PRINCIPE FEMININ-MASCULIN ET FRACTALES D'ÂME

Cette définition fait suite à une question concernant le chapitre IX de l’Épopée de la Conscience :

 

Bonjour,

J'ai beaucoup aimé ce passage. Pourriez-vous m'aider à définir ce qu'est la polarité féminine, et la polarité masculine ?

Cordialement.

 

Michel


 

Bonjour Michel,

 

Cette question touche à une thématique extrêmement vaste ! Une vue d'ensemble est nécessaire. C'est pourquoi nous en profitons pour écrire cette définition concernant les polarités féminine et masculine tout en élargissant le terrain d'investigation aux fractales d'âmes de l'humain.

 

D'un point de vu "aérien", avant qu'une conscience de 6ème ou 7ème densité ne "décide" de faire le grand saut dans l'expérience terrestre, il n'y a en sa sphère énergétique, aucune scission entre les polarités que l'on peut voir avec nos paires de lunettes de 3ème densité. C'est pour cette raison que l'on dit souvent que la Conscience originelle est de nature androgyne.

Donc, plus la Conscience "descend" dans la matière, plus elle "oublie" son état d'unité et se fractalise. Obscurité/lumière, bourreau/victime, conscient/inconscient, masculin/féminin, etc. Mais elle se divise aussi en différentes entités, d'autres aspects de nous-mêmes qui expérimentons différentes polarités sexuelles, différents scénarios karmiques dans différents espaces-temps…

 

Cette "loi de fractalisation" de la Conscience explique pourquoi l'être humain, malgré son oubli, est obnubilé par l'évolution inverse. Effectivement, après avoir profondément expérimenté la polarité la plus dense, celle du service de soi, l'âme n'aspire qu'à une chose : s'élever et retrouver l'unité primordiale – valeurs qui sont d'ailleurs efficacement détournées par le noyautage New Age afin d'égarer le chercheur dans les méandres de la Matrice du service de soi (SDS).

 

C'est cette réunification qu'exprime cette phrase d'un Manuscrit de Nag-Hammadi :

"Lorsque vous ferez le deux en Un et que vous ferez l'intérieur comme l'extérieur, l'extérieur comme l'intérieur, le haut comme le bas, lorsque vous ferez du masculin et du féminin un unique, afin que le masculin ne soit pas un mâle et que le féminin ne soit pas une femelle… alors, vous entrerez dans le royaume."

Manuscrit de Nag-Hammadi, l'Evangile de Saint Thomas, Codex 2, 2

 

Cette "remontée du courant" contre la logique descendante de l'incarnation est extrêmement périlleuse. Cependant, plus l'âme franchit les obstacles, plus les voiles de l'illusion électromagnétique (ou énergie nucléaire forte) se déchirent et plus elle réintègre ses autres moi et réunit en elle les polarités féminine et masculine. Cette réunification progressive provoque une remémoration ainsi qu'un afflux d'énergie qui aide à la remontée du courant.

 

Concrètement, ce processus prend forme sous divers aspects. Cela peut se manifester lorsque notre organisme reconnaît, vibratoirement parlant, un lieu sur lequel, dans une autre dimension, réside un autre "nous-même". Ce fut par exemple le cas pour Jenaël, qui lors de l'enquête aux Pays Basques, vécu une reconnexion avec une entité qui s'avérait être une fractale de son âme de la période Atlante. Il l'a en quelque sorte régénéré, donc intégré en sa propre conscience (voir la vidéo "Rêve de Jenaël : la Momie" à Biriatou).

 

Cette réunification peut aussi être provoquée par la traversée de profonds malaises ou de peurs. Une maladie par exemple nous pousse à contacter d'autres lignes temporelles afin d'entrer en contact avec cette partie de nous en pleine détresse.

Selon la manière dont on vit la "mal-à-dit", cet autre pourra nous transmettre les leçons de son expérience, par exemple sous forme d'intuitions qui génèreront des prises de conscience. Et par l'application de ces prises de conscience, donc du message de la "mal-à-dit", cette ligne temporelle de souffrance sera cellulairement intégrée et "s'annulera" pour fusionner avec la nôtre. A ce sujet Hélène raconte dans "fins de cycles et passages secrets" sa connexion avec un autre moi de l'autre côté du matelas... (Voir aussi la vidéo n°3 ≈ 56mn à Vicdessos où Hélène relate son expérience à ce propos.)

 

Une facette importante de cette réunification – certainement la plus approfondie au sein du Réseau LEO – est celle qui englobe la dimension du prédateur hyperdimensionnel. Car lorsque l'on aborde le sujet brûlant de notre prédateur attitré, c'est bien du lien à une, voire à plusieurs fractales d'âmes dont il s'agit. Sand raconte d'ailleurs à plusieurs reprises ses rencontres avec les prédateurs et prédatrices à écailles de 4D avec qui elle apprend à concilier. Annabelle partage également dans son témoignage "Face au corpus prédateur" comment ses perceptions médiumniques lui donnent accès à la dimension prédatrice et à quel point ces expériences peuvent être perturbantes.

C'est sans aucun doute l'obstacle le plus imposant et douloureux à traverser lors de cette remontée du courant vers la Conscience.

 

Et accepter d'intégrer consciemment la polarité prédatrice, c'est à dire comprendre profondément qu'il ne s'agit pas de repousser le plus loin possible ses manifestations (que l'on croit étrangères à notre personne), permet la modification de notre épigénétique. Donc plus l'intégration de ces fractales prédatrices opère, plus l'emprise du Système SDS sur notre âme se dissout.

 

En ce qui concerne la complémentarité des polarités féminine et masculine, elle peut effectivement être vécue sur un plan subtil par la reconnaissance et l'intégration de fractales porteuses d'une énergie spécialement féminine ou masculine, voire même androgyne. Cependant, comme l'âme, dans un but réunificateur, est venue expérimenter la matière, les leçons les plus coriaces et enseignantes ont bien lieu dans la réalité matérielle de la Matrice, c'est à dire tous les jours et sous nos yeux !

 

Tous nos écrits, que ce soit les Dialogues avec notre Ange, Un futur différent ou l’Épopée de la Conscience, dévoilent l'importance du travail qu'occasionne le miroir humain dans notre quotidien, donc le reflet inversé de notre image. Il peut s'agir d'un compagnon, ami, parent, enfant… tout dépend des mémoires karmiques en action. Mais l'épreuve cruciale a bien lieu avec celui ou celle avec qui nous partageons absolument toute notre intimité.

 

Plus les aventures entre deux êtres – dans lesquelles interviennent mémoires karmiques et prédation – sont traversées avec discernement, volonté et connaissance des plans subtils qui interfèrent, plus leur propres polarités individuelles masculine et féminine vont retrouver une synergie évolutive.

Par exemple une femme en contact avec ses émotions et ses intuitions, cultivant un puissant déni par rapport à sa propre partie intellectuelle, se retrouve comme par hasard avec un homme extrêmement intellectuel qui refoule son émotionnel… Si chacun des deux a CHOISI de cheminer vers le service d'autrui, donc de se libérer des entraves de la matrice SDS, on peut aisément deviner quelle "mission" les attend !

 

"Les information intellectuelles (aussi intéressantes soient-elles) n'étant pas intégrées émotionnellement, où en tout cas pas suffisamment profondément, ne pouvaient faire croître le discernement. Celui-ci se développe non pas à travers un mental fort mais à travers un organisme réceptif aux informations émotionnelles que viennent compléter les informations intellectuelles. Et tant que cette union intérieure des potentiels féminin et masculin n'est pas effective, le prédateur reste roi dans son royaume et aucune forme de discernement centrée sur le mental ne peut le détrôner !"

L’Épopée de la Conscience, chapitre X

 

De même, une personne enfermée dans son émotionnel et incapable de prendre de l'altitude par rapport à cette emprise grâce à sa capacité intellectuelle (donc masculine) restera dans les griffes du prédateur…

Voilà un phénomène parmi tant d'autres par lequel deux polarités en miroir ont l’opportunité d'accélérer et de "faciliter" l'intégration de l'énergie androgyne.

 

Cette fusion des polarités peut aussi prendre une tournure cocasse mais étonnamment efficace quand elle est VÉCUE : l'intégration physique par la tenue vestimentaire et/ou le comportement du sexe opposé. Carlos Castaneda relate cette expérience initiatique dans "La ruse de l'esprit" ainsi que Jenaël dans le partage de Mas-Cabardès.

 

Mais il n'y a pas de règles, ce peut être une femme, qui toute sa vie s'est comportée en garçon manqué et ressent le besoin de visiter le monde "hyper féminin". Dans ce cas-là, elle invite en elle ses fractales féminines jusqu'à présent mises au placard ! Et celles-ci exercent enfin leur potentiel d'attraction envers les fractales masculines…

 

C'est donc par l'expérimentation quotidienne – comme dans un laboratoire, en osant mélanger les ingrédients afin d'en mesurer les effets – que l'identité androgyne des densités supérieures se développe en l'humain de 3ème densité.

 

Ainsi, plus les cellules d'un même organisme ou fractales d'une même âme réapprennent à fonctionner ensemble, et non les unes contre les autres, plus l'énergie auparavant gaspillée dans la lutte – comme par exemple dans le cas du cancer (cf. Mon "ami" le cancer) – est libérée, et plus la propulsion pour remonter le courant devient efficace !

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0