait d'avoir un avis pour structurer ce témoignage, et non ça ne marche pas comme ça !
    Le boulot était en moi.
    J'en reviens à mes moutons !
    Ce témoignage m'a demandé du temps parce que si je deballais crûment tous ces dossiers l'autre conséquence aurait été que là prédation aurait fait un buffet avec les nausées des lecteurs.
    Peu probable que cela aurait été mis en ligne car le réseau veille.
    Après mon vécu, en regardant en arrière je trouve magique d'en être arrivé là et ce n'est pas fini.
    De l'ombre à la lumière.
    Bon cheminement à toi .

    Jules.