Suggestion de Muriel : la série Westworld

Bonjour à tous,

 

Je viens de découvrir une série "WestWorld", je vous mets un copié-collé du résumé :

 

"A Westworld, un parc d'attractions dernier cri, les visiteurs paient des fortunes pour revivre le frisson de la conquête de l'Ouest. Dolorès, Teddy et bien d'autres sont des androïdes à apparence humaine créés pour donner l'illusion et offrir du dépaysement aux clients. Pour ces derniers, Westworld est l'occasion de laisser libre-cours à leurs fantasmes. Cet univers bien huilé est mis en péril lorsqu'à la suite d'une mise à jour, quelques robots commencent à adopter des comportements imprévisibles, voire erratiques. En coulisse, l'équipe, qui tire les ficelles de ce monde alternatif, s'inquiète de ces incidents de plus en plus nombreux. Les enjeux du programme Westworld étant énormes, la Direction ne peut se permettre une mauvaise publicité qui ferait fuir ses clients. Que se passe-t-il réellement avec les androïdes ré-encodés ? 

 

Adaptation du film éponyme (1973) de Michael Crichton avec Yul Brynner et James Brolin." 

 

Pour la référence au film de 1973, Georges (mon mari) l'avait vu, il m'a dit que dans son souvenir c'était bien mais que ça n'allait pas aussi loin, et on a regardé QUE le premier épisode. On est souvent revenu en arrière pour re-écouter certaines répliques. Donc on va continuer à visionner la saison 1.

 

Je trouve dingue que des millions de personnes voient ce genre de séries (The leftovers, stranger things pour ne citer que celles-ci) sans être interpellés.

Je trouve encore plus fou que ces séries censées nous divert-endormir soient truffées d'informations sur les multi-réalités de ce monde (mais je me souviens que quand je regardais les premiers épisodes de la série X-files je ne me posais pas beaucoup plus de questions que ça)...

 

Soit "on" s'imagine que nous sommes tellement stupides que quelques pépites parsemées dans un scénario d'actions bien ficelées passeront inaperçues pour la majorité, et c'est d'un cynisme ahurissant. Soit petit à petit "ils" nous préparent à ces réalités mais par pour nous éveiller, comme un autre genre de manipulation pour nous éveil-endormir, ou nous éveil-hypnotiser, nous amener à un trappe lumineuse et douillette dans laquelle il "leur" serait souhaitable que nous tombions.

 

Quand je parle "d'eux", je parle du bestiaire céleste comme le nomme Anton Parks dans ses livres, nos "dieux créateurs". Les androïdes de cette série c'est nous, le bétail. 

 

Si vous avez vu quelques épisodes, je serai intéressée par vos retours, sinon, pour ceux que ça interpelle, allez voir.

 

On pourra échanger nos impressions :-)

 

Muriel

Écrire commentaire

Commentaires : 0