Venue pour apprendre à être plutôt que faire - par Anne-Isabelle (Nouchka)

 

Bonjour Sand et Jenaël et les Léos

 

Je m'appelle Anne-Isabelle, j'utilise plutôt le pseudo Nouchka, j'ai 58 ans.

Après 1 naissance difficile (failli mourir avec maman), j'ai passée les premières années de ma vie au Maghreb (Algérie puis Maroc), ma trisaïeule (côté maternel) y a été déporté à l'époque de la Commune, j'en ai hérité une mémoire transgénérationnelle que j'ai dû juguler de nombreuses fois pour ne pas monter au créneau chaque fois qu'une lutte sociale s'engageait. Je crois bien avoir fini par la déprogrammer au cours d'un long travail en constellation familiale, ainsi qu'un dialogue que j'ai eu, en direct d'autres plans ?, avec Flore (ma trisaïeule).

 

C'est à 6 ans que maman dont la lignée faisait partie de l'ordre de L'Etoile d'Orient (Krishnamurti) puis à sa dissolution de La Société Théosophique a commencé à m'enseigner des bases de spiritualité.

Ce qui a déclenché chez moi quelque chose comme « des souvenirs ». J'ai commencé à affirmer que « je viens d'ailleurs et je suis venue pour aider » et à chercher d'où je venais.

Quand elle a parlé d'Alcyone pour la première fois et des peuples des Pléiades et d'ailleurs, une immense nostalgie m'a submergé qui a persisté jusque tard dans ma vie.  Je sais jusqu'au fond de mes cellules que je ne suis pas d'ici… d'ailleurs j'ai toujours cru que je pouvais voler !!!

 

Cela fait bien longtemps que je chemine pour tenter de mieux me connaître et de faire émerger une compréhension la plus complète possible de ce que nous sommes, d'où nous venons, où nous allons et ce que je suis venue « être » plutôt que faire, cette fois-ci dans cette incarnation. Sur ce chemin, j'ai rencontré mon prédateur et je dois dire qu'il est de taille !!!

 

J'ai chuté de nombreuses fois, voulu mourir (tentatives de suicide et usage des drogues ++) et vécu des événements douloureux mais salvateurs qui m'ont permis de me dépouiller d'une partie des  croyances/certitudes et faux espoirs inculqués par le mirage  de la matrice et de ces « dirigeants ».

Cela m'a permis une libération en matière de non adhésion aux règles et diktats … ce qui est salvateur en ces temps précis et pour demain aussi.

 

Bien sûr, j'ai conscience qu'encore aujourd'hui, je ne sais rien, ou si peu, et qu'il me reste un immense chemin à parcourir. Comme nombres de chercheurs, j'ai fréquenté le New Age mais je me suis sentie insatisfaite des réponses que j'y trouvais et des incohérences que j'y pointais même si durant un temps cela a nourri des parties de moi en grande souffrance. Là où je me suis faites le plus avoir, je crois, c'est cette croyance qu'en faisant bouger les choses à l'extérieur, par un engagement à un certain mode de vie « plus juste, plus vrai, plus respectueux de ceci ou de cela... » par effet boule de neige, le monde allait finir par changer.

J'en ai passé du temps à l'extérieur, et dans touts les sens du terme, dans le « faire » avant de comprendre qu'il n'est pas possible de changer la réalité déjà existante… Ce mensonge là m'a volé beaucoup d'énergie mais à l'époque j'étais dans l'incapacité de voir !!!

 

En 2012, une séparation douloureuse m'a permis de vivre une expérience par rapport à la lumière (j'ai cru que j'allais être consumée sur place… elle est venue de l'intérieur), puis des drames successifs et violents m'ont éloigné de mes recherches tant j'étais dans la survie au jour le jour.

Mais même et surtout sur cette portion du chemin, je n'ai jamais perdu l'espoir d'arriver un jour à faire ce grand travail de nettoyage de ma conscience et même cela m'a permis d'intégrer en profondeur certaines expériences.

 

C'est plus tard en période d'apaisement que j'ai pu plonger dans mon passé et décortiquer mes expériences afin d'en comprendre l'essence véritable et les raisons d'être. Je peux y revenir plusieurs fois et encore y trouver matière car à chaque intégration ma compréhension change.

 

J'ai trouvé dans les écrits de Sand et Jenaël, d’Hélène et d'autres auteurs, des corrélations avec mes vécus et des réponses qui m'ont permis de me sortir d'un long sommeil.

Aujourd'hui je chemine au quotidien avec ces données qui m'ont permis de mieux me comprendre mais aussi de sortir, en partie, de la culpabilité (et y'en avait une sacrée couche !!!), du déni de moi-même et de soigner mes blessures, nettoyer mon karma, je pense aussi, tout spécialement avec celle qui est ma fille dans cette vie.

 

Aujourd'hui, je me sens plus apaisée et la quête de connaissance et d'une meilleure compréhension et intégration des lois cosmiques est mon but principal.

Je n'ai qu'un seul souhait, c'est d'être la plus opérationnelle possible en cette période de chaos, rejoindre le corpus SDA (au plus prés) et œuvrer dans mon quotidien.

Je ressens de plus en plus comme une urgence à enclencher la vitesse supérieure tant le travail à faire reste important, en tout cas pour ce qui me concerne.

 

Depuis fin 2014, j'ai arrêté toute activité professionnelle et lorsque Lola (ma fille) a quittée la maison, il y a un an, j'ai choisi de m'éloigner de plus en plus de la société pour me concentrer sur moi-même et mon prédateur !!!

 

A ce jour, il y a des points sur lesquels il me semble avoir bien avancé et d'autres (schémas, mémoires, alters, compréhension aussi...) plus difficiles à débusquer, car d'une part extrêmement bien voilés et d'autre part, j'ai affaire (comme tout un chacun) à un prédateur hyper bien entraîné et qui agit en finesse au fur et à mesure que j'avance.

 

Je vois bien qu'aucun combat n'est gagné d'avance et que l'ego / prédateur dispose d'un voile d'invisibilité qu'il revêt à souhait et qui se fait de plus en plus subtil au gré de nos compréhensions et intégrations. Il a aussi cette capacité de flairer les descentes énergétiques, les moments de flottement et de s'y engouffrer quand on s'y attend le moins !!!!

 

Bref, je suis en grand chantier et cela me convient bien car du plus loin que je me souvienne, j'ai toujours ressenti cet appel à me souvenir de qui je suis vraiment et d'être dans cet accomplissement.

Cela fait bien 6 mois que je ressens un immense appel à rejoindre le réseau Léo physiquement en déménageant dans l'Aude. Petit à petit, c'est devenu comme une idée fixe qui remplit toute ma vie et influence sur pratiquement toutes mes décisions.

 

J'ai commencé il y a plusieurs semaines à vider la maison de tous les souvenirs et choses superflues (que nous entassons... des fois que ça puisse servir un jour)… et cela m'a permis vraiment de faire un travail de lâcher prise et de le valider en me débarrassant (au travers de la matière) d'un certains nombres d'attachements qui étaient restés sous-jacents. C'est comme une grande libération.

 

Je me sens prête à participer à la synergie du Réseau LEO. Je me sens prête à prendre encore de belles secousses de compréhension et de grandes leçons. Je me sens prête à encore me dépouiller sur ce chemin et trouver d'autres repères. Je me sens prête à encore grandir et me souvenir.

 

Aujourd'hui, je sais que je suis assez forte pour l'assumer sans demi-tour possible. C'est mon souhait le plus profond, c'est un accomplissement.

Bien à vous et merci encore pour TOUT.

 

Anne-Isabelle/Nouchka (cénacle dépt. 24)

Écrire commentaire

Commentaires: 0