TECHNOLOGIES SDS - SDA

"La technologie est l'étude des outils et des techniques. Le terme désigne tout ce qui peut être dit aux diverses périodes historiques sur l'état de l'art en matière d'outils et de savoir-faire. Il inclut l'art, l'artisanat, les métiers, les sciences appliquées et éventuellement les connaissances." https://fr.wikipedia.org/wiki/Technologie

  

D'après cette définition, nous pouvons différencier deux technologies : celle qui s'attache, par l'étude des outils et des techniques extérieurs, à une progression dans le monde matériel, et l'autre bien moins connue qui, par l'étude des outils et des techniques intérieurs, expérimente les connaissances sur les lois universelles.

 

Nous pouvons alors parler d'une technologie externe et d'une technologie interne. La première appartenant à la logique SDS tandis que la deuxième s'apparente davantage à une logique SDA. Donc pour un être cheminant au service d'autrui au sein de notre réalité de 3D, la technologie externe est un vecteur (au même titre que les interactions avec le prédateur) qui bien utilisé devient un tremplin vers la 4D SDA.

Par exemple, l'informatique, cet outil technologique franchement SDS, peut accompagner l'individu en quête de connaissance, à effectuer un grand bond évolutif. Tout dépend de la conscience qu'il y met et de sa capacité à transformer l'attachement et le dépendance qu'il a envers cette technologie.

 

Le danger pour l'humanité est de rester "scotchée" à cette technologie externe et donc d’omettre (sous l'influence SDS) de développer une technologie interne.

 

Et c'est exactement ce que nous sommes en train de revivre. La technologie externe est poussée à son paroxysme. Que se soit par le transhumanisme, cherchant à télécharger les données d'un cerveau, d'un corps vers un autre pour une pseudo-prolongation de la vie ou bien par l'utilisation de crânes de cristal pour soi-disant accéder aux secrets énergétiques que nous lèguent les premières civilisations. Il s'agit bien là de deux technologies externes, donc d'une impasse en terme de réelle évolution de la conscience.

 

Même si l'une des deux semble plus spirituelle, donc plus respectueuse de la vie, elle est d'autant plus pernicieuse qu'elle incite l'individu à utiliser les outils souvent préprogrammés par les "Maîtres de la Matrice".

 

Les programmes sont multiples mais le principal consiste – par l'attraction hypnotique des cristaux, symboles ou autres technologies –, à inciter le chercheur à fuir vers une solution extérieure plutôt qu'à élaborer en son fort intérieur la recette alchimique de l'autonomie énergétique et de l'immortalité. L'individu au service de soi de manière "positive" use de cet attrayant savoir et n'a aucune notion des réalités du cheminement SDA, l'utilise donc pour "aider" les autres ou la planète. Il demeure cependant ignorant que cette aide entre parfaitement dans le plan d'involution SDS puisqu'elle est basée sur une attitude intrusive. Tandis que de l'autre bord, le "SDS négatif" use de cette "magie" pour se venger, acquérir un pouvoir sur l'autre, tenter de prolonger la vie de son corps physique, etc...

 

Il s'agit donc, dans les deux cas, d'un alignement sur un savoir SDS car ces deux polarités se branchent sur la manipulation hypnotique de leur prédateur de 4ème densité. L'une connotée de "positive" (SDS+) en opposition à l'autre clairement connotée de "négative" (SDS-). Ces voies-là sont celles de l'humain endormi qui, subissant son état de mécanicité, met tous ses espoirs d'évolution dans les outils que lui proposent insidieusement le système de contrôle.

 

A propos d'hypnose ou prestidigitation, voici une analyse éloquente de la carte "le bateleur" du tarot de Marseille qui vient d'être modernisée par le système de contrôle dans une revue économique américaine :

 


Image originale                                                                                                     Image reprise
                                                                                                                         par The Economist

 

"La carte du magicien porte traditionnellement le nom de bateleur dans le jeu du tarot. Il correspond de nos jours au prestidigitateur. Ce mot a donné l’expression familière « Mener en bateau ». Cette carte suggère ainsi la manipulation des élites. […] Enfin, cette carte met en évidence les nouvelles technologies.

 

A la lumière de ces 3 éléments, on peut comprendre que :

- la technologie est l’instrument des démons,

- la technologie nous éloigne de la vérité,

- le magicien est quelqu’un dont nous devrions nous méfier.

 

Qui est ce magicien ?

[…] Le magicien se prétend être Dieu. Il est l’homme trompé, rempli d’orgueil et d’arrogance. […] Cet homme représente tous ceux qui sont tournés vers ce nouveau monde et son univers technologique."

https://ideesapocalypse.wordpress.com/

 

L'individu qui n'a pas (ou pas encore) saisi l'importance d'une "volonté féroce" et d'un discernement aiguisé à appliquer au quotidien, se fait conquérir par la technologie SDS des prestidigitateurs de 4ème densité.

Prêter une attention accrue aux sonneries du réveil que sa Supraconscience actionne continuellement dans sa bulle de perception est l'ingrédient incontournable pour découvrir une technologie SDA dissimulée sous ses yeux, au sein-même de son ADN !

 

Voici une illustration scientifique de ces deux types de technologies que l'on retrouve dans ce que Giuliana Conforto nomme ici la lumière électromagnétique (ou énergie nucléaire forte) et la lumière faible (ou énergie nucléaire faible) :

 

"C'est ce que de nombreuses traditions occultes considèrent comme un secret initiatique. Le message génétique qui lie le niveau visible aux niveaux invisibles, c'est la Force que la physique appelle faible, la Vie cosmique.

La Force est la lumière faible, l'unique vraie Lumière qui illumine le tout. Au contraire, la lumière électromagnétique n'en est que l'ombre, la portion réfléchie par la matière lumineuse et malheureusement, l'unique sorte de lumière dont la recherche scientifique et la technologie s'occupent de façon systématique. La lumière électromagnétique est la tromperie qui sépare le visible de l'invisible, ce que nous voyons de ce que nous ressentons, le passé du futur (le champ électromagnétique a des signaux provenant soit du futur, soit du passé ; R. Feynmann l'a démontré il y a plus de cinquante ans dans un célèbre théorème).

[…]

La Force coule comme un fleuve puissant le long de ces voies que les physiciens appellent des "trous noirs". L'univers visible est en fait plein de trous, ou de connexions avec les univers invisibles. Aujourd'hui on parle beaucoup des trous noirs géants, et peu au contraire, des minis-trous qui composent nos propres corps.

[…]

Les glandes endocrines qui produisent les hormones et donc les émotions humaines, sont des trous, des connexions directes avec […] la mémoire de l'Ordinateur Cosmique Intelligent qui génère les niveaux infinis de réalité.

 

Nos corps sont immergés dans une réalité virtuelle que nous, humains, rendons réelle grâce à la conscience, c'est-à-dire la communion avec notre véritable identité qui vit la vraie réalité en dehors de la réalité virtuelle."

 

G.Conforto, L'Univers Organique, p.54,55

 


Ces milliards de trous noirs qui nous composent sont les vecteurs d'une "technologie-alchimie" interne, la Force faible. Par le pouvoir de la transmutation émotionnelle et du vécu de l'instant présent, l'initié apprend à rouvrir les vannes de l'énergie faible. Il sort progressivement de l'hypnose de la Force forte, l'énergie électromagnétique, et perd tout intérêt à recourir à la technologie externe. Il SAIT et SENT la puissance transformatrice qui réside en lui.

 

Il est important de comprendre que dans cet approfondissement à propos des technologies, il n'y a aucun jugement de valeur puisque les deux forces sont nécessaires à notre expérimentation ici-bas ! Simplement, l'utilisation de l'une ou l'autre technologie affine, d'épreuve en épreuve, notre flair à détecter le piège. Car évidement, pour connaître le piège, il faut d'abord s'être pris dedans. Ce sont les règles du Grand Jeu de la Conscience !

 

Des peuples antédiluviens SDA de 3ème densité ont bien utilisé des mégalithes et des cristaux pour contribuer à leurs besoins énergétiques en cette réalité régie par une logique SDS. S'ils ont par la suite transité vers une réalité de 4D puis 5D SDA, c'est qu'ils étaient capables d'identifier l'anguille SDS cachée sous la roche qu'est leur psyché. Ceux qui n'y sont pas parvenus se sont tout simplement fait happer (tels des enfants qui entrent dans un magasin de jouets) par l'aspect attrayant, facile et miraculeux de cette technologie externe. Les fins de civilisations thuléenne, lémurienne, atlante, et bientôt la nôtre, ont pour cause cette obsession SDS pour la force destructrice qu'est la technologie externe.

 

Mais lorsqu'un groupe partage, l'information circule. Cette information, associée à l'expérimentation du piège, donne naissance à la Connaissance. Et c'est celle-ci l'outil nous permettant de ne pas rester ad vitam æternam soumis au voile électromagnétique, et dépendant de la technologie externe.

 

Ordinateurs, téléphones portables, avions, crânes de cristal ou tout autre système technologique externe n'est pas mauvais en soi... ceux sont simplement, chacun à leur manière, de puissants vecteurs de programmation SDS que l'humain a besoin d'expérimenter afin d'apprendre à VOIR.

 

L'enseignement SDA réside au cœur des manifestations prédatrices…

Écrire commentaire

Commentaires : 0