Transcription de la conférence « Naissance et Renaissance » de Patrick Burensteinas (Suneva)

 

Réalisé par Christine et Stéphane

  (Version PDF en bas de page)

 

 

Source : https://www.youtube.com/watch?v=UBgAefDqLt0

Conférence du 18 octobre 2014 à Montréal

Partagée sur le site du Réseau Léo le 7 février 2016

 

Les sujets suivants seront abordés dans la vidéo, vous trouverez ci-dessous des repères temporels :

 

02min00' : Naissance, Vie, Mort

07min17' : Adam

08min04' : Transmission

08min27' : Se vider, Immobile

10min50' : Désirs

14min00' : Religion

14min45' : Moment présent

16min00' : Maladie

17min30' : Relation parents - enfants

20min35' : Relations amicales

21min18' : Pêché, Enfer

25min00' : Transmutation des émotions, Psychanalyse

27min00' : Sept étapes entre la matière et la lumière, Trois passages vers l'unité

28min45' : Dépasser la peur, Blanche neige et les sept nains (V.I.T.R.I.O.L.)

33min57' : Création de l'univers, Matière

38min35' : Corps, Âme, Esprit

42min35' : Sept sphères, Sept couleurs

43min00' : Densité de la matière, Lucifer

45min48' : Amour et émotions

48min30' : Relation Homme - Femme, Vie de couple, Mariage

55min28' : Espace, Temps, Expérience

1h43min40' : Christ, Trous noirs, Lumière

1h05min27' : Les 7 épreuves de la quête

1h20min00' : Cycles de la vie à travers les âges

1h22min24' : Les enfants voient la réalité non-ordinaire

1h26min40' : Extraterrestres, Défunts, Fantômes

1h32min45' : La mort selon les cultures

1h43min04' : Caïn et Abel, Écologie, Environnement, Nourriture Bio, OGM

2h02min14' : Jugement, Réincarnation, Vies antérieures, Mémoires généalogiques

2h09min49' : Notre corps est un univers dont nous sommes le dieu

2h12min07' : Bon chemin / Erreur

2h13min40' : Corde d'argent, Coma, Réanimation, NDE (EMI)

2h18min08' : Anges et Archanges, Archétypes (Christ, Jésus, Vierge), Êtres de lumière, Élémentaux,

2h27min08' : Maître et Disciple, Tradition et Transmission, Source

2h34min22' : Égo, Empreinte

2h35min50' : Âme, Émotions, Souffre, Agitation

2h37min23' : Joie du moment présent. Liberté.

2h42min05' : Dédicaces, Remerciements.

 

 

Listes des jeux de mots avec la langue des oiseaux

 

Je travaille dans un laboratoire – moitié labor / moitié oratoire soit moitié dans la matière / moitié dans l’esprit.

Dès qu’on nait on n’est plus car naitre c’est non-être. On vit, on meurt jusqu’à être de nouveau. C’est peut-être cela la clé.

Le contraire de la vie c’est la mort. Mais le contraire de la naissance c’est quoi ?

Peut-être que l’on fait que naitre une fois et que le contraire de la naissance c’est être - naitre c’est peut-être se couper de quelque chose et comment va-t-on retrouver cette unité, cet univers ?

On est tous unis-vers.

La peur de la mort, c’est la peur du fractionnement, d’être coupé. La mort – on entend l’âme hors.

C’est un changement d’état. C’est une clé pour comprendre la mort.

Quand on arrive dans ce monde, on apparait. Quand on quitte ce monde on disparait. On ne fait donc que paraitre ?

S’amuser c’est s’user l’âme – l’âme usée

Le mot MORT est écrit M : femme qui accouche – O c’est l’élément eau – R c’est l’élément air – T de la terre. L’élément qui manque c’est le feu et ça tombe bien car c’est ce qu’on dit de la mort – feu

C’est pour ça qu’ici on s’éteint.

Le profane marche et l’initié démarche car si on démarche on s’arrête et c’est la quête de l’immobilité.

On a associé la sagesse au non mouvement et la sagesse c’est la quête de l’immobilité.

Les agitations en alchimie on appelle cela du souffre et c’est pour ça que quand on les garde à l’intérieur de soi on souffre, c’est la souffrance – souffre-en-ce

Comment on va éliminer son agitation pour trouver son immobilité ?

ADAM c’est Aleph = le mince filet de lumière et DAM = la terre ou le sang et le sang c’est les mots et les mots, l’émotion = L’émotion de Dieu, donc les hommes c’est l’émotion des Dieux ! L’émotion, l’agitation et si on veut retrouver le Aleph il faut perdre l’agitation.

Essayer c’est se donner la possibilité de ne pas le faire. Vous faites ou vous faites pas.

Transmission = ça passe à travers nous et on y est pour rien.

Enseignant = en saignant – je donne mon sang rouge avec les émotions.

Quand on donne son sang et que l’on n’en a plus, on fait semblant – sang blanc.

Jeu – Je qui donne des clés de travail essentielles – est-ce en ciel ?

Confidentiel – confié en ciel

Création en 7 jours et l’Esprit s’est reposé le 7e jour : se reposer ça ne veut pas dire rien faire c’est se poser à nouveau.

 

La voie de l’initié est la voie de la mort – l’âme hors. Ce n’est pas courir mais prendre tout ce qui passe. Perdre son agitation pour trouver son immobilité.

Désirer quelque chose c’est réserver de la place pour l’accueillir mais si vous désirez quelque chose sans que cela vienne, il reste que des trous.

On est donc avide – à vide. Et celui qui est vide se plaint – plein.

On croit que le but du jeu c’est de désirer des choses en permanence. Ne rien désirer mais prendre tout ce qui passe. Mais il faut le lâcher quand ça nous dépasse.

Je suis pleins d’émotion, je ne sais pas quoi en faire - enfer et enfermer c’est le même mot. N’ayez pas peur d’aller en enfer vous y êtes. Quand vous tournez en rond et que vous ne trouvez pas de solutions – dissoudre… on est épais car c’est pour cela que l’on ne comprend pas la voie.

La voie est simple et nous sommes complexes et c’est pour cela qu’on en a des complexes.

 

Persévérer – Percer et vous verrez. Percer quoi pour voir quoi ?

Bien vivre l’intensité du moment présent car quand on fait un cadeau c’est toujours un présent. Jamais un passé, ni un futur ! C’est la quête du moment présent !

Bien mourir ce n’est pas être attaché : voir tout ce à quoi on est attaché si on doit partir maintenant sans prévenir. Qu’est ce qui vous attache ?

Ma maladie – garde-la !

Ne pas tourner autour de la maladie mais aider à revenir sur le chemin car quand on ne peut plus rien faire pour quelqu’un, on dit qu’il est perdu. On ne dit pas qu’il est malade ! Donc s’il retrouve son chemin, il n’est plus malade, puisqu’il était perdu !

Le truc pour se débarrasser de nos émotions : la culpabilité. Créer des liens pour refiler ses poubelles. Lien mère-fille : quand la mère se met en colère elle transfère de l’émotion. Mais elle peut aussi l’empêcher d’agir.

Quand la fille coupe le lien, la mère culpabilité : J’ai tout fait pour toi – J’étouffais pour toi.

Celui qui est transparent, c’est celui qui traverse les apparences et celui qui n’a plus besoin de ses parents - séparant ! Tous les parents ne sont pas séparant !

La vie sert à préparer la mort pour y arriver serein en se libérant des émotions qui ne sont pas les nôtres.

 

On arrive ici dans ce monde, il faut se racheter. Mais qui m’a vendu ? Il faut gagner sa vie, ça ne va pas ? Quel passif !

Ça commence par le péché et en Judée, Samarie, il n’y en a pas beaucoup des péchés ! Ce n’était pas un pommier non plus. C’était un grenadier et la grenade nous a sautés à la figure.

Ce n’était pas interdit, c’était juste défendu. Défendu c’est qu’il y avait des défenses mais si on est capable de passer à travers les défenses on peut prendre ce qu’il y a derrière.

Il y a 3 arbres : le premier c’est l’arbre de vie car quoi qu’on fasse on est heureux, le deuxième c’est l’arbre de la connaissance, celui qu’on a croqué ce qui veut dire que maintenant pour être heureux il nous faut une raison. Et le 3e arbre c’est l’arbre de l’homme c’est quoi qu’on fasse on n’est pas heureux ! Tout le travail, c’est de remonter dans l’arbre. Etre capable de passer au-delà de l’arbre de l’homme géré par notre mental. C’est notre ego. Le seul qui ne nous rend pas égaux – ego.

L’ego cherche la différence et notre cœur le semblable.

Le but de la quête alchimique c’est la transmutation et non la transformation : la transmutation c’est prendre une énergie qui détruit pour en faire une énergie qui construit !

Il y a sept étapes et on commence là où il y a le moins de lumière : le nord qui s’appelle aussi le septentrion – sept en tri on ou sept en trois en un : il faudra 7 étapes en 3 passages et tu trouveras l’unité.

 

La matière – l’âme à tiers : un tiers d’âme et deux tiers d’autre chose.

Vous serez des apprenti – sages. Au bout des trois passages, on va trépasser.

Dissoudre les apparences par trois passages pour trouver l’unité qui est derrière.

7 étapes :

 

1) Dépasser la peur : chaque épreuve correspond à une couleur, une forme géométrique… à tout ce qui marche par 7 comme les 7 nains qui sont en fait des gnomes de gnoses – la connaissance.

VITRIOL = Visite l’intérieur de la terre et en rectifiant tu trouveras la pierre occulte ou visite l’intérieur de toi-même et en te rendant juste, tu trouveras la pierre cachée.

C’est le mode d’emploi ! Et le métier des 7 nains qui creusent l’intérieur de la terre pour trouver des pierres précieuses.

Blanche-neige : Cheveux noirs comme l’ébène, la peau blanche comme la neige et les lèvres rouges comme le sang = 3 couleurs / 3 étapes ! La vilaine sorcière, c’est notre ego qui se regarde dans le miroir car ce qui compte pour elle ce sont les apparences. Et un jour le miroir lui fait une réflexion, ce qui est un minimum pour un miroir qui réfléchit ! Blanche-neige traverse la forêt, trébuche sur des pierres et croise des animaux qui ne lui font pas de mal : les 3 règnes minéral / végétal / animal.

Si vous habitez à un endroit c’est que quelque part il y a un envers.

Notre quête est la quête de l’envers. Ce qui nous donne une clé qui est la couleur verte. Et cela va dépendre où on va mettre le OU : ver-ou / verrou ou ou-ver / ouvert.

La peur c’est la première bulle à franchir. Tout et rien c’est la même chose. Quand on est dans le Tout, on doit en sortir pour en parler. C’est un point de vue.

Le technicien s’observe pendant qu’il fait quelque chose alors que l’artiste est dans ce qu’il fait.

 

Autre clé : est-ce que vous êtes dans ce que vous faites ou vous vous observez en train de faire ?

Quand on est dans ce qu’on fait, on est dans le moment présent, dans le cœur. Quand on s’observe on est dans la chronologie, c'est-à-dire la logique du temps avec le mental / la tête.

Le bonheur c’est à la bonne heure.

Avant la création c’est l’éternitél’éther sans la terre. Création de la bulle de matière distinguant intérieur – extérieur. A l’endroit c’est la matière dans la bulle, à l’envers c’est la lumière à l’extérieur. Et le but c’est de percer la bulle pour passer de l’endroit à l’envers.

Dans les textes : il sépara la lumière (unique) des ténèbres (multiples). Donc on va passer du fractionnement (dia-bol) à l’unité (sym-bol).

Corps – Âme – Esprit : Bougie allumée c’est l’esprit, autour on met des plaques de verre (il y en a 7), c’est le corps et ce qui salit les plaques de verre c’est l’âme. Le but c’est de vider l’âme pour laisser passer la lumière. L’âme c’est un sac de souffre, d’agitations, de mouvements qui sont à dissiper pour retrouver l’immobilité.

On est comme dans un oignon et il y a 7 sphères de couleurs différentes.

Pour l’alchimiste, le corps correspond à l’ombre. Satan quand il se détourne de la lumière, il projette son ombre. Lucifer, c’est l’ombre portée. Le profane travaille sur l’ombre alors que l’initié travaille sur l’obstacle. En modifiant l’obstacle, on modifie l’ombre portée.

La matière est composée de 7 ombres : quand on purifie la matière, on retire une ombre.

Le plomb si on retire une ombre cela devient de l’étain, si on retire une autre cela devient du fer, si on retire une autre cela devient du mercure

La densité n’est pas forcément réelle mais dépend de la fréquence du monde dans lequel on se trouve.

 

Emotion c’est hémo – le sang, alors que Amour c’est âme aour en hébreux, cela veut dire celui qui laisse passer la lumière à travers son âme. Toutes les émotions sont dans le mouvement, l’Amour est dans l’immobilité.

Transformer le plomb en or, c’est en fait aor soit transmuter la matière en lumière. Même si l’or est un métal précieux – près des cieux donc pas loin de la lumière.

Amour en hébreux : Aleph forme de X, lumière – Vav forme de sourcil et nez, action de regarder, voir de près – Reysh forme la tête au-dessus du corps, qui est le regard qui va loin, voir de loin. Amour = celui qui voit la lumière de près et de loin, donc il voit la lumière partout.

Emotions positives : elles viennent de l’intérieur vers l’extérieur et émotions négatives ce qui va de l’extérieur vers l’intérieur. Ce n’est pas qualitatif !

La femme est négative et l’homme positif dans ce sens-là et c’est pour cela que l’on est complémentaire – complet en terre. Si l’homme et la femme sont égaux, il y en a un de trop. La femme prend le feu et l’amène dans le monde. Et l’homme récupère ce feu et l’amène dans la matière. Travail ensemble !

 

On élève un enfant, on ne l’éduque pas ! La femme fait le travail intérieur et l’homme le travail extérieur. C’est la femme qui crée toute la spiritualité chez l’homme, toute la réflexion intérieure. Et l’homme prend l’enfant pour l’amener dans le monde. Ça peut être interchangeable !

FEMME et HOMME seules différences les deux premières lettres :

E = Matériel – Spirituel – Divin qui relie l’unité – C’est le Monde et si on retire la matière (premier trait), il reste le F du feu. Donc la FEMME c’est celle qui amène le Feu (F) dans le Monde (E) – L’Esprit qui intercède entre l’Homme et Dieux

H = Equilibre et O = Corps et Esprit, c’est l’élément eau et c’est le corps dans sa totalité.

La Femme fait descendre le Feu et l’homme le récupère et fait l’équilibre et grâce à son corps et son esprit il met dans la matière. Elle est l’Esprit, elle est dans le concept et lui dans la réalisation !

La Femme souhaite être écoutée, alors que l’homme souhaite qu’on lui dise comment faire (solutions). Comprendre la différence entre le concept et la réalisation.

MME = Création – Création – Monde ou Aime très fort ton Monde ce qu’on nous dit à tous !

La différence entre l’Unité et la Création c’est le mouvement. Le premier acte de création c’est de la lumière qui se met en mouvement. Donc la lumière qui nous compose est agitée alors que celle à l’extérieur est immobile et unique.

 

La plus grande difficulté dans une voie de transmission, ce n’est pas de transmettre mais que vous trouviez votre chemin. L’expérience est intransmissible car expérience = ex-père-y-un-ce soit à l’extérieur du père tu trouveras l’unité en toi.

La création de l’Univers c’est comme un gaz qui se densifie progressivement. L’énergie est également répartie et ensuite elle se densifie et là elle monte en lèche.

Même énergie dans moins de place = plus d’énergie.

Inverse avec le massage car là où on a mal = trop d’énergie dans pas assez de place. En massant, on ne dissipe pas l’énergie on la met dans plus d’espace.

La lumière en périphérie de la bulle elle crée de la pression. Elle perce la bulle. Et cette énergie/lumière qui était immobile à l’extérieur de la bulle se met en mouvement.

Les physiciens appellent la lumière de l’extérieur : énergie noire, la pression en surface c’est la matière noire et le reste c’est notre univers visible.

Le Christ c’est le Christos, c’est le cristal qui laisse passer la lumière.

La vraie lumière (celle qui passe à travers les sphères, les 7 couleurs) exerce une pression sur la matière et c’est pour cela que l’on a un poids.

 

1ère étape : Transformer notre peur en spiritualité. La couleur de la spiritualité c’est le violet car c’est la dernière couleur visible de notre spectre (au dessus c’est l’ultra-violet).

Le métal c’est l’argent. D’où une améthyste montée sur argent maitrise la peur !

Alchimie vient de l’arable Al-Kemia. Les Kemis sont les habitants de la terre de sienne, terre noire. Ceux qui habitaient la terre noire ont cherché la lumière au dessus :

Al-Kemia = celui qui cherche la lumière au dessus de la pierre.

Pour les chrétiens la pierre c’est graal ce qui veut dire la lumière au-dessus (al) de la pierre.

Une pierre avec une lumière dedans c’est ce qui nous éclaire : c’est la pierre philosophale.

Faire des élixirs avec de l’eau la moins minéralisée possible et la mettre dans un récipient en verre. Ajouter une pierre, laisser une nuit à l’abri de la lune et du soleil. Et le lendemain, l’eau aura les vertus de la pierre. Pour maîtriser la peur, possibilité aussi d’utiliser une étoile à neuf branches.

 

2e étape : Apprendre à écouter sans entendre que soi. C’est la couleur orange, le messager des dieux, c’est Hermès. Le métal, c’est le mercure et la pierre associé c’est la calcite orange.

Ce n’est pas un hasard si en français Ecouter et Entendre sont deux mots différents !

 

3e étape : Apprendre à comprendre l’autre. C’est la couleur verte. Embrasser au sens littéral le mettre dans ses bras et là j’arrête les conflits. La pierre c’est l’Emeraude. Le métal c’est le cuivre.

Mauvais coté c’est la sensiblerie, soit une émotion disproportionnée.

 

4e étape : Recevoir la lumière, l’altruisme, le don de soi. C’est la couleur jaune, l’or

Mauvais coté l’égoïsme, la vanité. Epreuve de l’ego. C’est à la fois le monde du maître et du gourou ! Le maître parle de la voie, il éclaire ; le gourou parle de lui, il brille. Et pour briller il faut être bien poli et on ne brille qu’à travers le regard des autres. Alors quand on éclaire cela ne nous appartient pas, on s’ouvre et on laisse passer la lumière et plus la lumière passe, moins on voit la lampe. Le vrai maître est transparent. Se rappeler que tout ce qu’on transmet ne nous appartient pas : c’est trans-mission, ça passe à travers soi. C’est pour cela que c’est donner largement car ça ne nous appartient pas. Mais il faut suivre la voie, sinon on dévoie.

 

5e étape : Dépasser la violence la colère pour trouver la force de construire. C’est la couleur rouge et le métal fer.

 

6e étape : Recevoir la puissance sans succomber au pouvoir. C’est la couleur bleue.

La puissance c’est statique, c’est la batterie, c’est un égrégore (une pensée qui ne débouche pas sur une action). La force c’est dynamique et se branche sur la batterie, c’est un archétype (type archaïque qui peut être créé par la croyance des gens).

Principe des techniques de manipulation : si suffisamment de personnes croient quelque chose cela influence à changer de croyance.

Socrate le principe de la démocratie : c’est quand 10 imbéciles ont raison sur 9 sages ! La démocratie n’est pas un bon outil pour maintenir la démocratie.

La croyance et le point de vue dépend de la masse et donc on peut modifier la réalité.

Dernière phrase du dernier libre de Rabelais : « Vivez joyeux. »

 

7e étape : Rassembler tout ce qui est épars. C’est le symbole. C’est la couleur noire. C’est le chaos.

Mauvais coté, c’est fractionner, c’est le diabol.

Cela change tous les 7 ans dans notre vie :

7 ans : c’est maitriser la peur – peurs nocturnes des enfants

14 ans : c’est les ados et comme le nom l’indique on les a à dos et ce qu’ils nous disent « Tu ne me comprends pas ! » Se mettre au diapason pour écouter.

21 ans : c’est le rapport à l’autre. Je te comprends ? Je ne te comprends pas ? On ne sait pas.

28 ans : c’est la lumière au milieu. J’ai réussi à construire avec l’autre c’est merveilleux. Et le mauvais coté c’est l’égoïsme, « je frime ».

35 ans : la violence, la colère. Si je n’ai rien réglé avant toutes les colères vont sortir.

42 ans : la puissance, j’ai réussi à construire des choses avant, j’ai une force tranquille qui baigne autour de moi. Je n’ai pas compris le mauvais coté du monde qui est la vengeance, le pouvoir. Et tout ce que tu ne m’as pas donné, je vais essayer de l’avoir autrement.

49 ans : J’ai réussi à construire avant, j’ai rassemblé ce qui était épars. J’ai pas réussi, c’est le chaos, ça explose.

 

Et ça recommence…

56 ans : soit la peur, soit j’ai réussi à la passer et c’est la spiritualité, l’ouverture d’esprit.

Avant 7 ans les enfants n’ont pas l’âge de raison ce qui leur permet de voir la réalité non ordinaire. Après il tombe dans notre monde ordinaire, rationnel.

L’exception qui confirme la règle, c’est la porte prévue pour le bizarre, l’irrationnel, celle qui permet de sortir vers l’envers : cet endroit où l’on va passer quand on va mourir.

Quand on aura passé ces 7 épreuves et qu’on les aura réussis, il sera temps de trépasser, c’est-à-dire d’aller voir de l’autre côté ce qui s’y passe.

On cherche l’essence et pas le sens : donner un sens aux choses nous prive de l’essence.

Le défunt va entre l’orient (l’or-riant) et l’occident (oxi-dent).

Avant de parler des extra-terrestres, on essaye d’être des terrestres extras !

Le gaz qu’on respire c’est l’oxygène : celui qui génère la mort !

Panique totale car on ne sait pas qu’on est mort ! Mesure c’est de dire au mort qu’il est mort puis le rassurer pour éviter qu’il fasse des émotions. Lui parler pour qu’il ne soit pas alourdi.

On dit qu’il ne faut plus de contentieuxcomptes en cieux.

Selon la culture, le délai avant la mise en terre est différent. Chez les hébreux et les musulmans, on enseigne ce qui va se passer après le mort et on confronte tout de suite le défunt à sa peur.

Dans certaines cultures africaines, le défunt devient un ancien au bout de 7 jours.

Le défunt doit continuer son chemin, pas fait pour rester là !

La nuit, on est comme le défunt n’a plus le corps physique, on dit qu’il y le corps y dort – corridor.

C’est l’antichambre de la mort – l’âme hors.

Dormir c’est comme mourir. Dormir c’est celui qui est en dehors de son corps.

Le temps de l’entre-deux mondes a peu à voir avec notre temps.

La réalité n’est qu’une question de réglages. Le monde de la mort c’est la même réalité que le monde du rêve. Le médium est entre les deux mondes.

Face au défunt, il va y avoir une porte, comme un changement de fréquence, un couloir et une lumière qui n’éblouit pas. Arrive le Jugement !

Tout le souffre que vous avez fait faire autour de vous, une partie est pour vous. Tout celui que vous avez permis d’éliminer, une partie du votre s’élimine.

 

Dans l’histoire de Caïn et Abel, le premier est sédentaire, le second est nomade et ce que l’histoire nous dit, c’est que si on est des sédentaires, ça va être terrible, on va tous mourir. Il n’y a plus de déplacements et la guerre va naître de l’agriculture (ça pousse mieux chez toi !) : Défendre son territoire !

Espèces vivant il y a 500'000 ans dans l’océan qui produit des déchets qui détruisent tout. Ce sont les bactéries anaérobies qui ont produisent de l’oxygène et si elles n’avaient pas pollué nous n’existeront pas. Nous sommes les fils de cette pollution !

Peut-être qu’on prépare l’avènement d’une nouvelle espèce qui vivra dans notre pollution !

Ce monde sert à éprouver nos émotions. Notre corps n’existe pas, ce n’est qu’une colonie de plus !

Quel rapport on a avec notre univers, notre environnement, avec la nature ?

Belle leçon de vie : ne pas reconnaitre ses mérites et permettre l’émergence des médiocres car la nature a horreur du vide !

Ce monde est bien fait pour tous ceux qui se sont adaptés… tous les autres sont morts. Ce qui est important c’est ce qui vous rend heureux !

 

Tomber c’est toujours le changement : tomber malade, tomber amoureux…

Inversion des pôles – changement de civilisations – variations magnétiques fortes.

Retour au défunt qui arrive au jugement avec le souffre que j’ai fait faire et qui permet ou non de passer entre les mondes. Le monde de dessus a une couleur de moins à l’arc-en-ciel, il est moins dense. Et si le défunt n’est pas assez léger, trop de souffre alors il revient là où il a le plus de change d’éliminer son souffre.

Les vies sont-elles vraiment les nôtres ? Pourquoi avoir besoin de justifier ce qui m’arrive aujourd’hui ? Le philosophe cherche la perfection du moment présent

 

On se retrouve alors à l’endroit où il est possible d’exprimer la pression, l’agitation n’est que de la pression. L’important c’est que cela sorte et on a le meilleur véhicule pour faire cela ! Les émotions que l’on voit sortir sont teintées.

Relation au corps est particulière alors que l’on a plus de cellules dans le corps que d’habitant sur terre. On est des univers à part entière !

L’erreur est humaine et on oublie la suite… persévérer c’est diabolique !

Peur des erreurs car « je vais me planter »… tant mieux si tu te plantes, tu pousses !

Tu aimeras ton prochain comme toi-même, le toi-même que tu vas devenir ?

La vision du cordon d’argent est hindouiste. On a parlé de l’argent car il est associé au monde du dessus. Réanimer – Ame qui anime !

 

Les archétypes ce sont des systèmes de croyances fait par des croyants ! Un archange c’est l’énergie d’un univers, l’ange l’énergie d’une planète ! Il peut y avoir des intercesseurs mais quel est leur but ? La magie naturelle, ce sont les élémentaux. La magie surnaturelle pour communiquer avec les autres plans.

Miracle ça veut dire mirer soit regarder ! Jésus celui qui passe entre la lumière et la matière.

Maitre c’est celui qui a percé un trou dans la bulle. La lumière rentre et éclaire un chemin et le but c’est d’amener d’autres personnes à la source. 3 fonctions : Maintenir la porte ouverte – Chemin éclairé c’est la tradition et celui qui amène sur le chemin c’est la transmission.

Une voie qui fonctionne c’est une source, une tradition et une transmission !

La voie ça ne sert à rien, c’est toi qui sers la voie !

Le but d’un chemin c’est un retour… un retour aux sources !

L’esprit c’est la lumière qui est dehors, l’âme c’est la peau de la bulle.

L’ego c’est l’interaction entre l’énergie que l’on a à l’intérieur et la place que l’on prend. C’est aussi la croyance. C’est une empreinte !

L’âme est un réservoir qui contient l’agitation du début. C’est plus une ombre qu’un obstacle

L’être c’est la lumière à l’extérieur de la bulle.

Le corps c’est la matière qui permet d’être une interface entre le monde et la lumière.

Plus le monde est dense, plus cela va me coûter de l’énergie.

Plus je vide mon âme, plus je vois à travers.

Quand je suis complètement vide d’émotion alors on voit la lumière !

 

Seule chose à faire, c’est l’intensité du moment présent : vivez joyeux !

La vrai clé, c’est une clé de liberté !

Celui qui veut des preuves, vis l’épreuve !

Nous avons une voie sans maître car qui dit maître, dis soumettre…

 

 

Télécharger
Conférence Naissance et Renaissance ave
Document Adobe Acrobat 208.7 KB

Écrire commentaire

Commentaires: 0