Voyance, Tarot et Supra-conscience - par Frédéric D

Bonjour les Léos,

 

En partage, cette expérience sur le voyance qui pourra éclairer tous ceux qui s'interrogent sur ce sujet.

 

Il y a un an, 2 amis, Véronique et Franck (prénoms changés) qui habitent les Pyrénées Atlantiques devaient remonter dans le nord pour visiter leur famille. Seul petit obstacle, 1 chien, des poules et des oiseaux à garder, et personne pour s'en occuper en leur absence. Véronique est médium auditive et tarologue de profession. Et en se demandant qui pourrait bien garder cette petite ménagerie, elle « entend » mon prénom. Après en avoir discuté avec Franck, ils décident de me solliciter et comme je suis libre à cette date, l'accord est scellé, je viendrai 15 jours en août, garder animaux et maison.

 

La date venue, je me rends chez eux, et, après avoir listé les différentes consignes des choses à faire en leur absence, Véronique me propose gentiment de me faire un tirage complet (1h30) de tarot. C'est une personne qui a un grand cœur, et qui souhaite véritablement et sincèrement « aider » chaque personne au moyen de sa profession. A ce moment, dans mon esprit, 2 choses sont claires, elle a « entendu »  mon prénom comme gardien des animaux et la séance m'est proposée sans que j'en ai fait la demande. Quelque chose a donc bien été mis en place (par qui?) pour que me soient révélés les informations qui vont suivre...

 

C'est une tarologue très compétente , j'ai pu par le passé observer combien elle voit à l'avance et avec précision les événements à venir. La séance débute et immédiatement ce qui apparaît est que, sous 3 mois, un événement va bouleverser ma vie actuelle. C'est à la fois la rencontre de « l'âme soeur », du projet professionnel en commun et cerise sur le gâteau en lien avec les enfants. Le déménagement est également vu. Pas de doute, les cartes sont formelles, c'est la « chance » de ma vie qui se présente !!! En plus, comme j'arrive en année 1 et qu'avec ma compagne actuelle cela ne va pas trop, tout concorde !!!

 

En outre, ce qui ressort des cartes, c'est que ma compagne n'est pas la personne avec qui je vais bâtir un projet professionnel (ce qui est vrai, car nous sommes plutôt sur 2 lignes parallèles, mais avec ce grand avantage d'être en belle entente). La séance se termine donc sur toutes ces informations et j'ai bien noté ce qui m'a été dit. En plus, 3 mois c'est vite arrivé, on verra bien. Wait and see !!!

 

Avec une précision assez déconcertante, en novembre, je rencontre effectivement cette personne lors d'un atelier sur le pardon. Elle m'y envoie des signes d'attention plus que visibles. C'est un échange amical, fort sympathique et très agréable, car j'ai affaire à une personne sensible, intelligente et très prévenante.

 

En temps ordinaire, ce contact n'aurait pas eu de suite. Toutefois, les informations de la prédiction d'août m'interpellent et je comprends que c'est bien cette relation que les cartes ont vue. Après plus d'un mois d'interrogation, je décide de prendre contact avec elle et de voir ce qui se dessine derrière cette histoire.

Et il se trouve que Valérie (prénom changé) a un beau projet autour de l'aide aux enfants via les animaux (chevaux, ânes, chiens et chats). Qu'en plus elle habite une maison en bois (c'est mon rêve), qu'elle est dynamique et entreprenante. Elle me propose de m'associer à son projet qu'elle compte développer sur le chemin de St Jacques. Synchronicité extraordinaire, j'ai travaillé 3 ans sur le chemin d'Arles à l'accueil des pélerins.

 

A ce moment, je suis sûr d'une chose, je connais cette personne, j'ai déjà vécu avec elle en d'autres époques, c'est probablement une âme sœur, une autre partie de moi-même. Par-contre, cellulairement tout en moi dit non. Mon corps, mon ressenti me disent « danger ». Et pourtant, tout le reste concorde, et sur le papier tout paraît s'accorder à merveille. Cela semble être une chance donnée par la vie pour un nouveau départ, avec un projet passionnant et la bonne personne. Mon « intuition » serait-elle défaillante ?

 

Très clairement, je lui dis qu'il faut se laisser du temps pour discerner, ne pas aller trop vite et laisser venir. Dans le même temps, je préviens ma compagne de ce qui se passe, de ce qu'ont dit les cartes, de ce projet qui me tente, du fait aussi qu'ensemble, rien sur ce plan ne démarre. Très perplexe et pas mal désorienté par les émotions que cela éveille dans notre couple, je choisis de laisser tomber et en informe Valérie.

Mais rien n'y fait, tout cela trotte dans mon esprit, et y revient sans cesse. Il faut en avoir le cœur net. Ma compagne sentant tout cela, nous décidons ensemble que je fasse le pas avec le risque assumé d'une séparation.

 

Je reprends donc contact avec Valérie et me rends chez elle pour démarrer notre projet de vie en commun. Or, à peine y suis-je depuis quelques heures, que je tombe malade, ce qui ne m'arrive d'ordinaire jamais. Cela commence mal !!! Mon corps, dont j'ai ignoré les premiers avertissements, passe à la vitesse supérieure, c'est maintenant une bonne grippe. 

 

Cela n'interrompt pas nos échanges avec Valérie et dans le cours de la conversation, elle me confie que ses expériences de vie avec les natifs du poisson ont toujours été catastrophiques. Chose étrange, moi qui suis du poisson ai toujours eu des expériences douloureuses avec les femmes verseau. Or, c'est également son signe. Bon sang, si ce doit être la relation du siècle comme l'ont vu les cartes, pourquoi l'avoir conjugué avec 2 signes incompatibles entre eux !!! Quelque chose manifestement cloche.

 

Dans le même temps, la grippe empire et après 2 jours en commun, l'on commence à ressentir l'un et l'autre un malaise. Tout cela ne tient pas. Le soir de la deuxième nuit, toujours aussi malade, je m'adresse à ma supra-conscience et la supplie de démêler tout cet écheveau et de nous éclairer au mieux des intérêts de chacun. Au petit matin, je retrouve Valérie qui, de son côté, n'a également pas dormi de la nuit. Tout est calme et, de cette grande passion espérée, pointe désormais le constat d'un échec manifeste. Ce qui me frappe, c'est le calme et l'acceptation avec lequel toute la scène se déroule. La déception est palpable, mais pas de ressentiment, de reproches ou de grands mots. Et c'est dans cette paix que nous nous dirons au revoir au seuil de cet étrange matin. Je suis enveloppé d'un sentiment d'immense gratitude à l'Esprit pour cette résolution harmonieuse. D'autant plus qu'avec ma compagne, cela nous a rapproché et a contribué à évacuer de façon définitive de mon esprit toute attente extérieure de sauveur, qu'il soit sous la forme d'une personne ou d'une situation.

 

Après quelques temps, j'ai relaté toute l'histoire à Véronique la tarologue. Je lui ai dit combien, selon moi, elle devrait se garder de trop interpréter les faits. En fait, nous sommes tombés d'accord sur le fait, qu'au mieux, elle peut dire aux gens que les expériences qu'elle voit sont à vivre comme enseignement potentiel. Mais en aucun cas, d'influencer en disant que c'est « l'âme sœur, la chance de la vie, le chemin qu'il faut absolument prendre etc... Sinon, il y a prise de pouvoir, infraction au libre-arbitre et possible choc en retour pour elle. Notre amitié aurait très bien pu se perdre lors de cet épisode.

 

Elle me relatera d'ailleurs un autre retour de cas similaire au mien. Un homme l'ayant consulté pour savoir s'il montait son entreprise de service à la personne. Là encore, les cartes étaient formelles, c'était oui absolument. Ce qu 'elle interpréta comme c'est ta voie, fonce, la réussite est assurée. Et qui s'avéra exactement le contraire. Par contre, la personne avait eu besoin de cette information pour passer à l'action, se rendre compte qu'en fait c'était une non-voie. Pour par la suite, libéré de cette obsession de création d'entreprise, pouvoir embrayer sur ce qui allait être son vrai domaine de cœur. 

 

 

L'enseignement à tirer de tout cela est qu'en toutes circonstances, c'est véritablement notre ressenti, notre intuition, le langage de notre corps qu'il convient d'écouter comme seul guide. Si on se laisse attraper par le mental, son idéal de succès, sa pesée des événements en gains et pertes, on perd le lien au Soi. Nous sommes notre propre guide et il restera toujours dangereux de remettre son pouvoir de décision à un tiers quelles que soient ses compétences, sa bienveillance et sa bonne volonté. D'autant plus que l'origine des interférences manifestes, (mon prénom ayant été "entendu" par Véronique) reste quant à elle obscure quant à ses réelles intentions.

 

En connexion fraternelle.

Frédéric D. (inscrit au cénacle - dépt 33)

Écrire commentaire

Commentaires : 3
  • #1

    Marie-Jeanne (jeudi, 07 septembre 2017 16:02)

    Selon Alejandro Jodorowsy, qui a travaillé des années durant à reconstituer le véritable tarot de Marseille, celui des origines, et fait des lectures sans demander d'argent et ce depuis des années déjà, le tarot n'est pas destiné à lire l'avenir mais à mieux voir ce qui se joue en soi dans le moment présent afin de le dénouer. A son avis, Tout le reste ne serait qu'escroquerie et "carmagnolade". Par ailleurs, dans son livre magnifique qui date des années 40, "La Clef des choses cachées" Maurice Magre, dans son chapitre consacré aux Gitans qui est à lui seul une mine d'informations, dit que la "malédiction", en terme d'ostracisme, qui pèse sur ce peuple, serait due au fait qu'ils font un mauvais usage du Tarot, usage prédictif, alors qu'ils détiendraient les clef du savoir ancestral dessiné dans le tarot. Voici une vidéo où Alejandro Jodorowsky présente son tarot. En espagnol, mais sous-titres possibles en français. https://www.youtube.com/watch?v=kHIjdpEc5Gs

  • #2

    Sabine B. (jeudi, 07 septembre 2017 22:25)

    Merci François D pour ton témoignage. Il m’est arrivé la même mésaventure. J’ai retrouvée, alors que je vivais seule et tranquille, un ami de jeunesse perdu de vue depuis 40 ans. Un amour passionnel s’est alors aussitôt déclenché entre nous. J’avais sincèrement l’impression d’avoir enfin trouvé la personne avec qui j’allais terminer le reste de ma vie, cependant plusieurs signes étaient là me montrant qu’il y avait quelque chose qui clochait : je suis tombée 4 fois malade en quelques mois, pour finir « maraboutée » et me séparer. Monsieur était marié, avait quitté sa femme sans la quitter dans sa tête en fait.
    Ma conscience supérieure me montrait ce que je ne voulais pas voir et de plus je ne comprenais pas pourquoi j’étais déviée de ma route par cet amour passionnel. Seule avec moi-même depuis plusieurs mois, je continuais un grand travail personnel de travail sur soi, sur le fonctionnement mental et émotionnel et d’autres choses encore, et je ne comprenais pas ce que venait faire cette histoire d’amour. Je me sentais comme déviée de ma route, de ma trajectoire. J’ai donc consulté plusieurs médiums et un numérologue. TOUS m’ont confirmée que je ne me trompais pas, que je pouvais faire confiance, que tout irait bien. Jusqu’à ce que je finisse aux urgences dans d'horribles souffrances avec une pleurésie !
    J’ai compris après que le détachement ait eu lieu et qu’aussitôt fait, j’ai rencontré le compagnon avec lequel je vis depuis presque 3 ans maintenant, que j’avais appris à faire la différence entre l’amour passionnel, sexuel, qui m’absorbait complètement, et un amour doux, paisible, complet, harmonieux, sans passion en somme. Il faut dire que ceci m’est arrivé à 63 ans !
    Je sais maintenant faire la différence entre être amoureuse et aimer. Il était temps ! Car ma programmation de jeunesse était de rentrer dans le moule des enfants et du mariage dont je me suis libérée au bout de 36 ans.
    Ce fut un mystère pour moi que les cartes, l’astrologie, la voyance, la numérologie me montraient une voie qui n’a finalement pas aboutie, mais qui m’a fait ô combien, grandir sur le sujet de la relation amoureuse. C’était très intéressant au niveau astrologique car tout, mais vraiment tout concordait entre cette personne et moi ! Grâce à ton témoignage j’entrevois les leçons apportées par ces expériences. Merci à toi. Ce n’est qu’en le vivant que l’on peut ensuite en tirer les leçons.

  • #3

    Frederic D (samedi, 09 septembre 2017 15:57)

    Merci Marie-Jeanne. Je viens de commander le livre de Maurice Magre.
    Mille et une bénédictions.
    Frédéric