Marc Auburn : L'expérience de la réalité - proposé par Johannes

Pour vous faire votre propre avis et exercer véritablement votre discernement, il est conseillé de visionner le documentaire avant de lire ce commentaire.

 


Très intéressant. Qu'y a-t-il derrière tout cela ?


Ce qui me frappe, c’est à quel point il est à l’aise et clair pour transmettre son message. Je sens une forme de simplicité qui ne cherche pas plus que ce qu’il lui est donné de vivre. Cela le rend à la fois très ouvert et facile à comprendre. Donc, il s’adresse clairement à un vaste public pas forcément averti !


Il me parait être en contact avec différents êtres/consciences de différentes fréquences et de manière très particulière. Il fait plein d’expériences et ne semble pas chercher plus loin la connaissance, car ces propos ne semblent reposer que sur ses propres expériences.


Il dévoile des aspects intéressants sur le type de manipulation que l’on peut rencontrer avec les êtres invisibles, comme par exemple lorsqu’un être des mondes subtils dit : « Tu es élu ». Il parle aussi des prédateurs (sans toutefois les nommer comme tel) qui se nourrissent de « ce qui sort » de nous dans des situations de « frustration, colère, … ». Il raconte ses expériences d’enfermement dans des densités ou dimensions inconnues et comment il s’en échappe. Ces aspects sont bien au service d’autrui.


Et puis, il nomme ces êtres, des « gens ». Cela me frappe. Pourquoi fait-il cela alors que ce n’est vraisemblablement pas le cas ? A travers quelles lunettes regarde-t-il ? A qui profite cette vision ?
A travers quelles lunettes ?


A mon goût, son approche est trop naïve, car à l’entendre, il ne semble pas y avoir de grand danger qui puisse somme toute, provenir des mondes Invisibles, même lorsqu’on s’y égare... D’ailleurs le ton de sa voix et le contenu de l’exposé restent globalement plutôt « rassurants » du début à la fin.
Et là je ne peux m’empêcher de penser à ce que disent les Cassiopéens : 


Leçon numéro 1, toujours s’attendre à des attaques


Leçon numéro 2, reconnaitre les attaques


Leçon numéro 3, apprendre à parer les attaques


Et je précise qu’apparemment il ne semble pas faire la différence entre les SDS positifs (les amis qui l’obligent à voir ce qu’il ne veut pas voir) et les véritables SDA qui ne se préoccupent pas des choix humains directement et qui naviguent dans des sphères inaccessibles. Cela me parait crucial, pourtant. Car, sans cette information, on est vite tenté de suivre une « guidance provenant d’en haut », sans vérifier ici-bas la nature de l’information ni exercer notre discernement, et galvauder notre libre arbitre ! Son message est donc double et de ce fait, incohérent.


Lors de l’une de ces sorties du corps, il a vu un chérubin. Il a essayé de le détruire pour définir s’il était « vrai ». Il n’a pas réussi et en conclu que c’est un vrai ! Je trouve cela beaucoup trop léger. Lorsqu’avec une conscience 3D on essaie d’appréhender des réalités de 4D, faut nous remettre à notre place, qui est celle d’un nouveau-né pas encore né, un fœtus, quoi ! Donc, a-t-il vraiment suffisamment de connaissance pour appuyer sa déduction ? Qu’est-ce que les êtres habitant ces mondes peuvent-ils réellement produire dans leur domaine subtil ? Je pense en avoir qu’une idée minuscule, pratiquement insignifiante… je peux me tromper aussi, bien sûr ! Personnellement, je soupçonne que ce manque de connaissance soit une des raisons pour lesquelles nous sommes enfermés dans des boucles de rétroaction (= cycle qui se répète sans fin).


A qui profite ce témoignage ?
Il y a comme une volonté derrière d’habituer les interlocuteurs à ne pas être vigilants, car tout semble être un jeu, finalement sans grand danger. Tout est jeu, oui, certes, mais utiliser cette notion sans promouvoir le jeu de la recherche de connaissance, l’apprentis-sage, la force de volonté, etc. C’est un raccourci dangereux lorsque l’on s’adresse à la conscience humaine puisqu’on commence d’entrevoir par quels moyens on peut être manipulable et manipulé, et quels efforts il est nécessaire de mobiliser pour tenter d’éviter de tomber dans les pièges qui nous font tourner en rond depuis si longtemps ! En plus, quand on apprend comment certains chamans vivent leur initiation, ce n’est pas vraiment vécu comme un amusement !


« Avant de devenir chaman, le candidat doit être longtemps malade ; les âmes des ancêtre-chamans l’entourent alors, le torturent, le frappent, lui coupent le corps avec un couteau, etc. Durant cette opération, le futur chaman reste inanimé : sa face et ses mains sont bleues, son cœur bat à peine » Mircea Eliade, le chamanisme et les techniques archaïques de l’extase (2ème édition, Payot, Paris, 1968)


L’aspect terrifiant fait partie intégralement du caractère initiatique, même si en réalité, l’initiation est aussi une illusion ! (voir à ce propos le texte « Noël : le sens de la vie, un paradoxe »). C’est après qu’on se soit battu pour ouvrir la porte, qu’on s’est épuisé à essayer de l’ouvrir et qu’on se soit finalement écroulé à ses pieds, qu’elle s’ouvre enfin. Puis, si on est vigilant et surtout avisé, on passe son seuil. C’est une fois de l’autre côté, lorsqu’on regarde en arrière, qu’on s’aperçoit qu’il n’y a jamais eu de porte ! TOUTES Les étapes sont importantes !


Voici quelques exemples des paroles de monsieur Auburn :
« Les gens qui pensent qu’ils contrôlent le monde, ne le peuvent pas. Le monde évolue plus vite... » Donc on est forcément en avance sur le contrôle qui est exercé sur nous, les humains. Ce qui est faux. On a toujours eu du retard, sinon on n’en serait pas là. On découvre la manipulation seulement après en avoir été victime ! D’ailleurs, ça fait partie du processus d’éveil global : c’est largement le plus souvent que c’est la victime qui se réveille en premier ! Donc en pensant comme lui, on se rendort.


Et quand à mon avis ça se gâte le plus, c’est quand il présente la technologie qu’il a développé pour permettre à des êtres invisibles (lui-même ne sait pas à qui !) de faire des manipulations énergétiques sur les personnes (manipulations génétiques peut-être ?) grâce à une sorte d’interface artificielle, alors que le corps en est déjà une ! Il dit que ces manipulations provoquent « quelques fois des guérisons ». Tiens, quelle humilité ! Il  renchérit avec une jolie carotte : il explique comment, à travers ses appareils les personnes pensent être en relation avec leur Moi Supérieur. Pff !


Puis plus tard, il parle de la « décentralisation du pouvoir » (des élites) qui a lieu actuellement, en expliquant que « l’information c’est le pouvoir et elle est diffusée partout. Internet va d’ailleurs se développer encore plus ». L’information c’est le pouvoir SEULEMENT QUAND ELLE EST VRAIE ! Ce qui est diffusé partout en premier, c’est le mensonge, pas la vérité, qu’on soit clair.

Et comme la connaissance semble ne pas toujours être disponible pour tous à gogo, ça m’étonnerait que la vraie information puisse circuler jamais chez tous ! A ce propos, Gurjieff compare la connaissance a un pain : il n’y a qu’une certaine quantité disponible, ni plus ni moins, elle n’est pas pour tout le monde, il n’y en a pas assez ! Bénissons les inconscients qui refusent la véritable évolution et la véritable connaissance qui libère, c’est grâce à eux que nous y avons accès ! (sans catégoriser qui que ce soit, car on joue tous tous les rôles à différents moments !!!) C’est ça aussi l’Apocalypse (= révélation) !


Mr Auburn dit encore qu’ « il faut se lâcher » puis explique  que « quand on arrête de se protéger, les choses arrivent. » ça ne signifie rien. C’est quoi les choses qui arrivent ? Il poursuit « et ça t’emporte et tu es content d’être emporté ». Bye bye quoi ! A ce propos, la question la plus difficile à répondre, c’est justement  : quelle est l’influence qu’on choisit et de quelle nature est-elle ? Et c’est là que le bât blesse souvent et que le discernement est primordial. La connaissance et la recherche de connaissance sont incontournables si on ne veut pas se faire induire en erreur, se fourvoyer et se faire manipuler à n’importe quelle étape de n’importe quel processus authentique. Donc suivre aveuglément les paroles de quelques êtres appartenant aux mondes subtils (comme aux mondes visibles d’ailleurs !), c’est monter tout seul sur la table de sacrifice en donnant « notre couteau ou épée » (= libre arbitre) au chef de cérémonie !


Et pour terminer, à mon avis, ce monsieur confond la notion de progrès technique et de progrès moral. Et je pense que la conscience prédatrice qui le « guide » à ce moment le fait volontairement, car cela prône l’idée que l’humain ordinaire évolue naturellement. Ce qui est faux. L’évolution réelle est contre nature. C’est typiquement ce genre de point de vue qui empêche l’homme de prendre conscience de sa condition lamentable, totalement imbibé dans le mensonge qui le façonne inexorablement, ce qui est pourtant une condition incontournable pour avoir une réelle opportunité à saisir, par une « Réaction de l’âme », pour finalement s’élever vers la Vérité de sa Nature et s’y affirmer.


Sans connaître les mondes dont il parle, du moins consciemment, je pense que vu ce qui précède, ses propos soutiennent largement le consortium SDS de la prédation planquée en 4D, même s’il dénonce quelques-unes de leurs manigances. Il faut bien ajouter quelques vérités pour que notre inconscient croche ensuite aux concepts erronés.


Johannes

 

 

Évaluation du réseau LEO

SDS SDA

Commentaire :

Commentaire de l'équipe LEO :

 

Bonne évaluation de Johannes !

Cet homme très convainquant par son attitude sereine et objective basée sur du vécu, ne nous dissimulerait-il pas certaines vérités interdimensionnelles ? Ou peut-être que celles-ci lui sont cachées par les entités (certainement Gris et Reptiliens) qui probablement "l'utilise" pour diffuser leur vérité SDS via leurs technologies programmatrices ?

 

Marc Auburn serait vraisemblablement lui aussi un humain-extranéen, comme beaucoup d'entre nous. Nous reconnaissons bien là un "hybride" ayant l’aisance de voyager dans d’autres espaces-temps.

Ses sorties hors du corps et ses voyages astraux, conduits en pleine lucidité, décrivent à notre avis, assez "correctement" la vie dans les mondes de densité supérieure. Néanmoins, gardons à l'esprit que ces voyages sont perçus et enregistrés par sa conscience humaine, donc probablement (comme tout un chacun) supervisés par la prédation transdimensionnelle. Il serait donc capable de voir seulement ce qu'il est autorisé à voir.

 

Comme il l'explique aisément, il a eu accès à des fréquences de densité plutôt basses, tels les mondes des parasites prédateurs (ou manipulateurs énergétiques SDS) et à celui des densités plus élevées, certains mondes SDS de 5ème densité, et peut-être, parfois même des densités proches des mondes SDA.

 

Toutefois, quelques indices nous ont mis la puce à l'oreille, nous permettant de déceler "l'entité stellaire" qui le guide.

 

Marc a visité des mondes dans lesquels il percevait des vaisseaux spatiaux à priori physiques/matériels.

Sachant que les peuples au "Service d'autrui - SDA", vibratoirement proches des "Purs Esprits" n'ayant pas besoin de vaisseaux matériels ou technologiques pour se déplacer dans les dimensions supérieures, alors pourquoi en a t-il vu ? Dans quelle fréquence vibratoire évoluait-il ? Qui les lui a montré ?

 

Dans sa vidéo, il n'hésite pas à proposer une aide technologique dénommée Lucia et Pandora, permettant d'accéder plus "facilement et artificiellement" à d'autres dimensions de réalité. Les êtres de conscience SDA, au-delà de la 4ème densité, ont-ils vraiment besoin d'artifices ou de technologies pour se réaliser, et de vaisseaux pour se déplacer ?

 

Manifestement, les technologies Lucia et Pandora démultiplient les capacités "médiumniques et transdimensionnelles" du cerveau, mais en aucun cas, ne suppléent au cheminement en conscience vers les mondes au "Service d'Autrui - SDA".

 

Il raconte ses expériences hors du corps, mais dans cette vidéo, il ne fait pas référence à un cheminement personnel pour parvenir à une dimension de conscience plus évoluée afin de s'ancrer dans une 3ème dimension SDA.

Pourtant c'est bien de cela dont il est question : permettre de recréer un monde évolutif grâce à l'orientation au service d'autrui, une "réalité" jamais plus accomplie depuis l'arrivée des parasites prédateurs. Mais, qui pour certaines consciences plus évoluées commence à se réaliser sur terre en ce moment même.

Et c'est apparemment cette dimension de "réalité en création" qui n'a pas encore été révélée à Marc Auburn dans ses voyages, ou peut-être n'en parle-t-il pas encore pour le moment ?

 

La 4ème dimension de conscience SDA se forme parallèlement à la 3ème et 4ème densité SDS. Ce qui sous entend que les êtres SDA ne peuvent être perçus par des entités qui ne sont pas de la même résonance vibratoire. Une conscience SDA est capable de changer ses postulats de base sur la réalité qu'elle perçoit (donc d'être très vigilante quant aux illusions de la Matrice), même lors d'un voyage astral. Son dessein est de fusionner avec les différentes parties de son essence (supérieures comme inférieures), donc avec sa partie manipulatrice énergétique, comme avec sa partie créatrice de monde. Cette fusion relève de la 6ème densité de réalité.

 

Au moment du saut dans cette dimension SDA en formation, les individus qui s'y seront préparés fusionneront avec leur partie hyper-spatiale. La nature de cette fusion, dépendra du travail que nous menons ici-bas, donc du champ de fréquence que nous émettons. Nous choisirons ainsi quelle réalité manifester.

 

En conclusion, les révélations de Marc Auburn, peuvent s'approcher de la réalité hyperdimensionnelle pour les uns, mais peut-être nous en éloigner aussi pour d'autres.

 

Ne sommes-nous pas ici-bas pour justement apprendre à nous réaliser en redevenant créateur de notre réalité à un niveau de 3ème densité ?

 

En proposant "la facilité", n'est-ce pas une manière de détourner l'individu en quête de retrouver sa véritable nature ?

 

Alors les questions qui s'imposent sont : quelle est l'entité transdimensionnelle qui se cache derrière Marc Auburn ? Quel est son rôle ?

 

Rappelons-nous : les êtres de conscience supérieure n'interviennent jamais dans le libre arbitre de l'humain, alors pourquoi lui montre-t'on un futur déjà existant ?

 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Muriel (lundi, 30 janvier 2017 14:19)

    Bonjour Johannes, j'avais parlé de ce Mr Auburn et de sa lampe Lucia il y a quelques temps sur le groupe facebook des amis du réseau Léo (j'ai fait un copié collé ci dessous). J'avais fait quelques recherches également, mais pas aussi fouillées que les tiennes. Je te remercie d'ailleurs pour ton texte qui complète les infos que j'avais eues. Et je rejoins entièrement l'évaluation de l'équipe Léo.
    Bon cheminement à tous

    "6 décembre 2016
    [Au sujet d'un membre de ma famille m'ayant recontacté sur facebook]
    .....Hier, elle poste des photos d'un week end à Lyon, sans en dire plus qu'une rencontre avec Marc Auburn et sa lampe Lucia.
    Je ne connais pas du tout, et je me dis qu'elle n'a pas fait un week end aussi loin juste pour une lampe, si belle soit elle ! Ça m'intrigue quand même, donc je fais des recherches sur Internet, et là je découvre tout un univers à l'envers :-)
    Je cite en vrac, ceux qui le souhaitent iront chercher les infos, je ne mettrai aucun lien, mon propos n'étant pas de faire de la pub à ce monsieur.
    Cette personne a écrit un bouquin , il présente la lampe un peu partout en France à qui veut l'essayer (comme un commercial itinérant, mais les essais ne sont pas gratuits), il n'en est pas le concepteur. Elle a été conçue par deux autrichiens, Dirk W. Proeckl (neurologue) et Engelbert J. Winkler (psychologue clinicien) en 2009. C'est un outil qui élargit la conscience, booste le cerveau par la lumière hypnagogique transmise à travers la rétine, elle va aussi , et surtout, stimuler la glande pinéale, et d'autres merveilles encore : « ...une relaxation profonde rapide et durable, une meilleure qualité de sommeil, un calme, une paix intérieure, un sentiment naturel de joie, ainsi qu’une capacité plus forte à faire face aux difficultés de la vie .... » Bref, de tout ce que j'ai lu (et j'ai fait du tri, sinon j'y serai encore), et en me référant à cette phrase que j'affectionne : « L'aigle atteint les sommets, l'escargot aussi , mais il en bave », on peut passer de l'escargot à l'aigle en deux coups de cuillères à lampe ! Youpiiii ! Je suis sûre qu'il y a quelques années, je me serais jetée allègrement dans la gueule du Led ! :-D
    Et puis je tombe sur un site de quelqu'un qui témoigne de son expérience avec cette lampe, je vais citer juste un extrait :
    « ....Je me suis demandé mentalement, comment avait été fabriqué cette lampe Lucia qui est tout simplement révolutionnaire, pour me retrouver pendant quelques instants baigné de lumière blanche face à 2 êtres humanoides sombres, à tête d’ampoule, et de taille moyenne. J’avais pour ce coup quelques difficultés à obtenir des précisions..... » , Ça ne vous rappelle rien ?? :-).
    Et puis je vais voir sur youtube une courte vidéo de Mr Auburn qui parle des gris de Zeta Reticuli (connaissais pas....), encore un mille feuille de n'importe quoi avec un peu de vérité dedans. Ce qui m'interpelle c'est surtout la façon qu'il a d'en parler.
    Et ça m'emmène sur l'abduction du couple Betty et Barney Hill en 1961 par ces gris (tels qu'ils se sont présentés à Betty Hill). Et je reviens à cette lampe qui promet monts et merveilles. Après toutes ces heures de recherches, il m'a fallu quelques beaux rayons de soleil et une bonne douche pour me remettre d'aplomb .
    Je conclurai en disant que je préfère largement rester à mon état d'escargot qui va atteindre lentement mais sûrement les sommets, et que finalement je n'en bave que quand je résiste ou lutte contre mon prédateur (ce qui arrive très souvent encore). J'ai la sensation très désagréable que cette technologie « révolutionnaire » n'est ni plus ni moins qu'une machine à abduction joyeusement consentie par des tas de personnes crédules et endormies (pas de jugement là dedans, j'en ai fait partie, c'est un constat).... Le réveil va être rude" !