Question 88 - François Y. - Réflexion à propos de la Connaissance

Commentaire laissé suite à l'article : « Extrait de "Fragments d'un enseignement inconnu » de Ouspensky

 

Bonjour amis LEOS !

 

Je ne suis pas entièrement d'accord avec le texte de "Ouspensky" et dans le cadre de la transparence souhaitée par le réseau Léo, je ne peux pas cacher ce désaccord ou le garder en moi.

 

Bien sûr, je peux me tromper, mal interpréter, ne pas avoir compris mais dans ce cas, les Léos me donneront tout éclaircissement.

 

Je ne connais pas du tout l'oeuvre de "Ouspensky" mis à part ce texte qui m'interpelle.

 

D'abord, je n'aurais jamais pu écrire ce que je vais vous dire sur le forum de Monique Mathieu, je n'aurais pas osé ou alors, si je l'avais fait, on m'aurait vraisemblablement radié du forum après cette fortaiture et on m'aurait dit que je coupais les cheveux en quatre, que j'étais trop dans le mental, qu'il ne pouvait y avoir de contradiction dans les enseignements des "Etres de Lumière" et que je faisais baisser les vibrations du forum.

 

Je me serai vu encore comme un empêcheur de tourner en rond.

 

Mais est-ce mon prédateur qui me fait réagir comme cela en relevant ce qui ne colle pas ou est-ce que mon prédateur me dit de ne rien dire, de ne pas faire de vague, que je pourrai le regretter.

 

Il est maintenant évident pour moi que nous avons tous au moins un prédateur en nous et qu'il convient de l'accepter, de composer avec lui, de comprendre ses besoins mais d'affirmer notre partie SDA.

 

Je ne suis pas que ce prédateur, c'est une fractale de mon âme. 

 

Comment ai-je pu tenir cinq ans sur ce forum de Monique Mathieu qui m'a cependant aussi beaucoup apporté ? 

 

Maintenant, j'ai la réponse. Non, ce n'est pas un règlement de compte, ni un jugement mais un fait, un constat et je mesure ma part de responsabilité, ma lâcheté ou manque de courage pour ne pas avoir osé m'affirmer. Mais c'est une expérience, tout est expérience et je devais en passer par là. 

 

Mais maintenant, je n'ai plus aucune crainte à avoir sur le site du réseau Léo. 

 

Voilà, venons en au fait !

Je relève ce qui semble être pour moi une contradiction entre mon intuition et ce que dit Ouspensky.

 

Je suis cependant en total accord avec les enseignements du LéoDico sur "La Connaissance" et les cahiers cités.

 

Ouspensky dit que la connaissance est matérielle et il sous entend qu'elle est limitée sauf erreur de ma part.

 

Mon intuition me dit exactement le contraire. La Connaissance est immatérielle et elle est illimitée.

 

Il dit ceci :

" Mais avant tout, il faut saisir que la connaissance ne peut pas appartenir à tous, ne peut même pas appartenir au grand nombre.

Telle est la loi. Vous ne la comprenez pas parce que vous ne vous rendez pas compte que, comme toute chose au monde, la connaissance est matérielle. Elle est matérielle — cela signifie qu’elle possède tous les caractères de la matérialité. Or l’un des premiers caractères de la matérialité est d’impliquer une limitation de la matière, je veux dire que la quantité de matière, en un lieu donné et dans des conditions données, est toujours limitée."

 

Il dit encore ceci :

"Imaginez qu’il n’y ait, pour toute l’humanité, qu’une demi-livre de connaissance disponible par an ! Si cette connaissance est diffusée parmi les masses, chacun en recevra si peu qu’il demeurera le fou qu’il était précédemment. Mais du fait que seuls quelques hommes ont le désir de cette connaissance, ceux qui la demandent pourront en recevoir, pour ainsi dire, un grain chacun, et acquérir la possibilité de devenir plus intelligents. Tous ne pourraient pas devenir intelligents, même s’ils le désiraient. Et s’ils devenaient intelligents, cela ne servirait à rien, car il existe un équilibre général qui ne saurait être renversé."

 

Je suis d'autre part en accord avec d'autres parties du texte d'Ouspensky.

 

Léo Dico dit ceci et cela résonne parfaitement en moi. Je ne cite que quelques extraits :

 

"Qu'est-ce que la Connaissance ?

Aussi dénommée "Connaissance Universelle", elle constitue un ensemble illimité de données, d'informations objectives et factuelles, détenues par notre inconscient et subconscient. Ces données sont collectées dans l'environnement par notre Supraconscience, pour être restituées à notre conscience, selon nos besoins. Elles représentent alors une fabuleuse bibliothèque de savoir.

 

Cette Connaissance est véhiculée sous forme de particule de lumière constituant un champ d'énergie, que les physiciens ont appelé : "le champ Unifié de l'Univers". L'homme baigne littéralement dans cette énergie fondamentale, composée de particules d'informations.

Ce champ unifié recèle toute la Connaissance et reste de loin, la source d'information la plus fiable et la plus passionnante à laquelle l'humain peut avoir accès !...

Si notre conscience pouvait embrasser toutes les informations provenant du champ unifié de l'Univers, de notre monde, du macrocosme, du microcosme, de l'histoire et de la science..., l'humain posséderait toute la Connaissance. Il saurait tout sur tout, il saurait tout ce qui se passe n'importe où, n'importe quand et n'importe comment...

 

 ... La Connaissance n'est accessible qu'à travers l'Ange ou "Supraconscience", qui se compose de trois champs d'information successifs : conscience, inconscient et subconscient, connectés en permanence au champ d'Information de l'Univers..."

 

J'en déduis que ces trois champs d'information sont immatériels.

Dans le "CAHIER 2 : LA TENEUR DE L'ILLUSION", il est dit ceci :

 

" L'énergie noire telle qu'elle peut-être imaginée par l'esprit humain représente environ les trois quart de l'énergie totale de l'Univers, le quart restant représente la matière noire, dont 4 % à peine représente les gaz et les matières solides (matière et antimatière confondues). "

 

Dans le "cahier C7.1 - L'accélération du temps-information, et l'enseignement par le verbe", il est dit ceci :

 

"Ce cinquième élément, le prana n'est donc rien d'autre que cette force qui véhicule l'information. Elle est cette énergie noire, cette force faible qui lorsqu'elle est entravée ou réprimée, peut causer l'inflammation, le "mal à dire"."

 

L'information ou la Connaissance serait bien contenue dans cette énergie noire. Cette énergie est donc immatérielle. L'information est donc pour moi immatérielle.

 

 

Désolé pour vous avoir peut-être pris la tête avec toutes ces données mais c'était pour étayer mon intuition comme quoi la Connaissance est illimitée et immatérielle.

 

En fait, il n'est plus trop important pour moi d'avoir tord ou raison mais d'appréhender la vérité.

 

Que cela ne vous empêche pas de dormir amis Léos !

L'important est notre transformation !

 

François Y.


Réponse de l'équipe LEO :

 

Bonjour François,

 

Tu as effectivement raison de soulever cette question car il y a une grande différence entre la Connaissance universelle offerte par l'énergie noire (ou énergie nucléaire faible) qui est illimitée, contenant à la fois les informations provenant du monde matériel et du monde immatériel… et le fruit défendu de l'Arbre de la connaissance du bien et du mal dans le jardin d'Éden, dont l'accès a été interdit aux humains.

Cet arbre-symbole recèle les secrets de la dualité et ne concernerait en premier plan que le monde matériel de la 3ème densité, régit par le bien et le mal.

 

Ce monde est emprisonné – ou densifié – dans un univers où la matière visible et densifiée (l'énergie nucléaire forte) – fait loi.

 

C'est ce monde sur lequel "régnaient" les dieux et où la Connaissance Universelle à été volontairement limitée.

 

Ainsi, l'homme-esclave qui œuvre pour se libérer de la Matrice, doit nécessairement et en priorité intégrer la connaissance propre à la 3ème densité afin d'accéder ensuite à la Connaissance universelle illimitée, en cultivant "l'intuition" qui est la connexion de notre psychisme à l'énergie nucléaire faible ou matière noire.

 

Et comme ceux qui s'intéressent véritablement à la Connaissance ésotérique, spirituelle et universelle pour grandir la Conscience, sont extrêmement peu nombreux, elle ne peut être appliquée que par peu de gens.

 

C'est ce que Ouspensky semblait prétendre en disant : « Mais du fait que seuls quelques hommes ont le désir de cette connaissance, ceux qui la demandent pourront en recevoir, pour ainsi dire, un grain chacun, et acquérir la possibilité de devenir plus intelligents. Tous [la totalité des êtres humains] ne pourraient pas devenir intelligents, même s’ils le désiraient. Et s’ils devenaient intelligents, cela ne servirait à rien, car il existe un équilibre général qui ne saurait être renversé. »

 

Au paradis, le fruit de la Connaissance était réservé aux dieux. Il renfermait la connaissance du bien et du mal, et intéressait uniquement le monde matériel puisque dans les mondes immatériels, le mal n'ayant aucune emprise, ne pouvait exister !

 

Manger le fruit de la Connaissance – absorber et transformer la matière : le mystère alchimique – était réservé aux "dieux de 4ème densité". Le processus alchimique révélerait la connaissance du bien et du mal dont les "entités désincarnées" sont dépourvues. Il autoriserait à discerner le chemin évolutif d'une voie involutive, qui paradoxalement, tout en intéressant uniquement le monde matériel, fut caché à ce dernier.

 

Le détenteur de la connaissance du bien et du mal était le dieu égyptien Horus, "Lucifer" chez les gnostiques : le porteur de lumière (ou de l'information si tu préfères).

 

Pourvoyeur de l'information, il était à la fois "possesseur" des trois polarités du jeu de la triade : "bourreau, victime, sauveur".

Selon les informations que nous acceptions de son enseignement et selon la règle du libre-arbitre, nous choisissions de nous transformer soit en démon-bourreau, en martyr-victime, ou en "Jésus biblique sauveur de l'humanité" (représenté par les "New Ageux amour et lumière").

 

Pour conclure, Ouspensky avait donc raison et toi aussi !

Ce sujet intéressant fera prochainement l'objet d'un nouveau cahier. Car derrière l'arbre de la connaissance, ne se cacherait-il pas toute la forêt ?

 

L'équipe LEO

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Vyninho (samedi, 15 juillet 2017 18:11)

    Bonjour les Léos!
    Pour moi, la connaissance a le même concept que l'infini, donc illimité ( tout les chemins mènent a Rome).
    Je pense qu'on parle de la même chose, mais notre mental aime interprété ( le mien surtout).
    Je rajouterai, la connaissance est a la fois matérielle et immatériel, limité et illimité qui dépend donc de la conscience qu'on a à l'instant ( t,) et donc de la connaissance, vice versa.
    Elle englobe le tout.




  • #2

    François Y (mardi, 18 juillet 2017 17:27)

    Bonjour,
    Grand merci pour cet éclairage. Il me manquait justement une partie de la connaissance pour comprendre le contexte dans lequel Ouspensky s'exprimait.

    L'interdiction de la Connaissance aux humains est plus que jamais d'actualité. Elle est étouffante. On la retrouve dans toutes les disciplines officielles enseignées dans ce monde.
    J'ai beaucoup aimé la conclusion:
    "Car derrière l'arbre de la connaissance, ne se cacherait-il pas toute la forêt ?"
    François Y.