Le tout est plus grand que la somme de ses parties !

 

Écrit pour l'ÉCOLEO par Margi et Damien

 

Après avoir fait le saut dans le vide, nous abordons l’atterrissage vers l’ÉCOLEO.

 

Tout d’abord, il y a la rencontre physique avec l’équipe et la réception d’informations qui vont nous permettre de nous poser sur la nouvelle terre. Les dernières valises que constituaient les mémoires sont lâchées et nous pouvons à présent continuer la manœuvre d’approche.

 

Le regroupement physique engendre des échanges de nouveaux codes vibratoires qui permettent ainsi de progresser lentement mais sûrement vers une véritable syntonie. Les maux de tête, les pleurs et autres endormissements soudains, nous signifient la présence d’une intégration. Leur intensité est parfois si forte que nous sommes contraints de rester immobiles.

C’est comme une vague qui passe sur nous, rien ne sert de s’agiter devant sa force.

 

Nous ondoyons toujours plus vers Bim Bam Boum et touchons le minéral du lieu ÉCOLEO qui est en train d’être déplacé par le groupe.

 

Nous comprenons que les activités qui se déroulent à l’extérieur résonnent avec celles de nos intérieurs.

 

 

L'effet groupe

 

D’une manière générale, le groupe permet l’entraide et chacun s’ouvre réellement à la possibilité du Service d’autrui (SDA). Ceux qui ont déjà progressé sur la neutralisation d’un programme vont par l’effet groupe offrir la possibilité à autrui d’en faire de même. C’est comme si la "Supra-conscience groupe" utilisait chacun pour permettre à tous de se libérer.

 

Au fur et à mesure que le groupe se rassemble physiquement, un nouveau langage émerge pour se manifester même quand nous ne sommes pas réunis, comme pour nous montrer qu’il n’y a plus de désunion. Par exemple, j’entends parfois Eli, parfois Sand ou Jenaël lors de l’écriture de ce partage. C’est comme si on écrivait tous ensemble.

 

Le fait d’être en groupe accélère l’effet de l’Onde (Cf. Onde de Changement) qui amplifie les dernières résistances, tout comme leur mise en lumière et leur transmutation. Là où le binôme atteint ses limites, le groupe quant à lui permet de les dépasser pour créer une nouvelle réalité, matérialisée par l’ÉCOLEO.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Jérôme (lundi, 14 janvier 2019 17:23)

    Bonjour à tous,

    Je ressens la vibration et l'énergie de ce que vous vivez tous ensemble dans ce Bim, Bam, Boum... même si 1000 kms nous séparent...
    A très bientôt au Paradis!