Valérie Mesnet - Fréquence du prédateur et de la proie / Fréquence du bourreau et de la victime

Textes et vidéo tirés du site Thérapie Quantique, Conscience Quantique de Valérie Mesnet Joséphau-Charrier

 

 

 

Tous mes écrits sont à lire à partir d'une conscience multidimensionnelle, d'un moment présent qui se modifie dans l’instant présent suivant. Toutes les informations offertes ici sont de l'ordre de la perception plutôt que de la vérité.

 

Fréquence du prédateur et de la proie / Fréquence du bourreau et de la victime
 
Perception personnelle, décryptage dans l’acquis : le dinosaure représente ici une ancienne énergie, celle du prédateur et de la proie, différente de celle du bourreau et de la victime : dans le deuxième cas, il s'agit d'un jeu qui se pratique à deux, d'un espace de conscience partagé.
La fréquence du prédateur et de la proie est plus ancienne, atavique, "préhistorique". Je dirais que le bourreau appartient à une matrice de conscience et que le prédateur s'ancre dans l'instinct.
(A travers cet écrit, j'explique la différence entre l'instinct et la conscience : ICI)
 
La conscience est un espace quantique de création, une matrice de travail, de différenciation. L'instinct est le verbe du créateur, totalement ancré dans un espace de déconscientisation.
Ainsi, la fréquence du bourreau peut être atteinte et reparamétrée au sein de la création, alors que la fréquence du prédateur est celle du créateur. Elle fait partie du TOUT, elle ne s'atteint pas, elle EST.
L'humain puise donc son statut de bourreau au cœur de la gemme originale du prédateur, cette dernière étant instinctivement contenue par le créateur.
 
Cette résonance/création doit être comprise et vécue afin d’être déliée car elle est l’un des socles du syndrome de séparation, cette matrice particulière étant subordonnée à la peur....à la peur instinctive du prédateur.....la peur instinctive de soi-même ! Il ne s'agit plus ici d'un programme à proprement parler mais d'un état d'être comme un autre, un potentiel vécu...ou non par le créateur. 
 
Témoignage et vécu : en ce qui me concerne, en tant que créateur, j'apprends dans ma dimension humaine à utiliser de façon synchrone mon interface neuronale cérébrale (intellect) avec mon interface neuronale ventrale (émotions/vibrations). Cet événement/création me permet un apprentissage rapide car je vois comment gérer en même temps la conscience et l’instinct et établir ainsi une énergie unifiée.
Une vidéo portera sur ce sujet : les neurosciences quantiques ou comment utiliser ses différentes interfaces neuronales au quotidien.
 
Complément de compréhension : dans la création, le programme quantique opposé à celui de bourreau et de victime est celui de la collaboration consciente entre entités globales. Alors que pour le créateur, l'état d'être complémentaire du créateur prédateur est celui du créateur s'offrant à lui-même.
 
Définition : un prédateur est un organisme vivant qui tue des proies pour s'en nourrir ou pour alimenter sa progéniture  (Source wikipédia). Dans l'espace qui nous intéresse ici, le prédateur est ce qui est appelé un "vampire énergétique", il va s'abreuver de l'énergie de l'autre, une énergie "extérieure" à lui-même, incapable de la puiser en lui. Dans le cycle en expansion, cette ancienne version du "nous, séparé de l'autre" disparaît pour laisser place au SOI unique qui devient logiquement sa propre offrande. Ainsi, lorsque le créateur se reconnaît en lui-même, le don intrinsèque et naturel devient la fréquence qui remplace celle de la prédation.
 
Conclusion : la fréquence de bourreau va disparaître, car il s'agit d'un programme, alors que le créateur prédateur va perdurer. Pourquoi ? Parce que la prédation est un état d'être et que le créateur EST tous les états d'être. Par contre, au niveau matriciel, nous/je vais développer une civilisation (programme, conscience) exempt de cet état d'être et s'ancrant donc dans la collaboration.
 
Fréquence en onde courte : oui, je peux terraformer au sein de ma création une matrice civilisationnelle étayée par la fréquence du Don plutôt que celle de la Prédation, mais moi, en tant que créateur, je reste Prédateur. Je contiens tout, même cela et lorsque je modifie une matrice de conscience, rien ne disparaît de ce que je suis dans ma globalité. Le créateur est éternel et intemporel dans ce qu'il est alors que la création évolue et change.
 
Just love, lorsque l'état d'être global et instinctif est validé : aller au-delà de la conscience, des Matrices, des programmes et vivre son état d'être comme une pure création parfaite. Laissons s'exprimer notre HUMANITÉ telle que nous l'incarnons dans le moment présent, elle n'est ni duelle ni décalée, même dans la guerre ou la douleur, elle est "nous", le créateur, dans l'instinct et l'instant....un tel amour pour Soi, dedans et dehors se développe alors ! Pas un amour qui cartographie, qui compartimente qui juge moralement ce qu'est un "bon humain" ou un mauvais....non, un amour pour tous les états d'êtres que nous portons en nous en tant que Dieu/Créateur. Les notions de ce qui devrait être disparaissent alors, ne laissant advenir que ce qui EST. Ici, JE SUIS alors pleinement moi-même. Ne pas comprendre qu'il nous faut valider l'enfant humain en nous mais vivre l'enfant humain en nous.....plongeons enfin dans la profondeur abyssale du créateur, dans laquelle ne se trouve ni le pire ni le meilleur mais tout simplement soi-même, complet, global, intègre et vrai. En devenant juste nous-même, l'amour est là et l'humour aussi.  Que de cheminements complexes j'invente, moi le créateur pour finalement arriver à cet état simplissime : c'est moi, COMME JE SUIS, merveilleux, miraculeux COMME JE SUIS, dans toutes mes dimensions/créations. 
 
Le créateur est prédateur pour l'éternité alors que sa création peut ne pas l'être.

 

Mesnet Joséphau-Charrier

Gratitude

Par Mesnet dans Socle le

 

 


 

Commentaire de l'équipe LEO :

 

Ce texte qui nous a été partagé par une lectrice du Réseau LEO est effectivement très pertinent et pointu. Il définit à juste titre le prédateur comme étant une partie du Créateur lui-même. Créateur qui se retrouve à toutes les échelles y compris en l'humain de 3ème densité SDS. Donc un prédateur, qui lui aussi a une place naturelle au sein de chaque être expérimentant notre réalité d'existence.

Tout ce que Valérie Mesnet explique, y compris la distinction entre le prédateur et le bourreau, nous parle… mais cela parle spécifiquement à notre intellect, car notre émotionnel-intuition nous informe qu'il y a anguille sous roche. Nous avons alors exploré son site et poursuivons cet exercice de discernement avec d'autres documents. 

 

Voici la suite :

 


 

 

Je me suis défais de l'ancienne carte des chakras et me suis créée ma propre structure vibratoire car je suis "Dieu de moi-même", et je peux tout créer, tout faire ou défaire.

Mon logo physique symbolise cette fréquence énergétique. Le noms de ces nouveaux outils quantiques : ilojs (outils en esperanto)

Le livret / Le memento

 

Les Ilojs

 

Il fut un temps où les chakras étaient un potentiel d'évolution viable et pertinent. Puis j'ai décidé de structurer d'autres outils quantiques plus efficients. J'ai remanié certains anciens équipements énergétiques afin de les mettre à jour.

 

En effet, les chakras étaient une sorte de pilotage automatique qui permettait à la matière de prendre forme sans que l'être n'ait conscience de son énergie. Dès lors que la conscience advient, ils deviennent insuffisants pour insuffler le renouveau au sein d'un corps physique.

La kundalini était un booster de conscience : elle advenait pour quelques initiés à travers une irradiation énergique puissante et hors norme ; dès lors que la conscience est unifiée, je n'ai plus besoin d'une onde d'éveil.

 

La nouvelle carte fréquentielle dont je suis désormais pourvue est plus simple et naturellement accessible à tous ceux qui ressentent également en eux les limites des anciens protocoles vibratoires.

 

Cependant, je me dois de compléter cette nouvelle réalité : moi, le créateur, je ne possède aucun outil. Je ressens uniquement le pétillement de mes cellules, de la tête aux pieds, de façon uniforme et globale. Je ne distingue plus de points énergétiques spécifiques, je suis un point UNIQUE.

 

Ainsi, lorsque je suis l'unité, je dispose d’outils quantiques où je n'en dispose d'aucun, c'est équivalent et cela ne dépend que d'un choix actualisé dans le moment présent. Tout est réel et accessible, je peux donc valider l'univers des chakras, utiliser mes nouveaux outils quantiques ou bien me vivre comme une cellule totalement interconnectée et unifiée, tout dépend de la dimension que je souhaite habiter dans l'instant.

 

Page technique concernant ce potentiel énergétique hors norme, ces nouveaux outils quantiques : ICI

 

P.S : l'espéranto est une langue internationale qui, 130 ans après sa création, est utilisée comme langue véhiculaire par des personnes provenant d'au moins 120 pays à travers le monde, y compris comme langue maternelle. Iloj veut dire outils dans cette langue, prononcer "ilor".

 

Mesnet Joséphau-Charrier

Par Mesnet dans Socle le

 


Évaluation du réseau LEO

SDS

Commentaire :

 

Suite du commentaire de l'équipe LEO :

 

La visite de son site nous a clairement fait comprendre que Valérie Mesnet est investie d'une âme ayant franchi un seuil important par rapport aux lois de la 3ème densité. Elle soutient avec brillance, avoir acquis une liberté par rapport à son corps physique, ses croyances antérieures, ainsi que par rapport à la dimension spatio-temporelle. Et cela pourrait être vrai.

 

Toutefois nous pouvons nous poser la question : qui parle à travers elle ?

Quelle est l'entité qui pilote son petit "moi je" ?

 

Son "petit moi je" est devenu si habile, instruit et intelligent, qu'il nous a fallut que peu de temps pour détecter l'entité, "le caméléon", qui se dissimule sous des apparences humaines.

Nous sommes donc manifestement en présence d'un prédateur transdimensionnel polymorphe émotionnel, expert en mimétisme psychologique. Entité qui utilise l'apparence de Valérie Mesnier.

 

Et c'est là que le discernement devient intéressant. S'il y a des lois desquelles "elle" ne s'est pas affranchie, c'est bien celle du besoin de reconnaissance et de l'argent qui sans équivoque, sont les signes distinctifs d'un cheminement au "Service de Soi - SDS" de très haut niveau d'intelligence.

 

En instaurant un "aspirateur" énergétique sur autrui, par le détour d'une rémunération de ses compétences, elle démontre que son enseignement n'a strictement rien à envier avec celui de la conscience altruiste du cheminement au service d'autrui SDA.

 

L'essence de son enseignement est disponible au travers d'un fascicule (70 € !), de consultations et stages payants. Même certaines pages de son site concernant ses outils de transformation sont protégés par un code consultable que par ceux qui ont payé. 

 

Donc ce premier indice nous dévoile que si son âme a franchi un seuil, il s'agit du seuil de la 4ème densité du Service de Soi. La matrice de 3ème densité SDS est enveloppée par la matrice de 4ème densité SDS. Il est donc possible d'étendre ses capacités tout en restant dans la même prison, celle de "l'intelligence quantique".

 

Un autre indice de taille – correspondant à nouveau à la spécificité de cette matrice élargie du service de soi SDS – est le fait de développer et prôner des technologies quantiques comme moyen de transformation.

Elle a ainsi conçu ses outils vibratoires aux potentialités quantiques à plusieurs ouvertures de condition  :

 

La première est de porter sur soi un objet concret qui rappelle vos capacités de créateur illimité : "à votre tour, vivez-vous comme un être sans limite ! Pensez-y encore et encore, imprimez cette nouvelle réalité dans votre vaisseau de chair, neurones, atomes, cellules !"

 

La deuxième est plus technique : pour ceux qui utilisent (où utiliseront) ces nouveaux outils énergétiques, vous pourrez les façonner plus facilement en y pensant fréquemment, en les travaillant avec plus d'assiduité.

"L'iloj peut être porté comme un pendentif ou utilisé comme porte-clé mais sa fonction est bien celle d'un memento vibratoire....le touché physique vous ramène à la vibration subtile."

http://www.consciencequantique-mesnet.com/chapelet-quantique-memento-vibratoire-a131752696

 

Malgré les apparences adroitement dissimulées sous des prétextes quantiques, cette personne ne fait que proposer un piège exquis et sophistiqué qui va bien au-delà du traquenard New Age.

Nous pourrions le résumer comme suit : « Mettez-vous dès à présent dans la peau du Créateur, programmez-vous, si possible via une technique ou une technologie spécifique, afin de ne pas avoir à parcourir le chemin, mais de parvenir directement au but ! »

 

Mais quel but ? Il n'a absolument rien à voir avec le service d'autrui et reste clairement la manifestation d'une technologie transdimensionelle quantique de source SDS !

 

Le cheminement au service d'autrui a précisément comme nécessité d'apprendre que chaque étape en présence de la prédation, aussi douloureuse soit-elle, représente un potentiel d'évolution extraordinaire pour notre âme ! Et cet apprentissage n'a nul besoin d'outils du type gri-gri, amulettes, portes-bonheurs..., quels qu'ils soient.

 

C'est d'ailleurs pour choisir des opportunités d'évolution vers un monde différent de notre réalité actuelle, que nous avons choisi de venir expérimenter la matière.

 

Grâce aux enseignements de la polarité prédatrice et grâce à la réunification de tous nos "potes-en-ciel", développer nos véritables capacités humaines, nous autorisera à progresser vers un nouveau futur, celui du service d'autrui.

 

Il est donc évident que payer un Soi-niant afin d'utiliser ses techniques de visualisation associée à sa technologie prétendument quantique, ne fait que détourner le Soi-nié que nous sommes du chemin SDA. Technologies et techniques sont offerts par les opérateurs SDS et relèvent de la magie quantique, et permettent probablement de prendre un raccourci vers un éveil, mais celui d'un réveil dans des mondes SDS de 4ème densité.

 

D'ailleurs, il est intéressant de constater que l'entité qui pilote Valérie Mesnet sait parfaitement de quoi il en retourne concernant la distinction entre la dimension du service de soi et celle du service d'autrui :

 

Ainsi, lorsque je suis l'unité, je dispose d’outils quantiques ou je n'en dispose d'aucun, c'est équivalent et cela ne dépend que d'un choix actualisé dans le moment présent. Tout est réel et accessible, je peux donc valider l'univers des chakras, utiliser mes nouveaux outils quantiques ou bien me vivre comme une cellule totalement interconnectée et unifiée, tout dépend de la dimension que je souhaite habiter dans l'instant.

 

Tout est dit ! Elle a donc clairement choisi, aidée par l'effet de subjugation qu'engendrent ses facultés de 4D, de promouvoir les outils "piégés" du corpus SDS, donc d'habiter la dimension du service de soi et de continuer son œuvre de program-Matrice.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0